Mars 15 17

Couteau Benchmade Nakamura 484-1 Carbon Fiber

Une réalisation exceptionnelle

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Le Nakamura 484-1 est une nouvelle variante de l’excellent Nakamura au titre de l’année 2015. C’est une encore une fois une très bonne surprise dans la mesure où ce extrêmement élégant vient combler une sorte de lacune entre le de gentleman et le . Toutefois, la version 2015 place la barre encore plus haut que celle du millésime 2014, puisque les côtes sont en fibres de carbone et la lame en acier Crucible CPM-S90V. Mon exemplaire est un First Production Run 976/1000, ces marquages deviennent rares en Europe et sont généralement absorbés par le marché intérieur américain…

Les précédentes créations de Nakamura étaient de remarquables de gentlemen, d’une élégance supérieure et destinés à être des compagnons urbains, en d’autres termes des d’une taille limitée, par définition, avec pour inconvénient principal une polyvalence limitée. Cette polyvalence limitée pouvait être un inconvénient pour certains utilisateurs, même en situation urbaine. Le modèle 484 se présentait déjà comme une variation sur le thème du Gent, mais avec une puissance de coupe supérieure qui vient le placer juste derrière un compact.

Le concept de base du 484-1 demeure un design de qualité supérieure, qui consiste à procéder, comme pour le Stryker, à une optimisation de la longueur de la lame qui une fois déployées paraît plus longue que le manche. Ce type d’optimisation a été repris en 2015 sur le très intéressant Valet (485) que l’on peut considérer comme un binôme de choc avec le nouveau Nakamura (484-1). Toutes les solutions techniques retenues sur ce ont fait leurs preuves dans la gamme.

Le manche possède deux platines en acier inoxydable non ajourées, sauf pour les besoins mécaniques de l’Axis Lock, à l’instar de la version 2014. La  rigidité structurelle du manche demeure absolument parfaite. L’Axis Lock permet de bénéficier d’une ouverture fluide et d’un verrouillage parfait. Les côtes sont en fibres de carbone noires laminés avec des découpes verticales en relief qui autorisent une prise en main forte malgré la longueur limitée du manche.

Le mesure 10 cm fermé, avec 17,7 cm lame déployée, ce qui est loin d’être monstrueux !! La masse reste raisonnable avec un poids de 99 grammes, et une architecture très solide.

Les côtes en fibres de carbone possèdent un niveau de finition exceptionnel. Le manche possède une épaisseur de 11 mm pour une hauteur maximale de 25 mm, ce qui permet une prise en main très sûre.



Le clip reste une version assez basique chez. Il assure une bonne rétention en poche, on note qu’il est réversible.

Le clip est noir et réversible tip up seulement, il est beaucoup mieux fini que celui du Nakamura 2014, les flancs ont été parfaitement polis. On peut regretter que sur un aussi élégant et coûteux la décision de le doter d’un clip de qualité custom n’ait pas été prise…

La lame mesure 8 cm de la pointe au ricasso, avec une zone coupante de 75/76 mm. Sa hauteur est de l’ordre de 24 mm ce qui lui confère une indéniable capacité utilitaire.

La géométrie drop point modifiée avec faux contre-tranchant est très réussie et permet de disposer d’une capacité de coupe polyvalente. On note que la partie arrière de la lame venant au contact du stop pin est usinée en creux d’une manière qui permet un calage digne des meilleurs tactiques du marché.
La lame est épaisse de 2,90 mm avec une zone de crantage située en arrière des thumbstuds. Cette zone permet un positionnement du pouce pour exercer un contrôle directionnel et une puissance de coupe fort correcte.

Cette capacité de coupe est directement liée à l’utilisation de l’acier CPM-S90V qui remplace le M390 Super Steel, tous deux sont d’ailleurs issus de la métallurgie des poudres. La composition chimique du S90V est assez simple : carbone 2,3% ; chrome : 14,0% ; vanadium : 9,0% ; molybdène 1,0%. La résistance à l’usure est équivalente au 9V et incroyablement supérieure au D2. La résistance à la corrosion est équivalente à celle du 440C (en raison d’une matrice suffisamment riche en chrome).

En contrepartie d’une longévité extraordinaire de ce tranchant, le S90V est un acier difficile à affiler (il n’est pas stupide du tout d’avoir recours au service d’un coutelier pour l’entretien du tranchant) dont la résilience est proche du D2 selon les données publiées par Crucible. La dureté de la lame est comprise entre 59 et 61 RKC, ce qui reste raisonnable. L’émouture plate intégrale de la lame procure un tranchant redoutable.



En conclusion, le 484-1, est à l’usage un très performant avec une capacité de coupe optimisée pour sa taille, le niveau de finition est réellement optimal, plus que jamais maîtrise les arcanes du fermant de gentleman. Il semble bien que la firme au papillon s’aventure elle-aussi depuis 2014 sur l’utilisation d’acier de plus en plus sophistiqués, en suivant l’initiative engagée par à l’aide des aciers Carpenter CTS-XHP et CTS-204P. Compte tenu de la situation actuelle de dépréciation monétaire de l’euro face au dollar et de l’application d’une TVA française de 20%, ce est relativement cher; mais il n’est pas donné non plus sur le marché des Etats-Unis. Et puis son aptitude à être présent aux déjeuners de l’ambassadeur en toute quiétude en fait réellement un charmant .

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur