Mars 16 20

Couteau Benchmade Gritilian 550-1 2016

Une réalisation exceptionnelle

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (5 notes)

a modifié son d’entrée de gamme Griptilian, célèbre conçu par le grand Mel Pardue pour les versions à lame Drop Point avec thumbhole et Thumbstuds. Le  a été modifié en profondeur même s’il conserve le système de verrouillage linéique Axis Lock. Les modifications réalisées  portent aussi bien sur l’acier des lames avec un passage au CPM-20CV que pour le manche qui est désormais intégralement en G-10. D’une manière très claire le Gripitlian nouveau se rapproche des différentes customisations que les amateurs avaient l’habitude de réaliser sur sa base mécanique.
 

 
Le mesure 11,7 cm fermé pour une longueur totale de 20,60 cm avec une masse de 112 grammes. C’est un parfaitement optimisé pour être à la fois un et un de travail très sérieux : c’est tout à fait impressionnant. Les esprits chagrins pourront toujours considérer que le est trop long pour un , mais bon chacun reste maître et responsable de ses choix et puis on peut toujours lui adjoindre un de gentleman dont la gamme est fort riche.
 

 
Le système de verrouillage Axis Lock est maintenu, et c’est tant mieux sinon cela n’aurait pas été un Griptilian. Cette base mécanique est très saine, on retrouve toujours les deux platines squelettes qui assurent la rigidité nécessaire au fonctionnement correcte de l’Axis Lock. Le déploiement de la lame est toujours aussi onctueux et j’aurai même tendance à dire que le déploiement est l’un des plus onctueux que j’ai testé sur un Griptilian, puisque je possède déjà une version à lame : les rondelles en bronze phosphoré autorisent un déploiement ultra fluide qui, sur le modèle 550-1, est accentué par le Thumbhole circulaire librement emprunté à … On peut apprécier de diverses manières cet « hommage » mais cela est très fonctionnel.
 

 
Le verrouillage est absolument parfait sur mon exemplaire, l’inspection de la lame et des efforts mécaniques de torsion d’une force raisonnable appliqués à la pointe du montre l’absence total de jeu latéral et vertical. Des tests de coupe de carton renforcé à la volée montre la solidité du verrouillage autant que l’excellence de la lame. Donc pour les afficionados de ce aucun souci vous êtes en terrain connu avec, à mon avis, des ajustages mécaniques supérieurs à ceux des modèles de base (qui sont déjà une vraie réussite !!!).
 

 
Les platines sont montées dans des évidements usinés à la perfection dans les côtes en G-10. Ces côtes sont en G-10 composite, avec une tranche bleue électrique à l’intérieur très sympathique sur un avec une visserie intercalaire probablement en aluminium anodisé dans la même teinte bleu électrique. Franchement c’est la grande classe et c'est le petit détail qui fait la différence entre un bon et un excellent. C’est franchement superbe et cela confère visuellement une identité bien particulière pour le . Les côtes extérieures sont constituées d’un G-10 gris poncé avec deux zones toxifiées dotés d’un revêtement granuleux en 3D : la prise en main est réellement exceptionnelle, elle est même à mon avis légèrement améliorée par rapport au modèle de base. L’épaisseur du manche atteint 14 mm lorsque les mesures sont prises sur les parties en relief des côtes : avec des mains grandes ou moyennes la prise en main et l’ergonomie du manche sont au top. Vers l’avant juste au-dessous du système Axis lock la hauteur du manche atteint 25 mm avec vers l’avant un quillon inférieur légèrement plus important qui met parfaitement à l’abri l’index lors des travaux de coupe. La partie arrière du manche, la plus galbée, possède une hauteur de 30 mm.
 



 
On note que les platines Axis Lock sont crantées dessous et dessus le manche : le contact abrasif perceptible sous le manche indique à l’utilisateur que son doigt est correctement positionné. Il en va de même sur le dessus en rajoutant un surcroit de grip qui est complété par la rampe crantée usinée à l’arrière du Thumbshole : franchement une configuration optimale difficile à améliorer…
 



 
Le clip est un clip de type Deep carry qui assure un très bon maintien sur le rebord de la poche, en outre il est réversible (tip up seulement) et sa couleur noire lui donne une grande discrétion sur le rebord des poches d’un Jeans un peu foncé.
 

 
La lame Sheepfoot de mon modèle est un grand succès en matière d’utilitaire polyvalent : elle est longue de 90 mm avec un tranchant lisse utile de 87/88 mm soit un excellent ratio pour une lame de fermant. La lame possède une épaisseur de 3 mm. Le dos de la lame est intégralement plat à l’exception de la rampe crantée usinée à l’arrière de la découpe circulaire servant à ouvrir la lame. La lame est haute de 32 mm au niveau du Thumbshole et ensuite décroit progressivement en fonction du profil géométrique de la lame.
 

 
L’acier qui a été retenu par en 2016 pour équiper les Griptilian modernisés et un certain nombre d’autres , comme le Proxy, est le CPM-20CV : chimiquement c’est un acier qui possède la même composition que le Böhler M-390 et qui est présenté par la firme au Papillon comme étant plus facile à affuter. C’est assez difficile à dire compte tenu d’une absence de recul en termes d’usage des lames en 20CV, mais on peut très fortement penser que l’utilisation d’un acier made in USA a probablement été un élément majeur de la décision de.
 
Il faut bien comprendre que l’origine du 20CV est complexe à retracer. Initialement on trouve des données métallurgiques qui renvoient à une firme qui est Latrobe Speciality Steel Company pour un acier issu de la métallurgie des poudres, le 20CV, dont la composition chimique est la suivante : carbone 1,90% ; manganèse 0,30% ; silicone 0,30% ; chrome 20,00% ; tungstène 0,60 ; molybdène 1,00% et vanadium 4,00%. Le 20CV possédait, lors de sa sortie en 2007, le plus important taux de chrome des aciers fabriqués par métallurgie des poudres. Selon les données CATRA par rapport à une base 100 qui correspond toujours à l’acier 440C le 20CV possède une valeur relative de 180 en termes de rétention du tranchant, ce qui en fait un très très bon acier.
 
En 2010, Latrobe possédait des accords commerciaux avec Crucible portant a priori sur la distribution des produits, la documentation disponible ne permet pas de dire si l’acier 20CV a fait l’objet d’un accord de licence avec Crucible, ce qui paraît toutefois tout à fait plausible. Toujours est-il qu’en 2011 Latrobe a été rachetée par l’aciériste Carpenter, pour la bagatelle de 558 millions de $, le plus puissant concurrent de Crucible sur le marché américain. Quelques années plus tard, Carpenter a commercialisé d’abord à l’usage de un super-acier le CTS-204P qui est un équivalent technologique du 20CV, avec quelques variations mineures des éléments d’addition secondaires en %, sachant que Latrobe existe toujours comme entité commerciale filiale de Carpenter.
 

 
A ce point il faut également indiquer que l’acier 20CV est aussi produit aux Etats-Unis par un aciériste du nom de Niagara Steel… Toujours est-il que la lame du 550-1 porte la mention CPM-20CV qui est la marque commerciale déposée des aciers produits par Crucible par le procédé de métallurgie des poudres !!!!
 

 
Toujours est-il que la formule chimique du CPM-20CV est une version simplifiée à la marge du 20CV, et elle est la suivante : carbone 1,90% ; chrome 20,00% ; vanadium : 4,00% ; molybdène 1,00% ; tungstène 0,60% : la balance pour le pourcentage restant étant toujours une quantité en fer (par nature puisqu’il s’agit d’un acier). L’examen du Data Sheet de Crucible montre que l’indice CATRA est celui du 20CV, il en va de même pour le module d’élasticité (module de Young) et pour le traitement thermique sophistiqué qui fait intervenir deux traitements cryogéniques. Pour autant le data sheet de Crucible est dépourvu de toute référence à un brevet Latrobe ou à un accord de licence…
 

 
L’émouture est réalisée en creux sur la lame Sheep Foot du 550-1 et nous sommes en présence d’un acier dont la puissance de coupe est phénoménale, du même niveau que celle du M390. En théorie le traitement thermique retenu par correspond à une dureté Rockwell comprise entre 58/61 RKC, a priori raisonnable.
 
A bien des égards, aux termes de cette revue le modèle 550-1 apparaît comme un d’exception avec une finition proche du midtech voire du custom et avec une puissance de coupe sans rapport avec les lames en 154 CM excellentes pourtant. Il est certain qu’en faisant une décision d’achat de ce vous entrez en possession d’un des meilleurs du marché tout simplement à tous les points de vue techniques. Pour autant, le doublement du prix des Gripitlian paraît insusceptible de faire disparaître les modèles d’entrée de gamme à manche en Noryl, et pour l’instant la version à lame ne reçoit pas de mise à jour technologique.
 

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

8 - Re: Du coût des prix...

 une alternative : Doug Ritter qui sort son modèle en M390 depuis plusieurs mois avec cette belle lame émouture plate et le reste griptilian. Reste la barrière de l'importation.

 


MR88SX | Le Samedi 26/03/2016 à 17:27 | [^] | Répondre

9 - re prix benchmade

Comme disait pascal hier soir chez lulu la nantaise : la qualité reste le prix s'oublie.

 


Gilles | Le Vendredi 01/04/2016 à 16:55 | [^] | Répondre

10 - Re: re prix benchmade

Darksun

Bonjour,

Je pense que Benchmade va conserver une gamme mixte de Griptilian avec les lames en 154 CM en entrée de gamme et les versions à lame en Duratech 20CV pour le haut de gamme, car les deux modèles ne sont pas en concurrence, en réalité.

 


Darksun | Le Vendredi 01/04/2016 à 17:53 | [^] | Répondre