Sep. 11 11

Couteau Acies (Kershaw pour A. G. Russell knives)

Le mythe d’Icare…

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (8 notes)


 


A. G. Russell Acies (fabriqué par Kershaw  pour Russell knives), manche en et lame en ZDP189.
Super , bien fait et beau. Mais qui pourrait être rebaptisé « Icare ». Plus loin vous allez voir pourquoi.

Je commence par vous traduire la description par le concepteur du , car elle est assez bien faite (traduction approximative car je ne connais pas bien le vocabulaire de la coutellerie) :

 « Quand j’ai commencé à réfléchir à la conception de l’Acies, mot qui signifie objet tranchant, pointu, j’ai rassemblé les meilleurs framelocks du marché : ceux de Cris Reeve, H. P. Klotzli, et Bob Dozier. Nous les avons démontés, et nous avons étudié ce qui, dans le design et la construction, rendait ces si supérieurs aux autres framelocks du marché. Nous avons gardé ce que je considère comme les meilleurs aspects de chacun des de ces fabricants et ajouté les nôtres propres pour créer à n’importe quel prix le fonctionnant le mieux. Même si le S30V et le D2 traité par Bob Dozier sont des aciers de coutellerie plus qu’excellents, pour la performance de coupe le ZDP189 est un cran au-dessus même de ceux-là. Et l’ajout du Hinderer Stabilizer breveté renforce encore le verrouillage en empêchant la partie mobile du frame de bouger ou de se plier, la maintenant ainsi toujours dans la position souhaitée. La lame drop-point modifiée épaisse de 0,125 pouce est en ZDP189 à 64-66 HRc. Elle mesure un bon 3,625 pouces de long pour 1,125 pouce de haut et remplit le manche en 6A14V avec davantage de lame utile que ce que vous pourrez trouver dans les dessiné par les autres fabricants. Le clip à port profond permet au d’être porté complètement caché dans la poche. Nous expédions l’Acies avec clip en position pointe vers le bas, mais il peut facilement être réinstallé en position pointe en haut. Le mesure 4,5 pouces fermé et pèse 4,8 onces. L’acier brut est importé du Japon, mais l’ensemble du est fabriqué aux Etats-Unis. »

Les spécifications  en bref, mesurées à la louche:

Longueur ouvert : 21cm

Longueur fermé : 11,43cm

Taille de la lame du départ du manche à la pointe : 9,1cm

Epaisseur de la lame : 3mm

Hauteur de la lame : 2,9cm

Poids : un peu plus de 140g.

 

La revue perso :

Un design d’une classe et d’une sobriété dont je ne me lasse pas. Pour l’instant, c’est ce que j’ai vu qui arrive le plus à concilier le bien balancé et le gentleman urbain, tout en étant assez poussé dans les deux directions. Je trouve ce tout simplement très beau.

L’amorce de faux contre-tranchant affine un peu le dessin de la lame bien ventrue. L’émouture plate fait toute la hauteur de la lame. Ergot de pouce et dos de lame manquent un peu de douceur, mais sont efficaces. De fines rainures sur le dos au lieu de ces vaguelettes auraient été plus en accord avec la retenue générale qui caractérise le design.

Finitions impeccables (qualité Kershaw). Certains sur des forums étrangers ont cherché la petite bête, et ont trouvé en démontant le que la face intérieure des plaquettes de n’était pas microbillée. Horreur ! Voilà qui doit altérer gravement le fonctionnement du  ! Une fois leur bestiau remonté, lesdits forumeurs ne pouvaient plus voir ce terrible défaut, mais ils le SAVAIENT présent, ce qui suffisait à discréditer le modèle à leurs yeux. Moi qui achète les pour m’en servir, et non pour associer l’idée que je m’en fais au plaisir de les posséder stockés dans une boîte, je n’ai pas ces états d’âme et je sais gré à Russell d’avoir trouvé un moyen de faire baisser de 20USD le prix de son schlass en n'y mettant pas une décoration invisible dont je n’aurais rien eu à f…D'ailleurs, ce microbillage est très bien, car il laisse le un peu satiné au lieu d'être franchement mat comme sur d'autres framelocks , et cela lui permet de rester clean, contrairement aux autres qui marquent beaucoup, se rayent et se patinent vite aux angles.

Kershaw avait déjà sorti des versions ZDP189 de quelques autres modèles, notamment un Leek (qui a une revue ailleurs sur ce blog) et un très chouette Minicyclone que j’ai aussi la chance d’avoir.
Seul bémol sur l’Acies, mais un bémol de taille : le ZDP coupe d'enfer mais est plus fragile que celui du mini-cyclone. J'ai d'ailleurs été obligé de modifier la géométrie du fil pour qu'il y ait un peu plus de matière derrière le taillant  et que j'aie la paix. Il n’a plus le côté bistouri hallucinant du début, mais au moins, il sert. Pour dire à quel point ce problème est contraignant sur ce , il faut savoir que même aiguisé au kit Lansky avec un petit fil secondaire de 30° (réservé normalement à des burins taillés pour l’outdoor vraiment rude !) on n’est pas à l’abri d’une minuscule dent lors d’un usage avec la moindre pression latérale. On ne le voit pas à l’œil nu, sauf quand on présente le fil face à la lumière : là une petite zone apparaîtra brillante. Vu ainsi ça a un peu le même aspect qu’un taillant un peu mou dont deux ou trois millimètres de long auraient été émoussés sur le bord d’une assiette, sauf que là ça n’est pas arrondi par déformation mais bien cassé. Récemment j’ai commis l’erreur de prêter ce à quelqu’un habitué à des lames plus «normales », avec les avertissements inutiles d’usage, et je dois maintenant passer un moment sur les pierres pour rattraper ça… C'est un peu un piège ce : il est construit comme un gros costaud, avec un acier destiné à des petits raffinés. Quand on l'ouvre et qu'on entend son claquement sourd de porte blindée, on se dit qu'on va pouvoir envoyer... et en fait non. Il faut le traiter comme une lame fine et TRES fragile. Y'a un peu inadéquation entre le matériau de la lame et le style solide. Mais bon, j'aime bien, je le trouve beau, et je le porte toujours de temps en temps.

C’est pour ça que je le surnomme Icare : plus on s’approche de la perfection, plus on tombe de haut au moindre petit faux pas ; à vouloir le fil ultime inusable et ultradur, Kershaw /Russell sont allés un peu trop loin sur ce coup-là. Pour les autres aspects du , ça a donné quelque chose de magnifique, mais sur le traitement de l’acier, ils se sont brûlé les ailes… Peut-être est-ce seulement le cas de mon exemplaire, mais je n’en suis pas sûr, car d’autres utilisateurs de l’Acies ont remarqué ce défaut. Donc à traiter avec beaucoup d’égards, et à ne mettre que dans les mains de connaisseurs avisés et précautionneux.

L’aiguisage n’est pas aussi difficile qu’on le prétend parfois à propos du ZDP189. C’est sûr que c’est nettement plus long qu’avec du S30V, mais n’exagérons rien, ça reste faisable. Même moi j’y arrive. Par contre, je fais ça au kit Lansky, avec la céramique blanche (ultrafine blanche à poignée jaune, suivie d’un (long) polissage à la blue sapphire. J’ai réglé le tranchant à 25=25° avec un minuscule biseau secondaire à 30=30°. J’aurais préféré quand même un angle plus fermé, mais c’est vraiment trop fragile (alors que le minicyclone à 25° fonctionne sans problème).
Le clip d'origine est en inox poli, et au début on ne voyait que lui sur le . Un petit passage dans la flamme d'un bec Bunsen l'a rendu plus discret et plus adapté au look général du (les photos de cet article datent d'avant la modif).

Si Monsieur Russell voulait bien faire une version de son Acies en CPM M4 bien traité, ça deviendrait vite l’étalon des framelocks  : on tiendrait enfin le killer que tout le monde guette depuis si longtemps, et Littlecity serait très content...

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 -

Voilà, j'ai retrouvé l'endroit où j'avais déjà parlé un peu de ce couteau, en promettant une revue:
a-couteaux-tires.zevillage.org/news/couteaux-titane-framelocks-ii
Vous y trouverez une ou deux infos et photos supplémentaires.

 


littlecity | Le Dimanche 11/09/2011 à 20:47 | [^] | Répondre

2 - Russell comme Icare

maxos  revue subtile pour un couteau qui m'a toujours plu... 

 


maxos | Le Lundi 12/09/2011 à 11:31 | [^] | Répondre

3 -

LuD Merci pour cette revue (complète), et le retour d'éxpérience sur l'utilisation de lames est toujours intéréssant.
Couteau bien, mais mérite une autre lame qui tiendrait plus la route.
Je pense qu'un artisanal dans le genre Thiel ou Savidan (dans leur gamme tacktikeul) te plairait

Je t'ai donné 5 étoiles pour ta revue.

A tchou.

.LuD.

LuD a donné 5 couteaux à littlecity

 


LuD | Le Lundi 12/09/2011 à 11:38 | [^] | Répondre

10 - Re:

Thank you Lud.
Savidan, c'est clair, je bave devant depuis longtemps... Ils sont sublimes. Je finirai par arriver à en avoir un, c'est inévitable.

 


littlecity | Le Lundi 12/09/2011 à 22:52 | [^] | Répondre

13 - Re:

LuD Oui, tu y succomberas un jour, une fois qu'on y a goûté...
Je suis super content de mon Ibiza, super bien ce coutal, ergonomique, le fil tient impeccable, léger, solide..

Je ferai le test amlock/bumblebee plus tard

 


LuD | Le Mardi 13/09/2011 à 10:31 | [^] | Répondre

4 -

Merci pour cette revue.

Peut-on trouver ce bel outil en France ? À quel prix ?

J'envisage l'achat d'un bon framelock titane et mon coeur balance encore entre ce Russell Acies, un Bradley Alias 1 et un Pro-tech Integrity

...

 


Gaston | Le Lundi 12/09/2011 à 13:47 | [^] | Répondre

11 - Re:

Le protech integrity, je connais pas.
L'alias 1, j'en ai un que j'avais passé en revue aussi quand j'étais un petit bleu du couteau. Je n'ai pas trop changé d'avis dessus: c'est couteau costaud et polyvalent, tout ce que n'est pas l'Acies. En usage de tous les jours, aucune hésitation, je conseille l'alias.
Le S30V de l'alias tient moins bien le fil que le ZDP189. Mais bon, à ce stade, est-ce encore important? On peut tenir moins longtemps le fil que le ZDP et être encore un acier superformant, ce qui est le cas du S30V. L'alias est en fait fabriqué par Benchmade: ce ne sont pas des guignols, les traitements thermiques sont très bien faits.
Donc voilà, si tu hésites entre ceux-là, définitivement, prends le Bradley.

 


littlecity | Le Lundi 12/09/2011 à 23:01 | [^] | Répondre