Oct. 08 10

Couteau Allen Elishewitz : Doru

Le couteau exceptionnel du SICAC 2008

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (8 notes)

Couteau Allen Elishewitz Doru
 
Cela faisait des années que je voulais acquérir un Elishewitz. Je voulais un modèle simple, tout Titane et . Cette année, Valérie Elishewitz est revenu seule  au SICAC, son mari Allen étant resté aux Etats-Unis. Et j'ai découvert ce fantastique , le Doru. Le manche très ergonomique est strié de "côtes de Genève" comme l'intérieur des montres. C'est d'ailleurs à partir de cette technique qu'Allen a pensé à faire ces manches.

Couteau Allen Elishewitz DoruCouteau Allen Elishewitz Doru

La très forte lame de 4" est microbillée sur la partie émouturée et satinée pour le reste. Elle est en CPM 154 CM. Avec le petit insert en or du logo Elishewitz.

Couteau Allen Elishewitz Doru

La finition est parfaite, l'ouverture est incroyable : la lame ne tourne pas sur son pivot, elle "glisse". Et même si c'est un gros , il est léger et très maniable.

Couteau Allen Elishewitz DoruCouteau Allen Elishewitz Doru

En poche, on ne le sent pas car il n'est pas trop épais, avec un intercalaire en G10 et un hyper solide. Bref, du pur Elishewitz au plus fort de sa maîtrise : s'il y a un Saint-Esprit du , alors Allen en est son émanation !

Couteau Allen Elishewitz Doru

utile et beau. Ben, en fait je n'ai plus grand chose à dire : il suffit de regarder les photos.

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

yaya Tiens, je pensais que c'était du S30V, j'ai mal regardé.
En fait je ne me rappelle plus si c'était celui là ou un autre modèle que j'ai eu en main, mais les stries étaient les mêmes sur le manche.
Quoi qu'il en soit c'est une très belle pièce. La lame est magnifique, surtout avec le petit insert en or qui, loin d'être kitsh, est du plus bel effet.
Je ne connais pas le prix de cette merveille, mais de toute manière il n'est pas pour moi. Trop beau pour être utilisé....

Quel chanceux ce guillaume...

PS : J'édite mon billet pour signaler ce qui pour moins semble un point négatif (vraiment histoire d'en trouver un parceque là...) : le clip. Magnifique tout en rondeur, mais mal placé, je veux dire trop proche du bord du manche. A moins que ce soit un effet d'optique, non?

 


yaya | Le Vendredi 10/10/2008 à 23:45 | [^] | Répondre

2 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

Guillaume Non... Pas chanceux... Juste perséverant

En plus, ce couteau est tellement beau qu'il est fait pour être utilisé.

En revanche, oui, le clip est très proche du bord du couteau mais c'est pour permettre un port le plus bas possible en poche.

 


Guillaume | Le Samedi 11/10/2008 à 00:00 | [^] | Répondre

3 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

maxos hello, je pensais qu'au contraire plus un clip est proche du bord, et mieux c'est ! j'en avais fait un des critères d'évaluation d'un couteau, dans la mesure où un clip plus centré fait trop dépasser le manche de la poche... ainsi le clip du sebenza est-il tres proche du bord, et le Bon Vent est carrément ancré dans l'épaisseur du bord du manche. Je pensais que c'est un signe du savoir faire réussi, le seul possible défaut etant à mon sens de rendre le couteau moins accessible pour le sortir rapidement de poche (en situation ninja, hein !).

 


maxos | Le Samedi 11/10/2008 à 11:42 | [^] | Répondre

4 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

Guillaume Non, en fait je vois ce que veut dire Yaya : le bord supérieur du clip dépasse de 1mm - même pas - le bord supérieur du manche.

Ce n'est pas une illusion d'optique, c'est vrai : de cette manière le clip est placé le plus haut possible mais reste avec une forme symétrique. En outre cela ne gêne en rien la prise en main ou le port.

 


Guillaume | Le Samedi 11/10/2008 à 12:38 | [^] | Répondre

5 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

yaya c'est effectivement ce que je voulais dire, il dépasse même.
j'aurais plutôt donné une forme en croissant au clip pour qu'il soit bien ajusté au bord du manche tou en gardant la ligne esthétique de celui-ci.

 


yaya | Le Samedi 11/10/2008 à 14:37 | [^] | Répondre

6 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

maxos pardon, je n'avais pas vu ! quel coup d'oeil, Yaya, j'avoue que cela m'avait échappé sur la photo... ce détail est un peu surprenant il est vrai, puisque sur un custom aussi abouti il aurait pu imprimer exactement la même courbure au clip qu'au manche... mais si ça ne gêne pas et n'accroche pas, cela n'a sans doute pas d'importance (même si cela reste un peu étonnant esthétiquement). Est-ce que vous pouvez m'expliquer en quoi les rainures du manche sont une allusion aux montres ? ce serait un traitement du métal spécifique à l horlogerie ?

 


maxos | Le Samedi 11/10/2008 à 15:11 | [^] | Répondre


8 - Re: Allen Elishewitz, dit l'orphèvre...

maxos merci pour le lien, une simple image suffit en effet pour comprendre ! sans doute est-ce un clin d'oeil du maitre à son activité de créateur de montres !

 


maxos | Le Samedi 11/10/2008 à 16:10 | [^] | Répondre

10 - Re: Ayant loupé (encore une fois) le SICAC..

maxos consolation : ça laisse le temps de remplir le petit cochonnet de la tirelire !  :-) moi je trouve aussi que le couteau fermé est tres beau, il est un peu comme une huitre, compact,ramassé sur lui-même, comme un petit monde clos de puissance et de sérénité (ouh la !)

 


maxos | Le Lundi 13/10/2008 à 11:55 | [^] | Répondre