Jan. 17 24

Couteau Benchmade Barrage 580 Warren Osborne

La version optimale du Barrage

  • Currently 4.3/5

Note : 4.3/5 (3 notes)

Ce modèle est la dernière évolution en date du barrage de Warren Osborne. Cette dernière mise à jour avait été programmée avant le décès du coutelier, on peut donc penser qu’elle est très proche du résultat final que visait Osborne pour cette remarquable création qui accède déjà au statut de classique de la gamme.
 

Disons que l’utilisation de côte en G-10 et d’une lame en CPM-S30V en font un produit particulièrement fini, même s’il existait déjà une version haut de gamme disposant d’une lame en M390 que j’ai commenté dans les colonnes de ce blog.
 
Le Barrage full size se présente comme un de travail ou un professionnel également bien adapté à un usage outdoor. C’est un assez grand, sans être monstrueux, et le mini-Barrage est sans doute un choix plus judicieux pour un « politiquement correct ».

Le mesure 12,20 cm lame fermée, pour une longueur totale de 21,50 cm. La masse de ce est de 140,05 grammes.
 

 
L’architecture mécanique du Barrage demeure identique à celle d’origine c’est-à-dire un système Axis Lock complété par le mécanisme Axis Assist très fiable qui permet l’ouverture du par action de déploiement manuelle partielle, le déploiement total étant pris en charge par une assistance mécanique, assistance mécanique qui se démarque d’un système automatique aux yeux de la loi américaine et qui n’existe pas aux yeux de la loi française (ce qui est loin d’être un signe de tolérance !!!).
 

Ce mécanisme est agréable et fiable sur l’ensemble des Barrage que je possède, avec parfois un poil de vélocité en trop ce qui fait que la lame cogne un peu fort contre le stop pin. Toutefois à l’usage cette vélocité décroit et devient tout à fait tolérable. Sur l’ensemble de mes je n’ai jamais eu de frayeur lors du déploiement de la lame.
L’Axis Lock et son verrouillage mécanique de type linéique montre une fois de plus sa grande qualité, avec une régularité de métronome et une absence totale de jeu, vertical ou latéral.
 

 
Le déverrouillage de la lame ne pose aucun problème par rapport au système Axis Lock de base, en revanche le réarmement de l’assistance implique une fermeture un peu plus ferme de la lame mais sans réelle difficulté.
On note que comme sur l’ensemble de la gamme Barrage, il existe un curseur dorsal qui permet de verrouiller la lame en position ouverte et de bloquer l’assistance à l’ouverture en position fermée, ce qui fait que ce est toujours parfaitement sécurisé.
 

 
Le comprend deux platines en acier inoxydable qui est probablement du 420J2. Les platines possèdent toutes deux la même épaisseur soit approximativement 1,5 mm. Ces platines comportent les découpes nécessaires au fonctionnement du système Axis Lock et reçoivent en plus des évidements sous forme de découpes circulaires au nombre de six par platine. Le travail est très propre et les platines sont usinées à la perfection.
 

 
Les côtes sont en G-10 gris toxifié avec des stries de dimension variables, mais qui apportent un réel plus en matière de Grip par rapport aux côtes habituelles en Valox. Cela est d’autant plus vrai que le Barrage est un un peu lisse à mon goût, avec l’absence d’une rampe crantée à l’avant du manche pour poser le pouce, alors que l’ergonomie de ce est excellente.
L’entretoise en Zytel située au milieu du manche et qui comprend aussi le curseur précité possède bien un crantage. Toutefois, ce crantage n’est pas assez prononcé pour être d’une quelconque utilité lors de la prise en main, et c’est bien dommage.
 

 
Les côtes en G-10 possèdent une épaisseur comprise entre 2 et 3 mm avec peut-être même un peu plus sur les faces latérales au niveau de la toxification. Les côtes sont parfaitement usinée, la découpe et la finition est sans reproche avec une teinte grise claire assez élégante.
L’épaisseur du manche est au moins de 13,5 mm.  Le manche possède une hauteur de 25 mm à l’aplomb de l’Axis Lock avec un évasage symétrique des platines et des côtes pour constituer un quillon inférieur. Le quillon est très protecteur pour l’index et entraîne un dégagement naturel de l’index vers le bas, loin du tranchant.
La partie arrière du manche est la plus haute avec 27/28 mm. Cette configuration permet au manche de remplir parfaitement la main avec une très bonne prise dénuée de crispation. On dispose d’un outil de coupe parfaitement étudié pour être purement fonctionnel.
 



 
La visserie torx utilisée est de bonne qualité et de diamètre moyen, elle est située sous les côtes en G-10 qui sont-elles mêmes fixées au moyen d’une visserie torx de faible diamètre (2 vis de chaque côté). Les seules vis apparentes sont celles du stop pin.
Le dispose d’un orifice dans le manche permettant la fixation d’une lanière.
 

 
Le clip est décevant comme souvent chez (et ) on retrouve le fameux clip à point de flèche, qui est certes opérationnel, mais assez dur sur mon exemplaire. Le clip est réversible et sa couleur noire lui vaut mon indulgence…
 
La lame possède une géométrie Drop Point purement utilitaire, tout en conservant une certaine tension qui évite la critique d’avoir une lame « trop molle », probablement en raison de l’existence d’un faux contre-tranchant. La lame est réalisée dans le toujours excellent CPM-S30V avec une dureté comprise entre 58 et 60 HRC selon.
 



 
La lame possède une épaisseur de 3 mm pour une longueur totale de 93 mm et 90 mm de tranchant lisse utile. La hauteur maximale de la lame est de 26 mm. L’émouture est du type plate intégrale juste en dessous du faux contre tranchant.
Le tranchant est très coupant et fait de ce un outil particulièrement efficace. Le seul regret déjà évoqué consiste en une absence de rampe crantée pour le pouce.
 



 
Pour conclure, on peut dire que cette version du Barrage est une optimisation des qualités du de base avec une lame très réussie qui en fait un choix raisonnable pour un usage très polyvalent.

Je signale au passage que les versions avec lame en 154 CM et M390 figurent toujours sur le site de, avec ou sans serrations. Le 154 CM utilisé par m’a parfois déçu en ce qui concerne les capacités de coupe au sortir de la boite, en revanche le M390 s’est révélé très performant mais beaucoup plus cher et difficile à entretenir.
Finalement, la lame en CPM-S30V constitue un heureux compromis avec un rapport qualité prix acceptable.
 

Ils ont lu aussi :

  • Lion Steel TRE Titanium Bronze" title="Couteau TRE Titanium Bronze"/> Lion Steel TRE Titanium Bronze" class="preview" title="Couteau TRE Titanium Bronze" />


Mots-clés :

Découvrez l'auteur