Juin 14 10

Couteau Benchmade Nakamura 484

Un hybride tactical/gentleman

  • Currently 4.7/5

Note : 4.7/5 (3 notes)


Le Nakamura 484 est une nouveauté pour l’année 2014. C’est une bonne surprise dans la mesure où il vient combler une sorte de lacune entre le de gentleman et le . Les précédentes créations de Nakamura étaient de remarquables de gentlemen, d’une élégance supérieure et destinés à être des compagnons urbains, en d’autres termes des d’une taille limitée, par définition, avec pour inconvénient principal une polyvalence limitée. Cette polyvalence limitée pouvait être un inconvénient pour certains utilisateurs, même en situation urbaine. Le modèle 484 se présente comme une variation sur le thème du Gent, mais avec une puissance de coupe supérieure qui vient le placer juste derrière un compact. Ce tour de force est rendu possible par un design de qualité supérieure, qui consiste à procéder, comme pour le Stryker, à une optimisation de la longueur de la lame qui une fois déployées paraît plus longue que le manche. Toutes les solutions techniques retenues sur ce ont fait leurs preuves dans la gamme.

Le mesure 10 cm fermé, avec 17,7 cm lame déployée, ce qui est loin d’être monstrueux !! La masse reste raisonnable avec un poids de 100 grammes, et une architecture très solide.

Le est construit autour d’un système de verrouillage Axis Lock qui revient en force chez  en 2014, avec notamment le Stryker 2. Le manche possède deux platines en acier inoxydable, non ajourées (hormis pour les besoins mécaniques de l’Axis Lock), ce qui offre une rigidité structurelle parfaite. Les platines possèdent une épaisseur de l’ordre de 1 mm.

L’Axis Lock permet de bénéficier d’une ouverture fluide et d’un verrouillage parfait. Les côtes sont en G-10 noir poncé avec des découpes verticales en relief qui autorisent une prise en main forte malgré la longueur limitée du manche. Les côtes en G-10 possèdent un niveau de finition exceptionnel. Leur épaisseur est de l’ordre de 2,5/3 mm. La finition poncée procure une sensation tactile douce, différentes des plaquettes habituelles en G-10.
Le manche plutôt court possède une excellente ergonomie en raison de découpes de la partie inférieure du manche sous forme d’encoches palmaires qui permettent réellement de posséder un grip inespéré.
La structure du est de type open frame, avec une visserie Torx de diamètre intermédiaire bien adapté à ce . L’axe de pivot de la lame est bien dimensionné. Ce a été conçu pour être beaucoup plus qu’un simple de gentleman. Le manche possède une épaisseur maximale de 13 mm sur les rebords les plus proéminents des côtes, au centre des découpes, l’épaisseur tombe à 10 mm environ. La hauteur du manche est de 2,5 cm.

Le clip est une version assez répandue chez. Il assure une bonne rétention en poche, on note qu’il est réversible. Le seul point faible (mais cela est vrai aussi pour les clips en général) est une finition insuffisante des côtés du clip, il reste un effort à faire en matière de polissage. Ce défaut est sans conséquence sur le fonctionnement optimal du clip, mais compte tenu du prix conséquent, c’est tout-à-fait détestable.

La lame mesure 8 cm de la pointe au ricasso, avec une zone coupante de 75/76 mm. La géométrie drop point modifiée avec faux contre-tranchant est très réussie et permet de disposer d’une capacité de coupe polyvalente.

La lame est épaisse de 2,90 mm avec une zone de crantage située en arrière des thumbstuds. Cette zone permet un positionnement du pouce pour exercer un contrôle directionnel et une puissance de coupe fort correcte. Elle possède une largeur de 2,3 cm.
Cette capacité de coupe est directement liée à l’utilisation de l’acier M390 Super Steel, issu de la métallurgie des poudres. Cet acier haut de gamme possède une composition qui montre : 1,90% de carbone et une grande richesse en chrome (20.00%) et en vanadium (4,00%) ce qui permet de disposer de carbure très durs. La dureté de la lame est estimée à 60/62 RKC.



L’émouture plate intégrale de la lame procure un tranchant redoutable, parfaitement utilisable pour des tâches de coupe difficile qui seraient hors de portée d’un Gent, sauf à forcer comme un malade et à ruiner la lame ou le système de verrouillage. Dans le cas du 484, aucun risque, les cartons d’emballage renforcés et les plastiques sont découpés sans difficulté par la lame
 



En conclusion, le 484, est à l’usage un très performant avec une capacité de coupe optimisée pour sa taille. Le rapport qualité/prix est très correct à mon sens, même s’il risque d’être perçu comme un peu onéreux en Europe. D’autant que le Stryker 2 Axis Lock, moins cher est capable d’assurer une prestation de service équivalente, mais avec une lame qui est « seulement » du 154CM… Je porte actuellement le 484 comme et il est absolument parfait.
 

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Anzioluz  Tout ce que j'aime : émouture plate, lame pas trop grande, forme opérationnelle et pas agressive, G10, zone de crantage pour le pouce, etc..
Juste un point stp : c'est pas un peu trop le 20% de chrome ? Je veux dire : pour l'aiguisage ça doit glisser un max sur la céramique ; et on doit y passer temps fou, non ?.. J'ai toujours veillé à ce que mes inox ne passent pas la barre de 14-15% de chrome pour les raisons indiquées..
Franchement, encore une fois, un grand merci pour tes revues techniques et précises.

Anzioluz a donné 2 couteaux à Darksun

 


Anzioluz | Le Vendredi 20/06/2014 à 14:50 | [^] | Répondre

2 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Darksun

Bonjour et merci pour ton sympathique commentaire.

Concernant l'affilage du M390, même si Benchmade possède un super retour d'expérience sur cet acier, celui-ci reste à mon avis difficile à affiler, et surtout le processus est assez long.

Le M390 est bien adapté pour un EDC urbain ou un hybride comme le Nakamura, je pense en revanche pour l'avoir essayé assez souvent qu'il est inutilisable sur un fermant tactique réaliste.

Toutefois, je l'affile sur le kit Spyderco, avec du temps on obtient un assez bon résultat : mais bon c'est seulement mon opinion.

Le seul acier qui soit plus difficile encore est selon moi le CPM-S90V dont je suis en train de faire l'expérience sur le modèle Osborne 940-1 Limited. Je pense que je rédigerais une revue dédiée.

Cordialement

 


Darksun | Le Vendredi 20/06/2014 à 15:20 | [^] | Répondre

3 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Anzioluz  Merci beaucoup pour ta réponse, Darksun.
Je me doutais bien que ce n'était pas un acier qui s'aiguise en qqs passes comme le XC75..
Il reste que c'est vraiment un couteau qui a de la gueule.
Je vais donc cogiter la chose..

 


Anzioluz | Le Vendredi 20/06/2014 à 21:52 | [^] | Répondre

4 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Darksun Après avoir réfléchi à ta problématique, je pense qu'il existe une alternative crédible et de qualité au Nakamura.

Il s'agit du Benchmade Volli qui est un couteau compact. il possède une lame en acier CPM-S30v dotée d'une émouture plate intégrale, dont le tranchant est redoutable (je me suis méchament coupé un doigt il y a un an en nettoyant la lame...)

La géométrie de la lame est un drop point totalement dépourvu d'agressivité.

C'est un système Axis Lock pourvu de l'Axis Assist que l'on peut bloquer au moyen d'un curseur linéaire.

Les côtes sont en G-10 poncé texturé en 3 D pou un grip excellent.

Il est légèrement plus grand que le Nakamura, mais il est aussi moins cher, même en France.

Je vais tenter d'en rédiger une revue pour le blog de Guillaume, car c'est un couteau de qualité qui reste méconnu.

 


Darksun | Le Samedi 21/06/2014 à 07:17 | [^] | Répondre

5 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Anzioluz  Ah oui, sincèrement attirant ce Bench Volli.
Je viens de voir qqs fiches techniques et videos qui me parlent vraiment : coupe d'enfer, et très chouette G10 "tourmenté" pour une prise en main qui doit être extra.
Seul petit bemol : l'Axis Assist dont je me méfie pas mal ; mais effectivement le curseur de blocage semble être au point.
Tu vois, le S30V (voire le S35V) c'est le maximum de dureté que j'accepte.. pour ne pas me farcir un aiguisage trop fastidieux. Et j'en passe du temps à affiler mon small Sebenza.. mais je respecte la convexité du tranchant, donc c'est plus long.
Eh bien, j'attends donc - avec impatience - ta revue sur la bête, avant de me décider.
Merci encore pour tout ton savoir que tu nous fait partager. 
J'enrage parfois : nous avions, ici à Montpellier, un merveilleux coutellier, Luc Sevilla, dont les conseils étaient tip top, et les prix serrés. Mais la concurrence l'a eu à la longue : pas de cadeaux dans la profession.. Salut à toi, Luc, si tu nous lis encore.

 


Anzioluz | Le Samedi 21/06/2014 à 15:24 | [^] | Répondre

6 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Darksun Le curseur bloque prafaitement le système d'assistance à l'ouverture.

Pour le reste j'ai rédigé une revue que j'ai transmise à Guillaume.

 


Darksun | Le Samedi 21/06/2014 à 15:59 | [^] | Répondre

7 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Anzioluz  Encore moi, Darksun.
Tu vas dire que je suis tatillon, mais que veux tu, moi je bosse avec mes couteaux ; et le pratique a son importance.
J'ai donc vu sur un site de tests que le Bench Volli est un excellent engin ; mais que le manche en G10 en 3D était une vraie calamité pour les poches des pantalons lors de la rentrée et/ou de la sortie avec utilisation du clip. En clair ça les flinguerait en un temps record. 
Et comme tous mes coutals ont des manches plutôt lisses, je me permets de t'importuner à ce sujet tout en sachant que rien ne peut être parfait..
Merci par avance pour ton avis.

 


Anzioluz | Le Lundi 23/06/2014 à 13:35 | [^] | Répondre

8 - Re: Ah, fabuleux couteau, Darksun !!

Darksun

Bonsoir,

Le G-10 utilisé pour les côtes du Volli est poncé, il ne possède aucune capacité d'abrasion. Lorsque je suis en Jean j'utilise régulièrement mes CQC-7B, dont la texture est beaucoup plus abrasive.

Concrètement, malgré un usage régulier, semaine après semaine, je n'ai pas constaté de dégâts causés par le G-10 de chez Emerson.

En revanche, les points d'usure qui apparaisent immédiatement sont causés par le clip et par le système Wave que j'ai appris à utiliser d'une manière sécurisée.

Le Volli ne pause pas de problème sur un pantalon en Jean épais, en revanche sur un pantalon de costume, bonjour l'angoisse!!! Plus sérieusement le problème est celui du clip...

Concrètement, je pense que l'aspect évoqué par les vidéos anglo-saxonnes provient en fait d'un clip assez misérabiliste par rapport à celui du Nakamura 484, il s'agit d'un vieux clip déjà en usage sur le Stryker avec une pointe en forme de flèche. Ce clip risque évidemment de créer une usure prématurée.

Voici en photo le méchant clip  pas du tout au niveau du couteau.



 


Darksun | Le Lundi 23/06/2014 à 20:13 | [^] | Répondre