Juin 15 24

Couteau Benchmade APB 665 Assist

Une petite merveille de technologie

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (3 notes)

Le modèle 665 Ambidextrous Push Bouton (APB) Assist est une nouveauté 2015, qui semble être une évolution technologique de la famille des Barrage, tout en disposant d’un système de commande qui dérive d’un automatique fermant totalement ambidextre que produit aussi sous la même dénomination. On peut penser que sur le plan commercial, ce qui présente tous les signes extérieurs d’un automatique est fabriqué pour satisfaire une très forte demande du marché américain pour un qui se gère comme un automatique, mais tout en étant techniquement et juridiquement un doté d’une simple assistance à l’ouverture. En effet, comme je l’ai déjà évoqué dans les colonnes de ce blog, la législation fédérale américaine considère tous les automatiques comme de quasi-armes par nature et les réserve à des personnels autorisés : policiers, militaires, pompiers, et personnels de différentes agences fédérales.

Sur le plan technique, le 665 APB Assist est une version technologiquement renforcée de celle dérivant du Barrage, le mécanisme qui contient le ressort est intégralement contenu dans une pièce circulaire située autour de l’axe de la lame, avec un niveau d’ajustage et de montage qui le rend probablement totalement étanche. Le talon circulaire de la lame reçoit de chaque côté deux disques en bronze phosphoré qui permettent une ouverture parfaite. Ce à l’aspect très sympathique peut être considéré aussi bien comme un que comme un fort sérieux.

Le fermé mesure 12,20 cm, avec une longueur totale de 21,4 cm, pour une masse de 154 grammes, ce qui reste acceptable.

Le manche est construit d’une manière extrêmement solide avec l’utilisation de deux platines en acier inoxydable qui est probablement du 420J2 assez souvent utilisé par la firme au papillon, avec succès. Les platines possèdent une épaisseur de l’ordre de 1 à 1,5 mm environ, elles sont usinées avec une grande précision et ont été ajourée avec des découpes relativement complexes et symétriques avec 3 découpes circulaires en extrémité de manche et deux découpes circulaires identiques vers l’avant, la partie intermédiaire du manche recevant deux découpes longitudinales qui servent partiellement au moins, à la mise en œuvre de la sécurité complémentaire qui possède la forme d’un poussoir cranté en plastique situé sur le dessus du manche, vers l’avant de celui-ci. Les découpes longitudinales procèdent au guidage du curseur de sécurité : toutefois, elles sont assez longues pour servir aussi à alléger la structure du .



Les côtes en G-10 possèdent une épaisseur confortable de 4 mm. Le G-10 est un superbe mélange de noir et de bleu qui apporte un peu de chaleur et donne un aspect chatoyant et sympathique à ce . La texture est de type poncée avec des états de surface parfaits et une impression tactile proche du bois. L’épaisseur du manche est de 15/16 mm si l’on prend en compte les flancs des côtes qui sont très légèrement bombés au niveau des deux boutons symétriques qui assurent le verrouillage en position ouverte, la protrusion des deux boutons atteints 17 mm d’épaisseur globale. La prise en main est donc supérieure à celle du Barrage pour les utilisateurs possédant des mains grandes ou moyennes : l’ergonomie est parfaite.

Le est donc un système à ouverture de lame assistée dont la cinématique est proche de celle du Barrage, toutefois le verrouillage de la lame est différent de celui de type Button Lock, avec un blocage assuré sur un cran usiné sur le talon circulaire de la lame : les boutons latéraux commandent le retrait vers l’arrière d’une barre en acier rectangulaire qui vient prendre appui sur un usinage en forme d’encoche plate usiné dans le talon circulaire de la lame.

La commande du verrouillage est assuré par des boutons totalement symétriques et ambidextre, ce qui fait que le produit conçu est parfait pour une clientèle de gauchers. Il est possible de déverrouiller la lame en pressant l’un ou l’autre des boutons latéraux, ou bien en pressant les deux de manière simultanée pour obtenir un désengagement fluide. En position ouverte ou bien fermée, il existe un curseur qui vient bloquer le mécanisme en position ouverte ou fermé, c’est la reprise du système inauguré sur la grande version de l’Emissary (qui est un succès total que j’aurais l’occasion de tester dans une prochaine revue). Le curseur du modèle 665 est en plastique et personnellement j’aurai apprécié la reprise du curseur métallique de l’Emissary…



Toutefois, le curseur fonctionne à la perfection, sa position centrale sur le manche, en arrière des boutons le rend lui aussi totalement ambidextre : le crantage de surface facilite  la mise en œuvre du curseur.

Les boutons poussoirs latéraux sont en acier et reçoivent un quadrillage discret mais efficace. Il ne doit pas y avoir d’erreur concernant la fonction de ces boutons. Ils servent uniquement au verrouillage/déverrouillage de la lame et non à son déploiement. Le déploiement comme pratiquement tous les systèmes de type Assist fabriqué par déclenche l’ouverture par une action du pouce sur l’un des deux ergots noirs présents sur la lame : l’ouverture est puissante, mais nettement moins brutale que celle d’un « vrai » automatique. La fermeture demande un déverrouillage par compression assez forte d’un des boutons latéraux dans son logement, puis il existe une résistance qui correspond au réarmement du système d’aide à l’ouverture.



Pour l’instant, après nombre de manipulations je pense pouvoir dire qu’il s’agit du meilleur à ouverture de lame assistée fabriqué par, avec un concept mécanique d’une grande maturité, fiable et sécurisé.

L’ensemble du utilise une visserie torx de diamètre moyen ou plus petit classique. Il n’y a pas d’entretoise en G-10 qui viendrait alourdir l’ensemble, nous avons une structure de type « open frame ».
La hauteur du manche atteint 29 mm au centre du , avec vers l’avant une découpe des platines et des côtes qui forme un quillon inférieur réussi, à ce niveau l’épaisseur du manche atteint les 36 mm.

Le est doté d’un clip noir permettant un port profond en poche, avec un traitement de surface noir, qui pourrait être une peinture ou bien une poly-céramique en usage chez. Le clip est excellent et il est réversible mais uniquement en position tip up.

La géométrie de la lame est du type drop point à la polyvalence extrême, tout en étant dénuée d’agressivité, ce qui va d’ailleurs très bien avec les couleurs du manche. La lame possède une épaisseur de l’ordre de 3,15 mm. Elle est longue de 90 mm pour un tranchant lisse de 85 mm.

La lame est réalisée en acier 154 CM qui demeure un grand classique de la coutellerie américaine. Dans le passé, j’avais eu quelques déboires avec des lames en 154 CM de sur des de type Barrage, probablement en raison d’un problème dans le traitement thermique de l’acier. Sur ce aucun souci, la lame coupe formidablement bien d’origine.

L’émouture est une émouture plate presque intégrale réalisée immédiatement en dessous des deux surfaces planes situées sur les côtés de la lame. Le tranchant obtenu est très coupant et on peut raisonnablement en attendre une assez bonne résistance lors des travaux de coupe. La dureté classique utilisée par est de l’ordre de 60/61 HRC sur l’échelle de Rockwell. La lame possède une hauteur maximale de 31 mm : on est donc en présence d’un outil coupant très sérieux !!!

La lame comprend une partie crantée à l’aplomb des ergots d’ouverture de la lame, qui permet de positionner le pouce afin de disposer d’une prise en main à la fois puissante et précise pour un bon travail de coupe.Le dos de la lame est intégralement plat (à l’exception de la zone crantée précitée qui prolonge une zone courte identique présente sur les deux platines).

Sur le plan global un très bon avec une ergonomie remarquable, une lame supérieurement efficace et un mécanisme très intéressant qui remplace avantageusement celui d’un automatique. Personnellement j’étais dubitatif sur ce avant de l’acheter et de le tester mais à l’épreuve des faits, il s’agit d’une réalisation remarquable avec toute la qualité que l’on connaît sur les .

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur