Juin 14 26

Couteau Benchmade Volli

Un Benchmade méconnu à tort

  • Currently 4.8/5

Note : 4.8/5 (4 notes)


Le Volli est un produit qui est apparu en milieu d’année 2012 en France, et bien qu’il s’agisse d’un excellent produit, il semble bien que sa carrière stagne aux Etats-Unis comme en France. Techniquement c’est réellement dommage car il s’agit d’une adaptation vraiment fort intéressante du concept de la série des Barrage, qui est devenu un classique de la gamme. Apparemment, ce qui est reproché au Volli est une sorte de manque de charisme coutelier : la lame Drop Point serait un peu molle et l’aspect général ne se démarquerait pas assez pour être un nouveau design Benchamde. Sans avoir la prétention de trancher sur le fond ce dilemme je vais apporter les éléments factuels qui vont clarifier la nature de ce qui est malgré tout un bon utilitaire à vocation très généraliste.

Le Volli mesure 11,4 cm fermé pour 19,4 cm une fois la lame ouverte, donc clairement un encombrement modéré qui peut convenir pour une fonction d’ polyvalent. La masse est de 121 grammes ce qui reste raisonnable.

Le cœur mécanique du système Volli est un dispositif de verrouillage Axis Lock complété par l’Axis Assist. Le système Axis Assist fonctionne à merveille, avec une ouverture à vitesse constante de la lame. Le verrouillage est immédiat et ne présente aucun jeu fonctionnel résiduel.

Le système Axis Assist peut être sécurisé en position ouvert et fermée en faisant coulisser vers l’avant du le curseur dorsale que l’on distingue sur la photographie du dessus de ce . En position fermée, il est impossible de procéder à une ouverture accidentelle et en position ouverte, le blocage empêche le retrait, au demeurant improbable, du verrou lors d’un travail de coupe.
 
Le Volli possède deux platines en acier inoxydable qui sont allégées chacune par 3 découpes circulaires : ces platines sont présentes sur presque toute la longueur du manche, ce qui en fait un très solide.


Les platines sont intégrées dans des côtes en G-10 poncé de couleur noir. Les côtes sont toxifiées en 3D d’une manière suffisante pour assurer un bon grip. Les côtes mesurent 3 à 3,5 mm chacune. L’épaisseur du manche est de l’ordre de 12 mm avec une hauteur comprise entre 3,2 cm et 3,5 cm vers l’avant juste avant la lame. Cette légère protrusion des côtes permet d’aménager une sorte de quillon inférieur rudimentaire, ce qui permet grâce à un évidement latéral des deux côtes de placer l’index en retrait en collant bien au manche.

On distingue une entretoise crantée réalisée dans ce qui paraît être un Zytel : ce petit surplus de grip est le bienvenu, car pour le reste le Volli est complétement dépourvu de crantage supplémentaire à l’instar des Barrage. C’est d’ailleurs la principale critique à formuler à l’encontre de la série des Barrage et du Volli.

Toutefois, la zone du manche ou l’on pose le pouce pour un travail de coupe est assez large pour fournir un appui raisonnable et exercer une force tout à fait normale pour un de cette dimension.
 
Le clip est noir, ce que j’aime bien, en revanche il est relativement laid et il est seulement réversible. La rétention en poche se situe dans la moyenne des clips utilisés par, ce qui veut dire qu’il est parfaitement efficace, notamment sur du Jean.

La lame est une pure géométrie Drop Point qui affiche bien les ambitions pacifiques et utilitaires de ce . La lame est munie d’un faux contre-tranchant non affuté qui donne quand même une connotation plus moderne que les drop point old school.

L’acier utilisé est le toujours très performant CPM-S30V de Crucible qui reste un grand classique, dont la longévité du tranchant n’est pas pénalisée par des opérations d’affilage trop dures à condition de disposer d’un matériel correct et de prendre son temps.
La dureté annoncée correspond à la norme utilisée chez pour cet acier, soit une dureté comprise entre 58 et 60 RKC : du classique mais efficace.

On ajoute que la lame dispose d’une superbe émouture plate intégrale permettant de disposer d’un tranchant franchement redoutable, puisque ayant procédé à un nettoyage de la lame après un usage alimentaire (pâté de campagne) j’ai par mégarde effleuré le tranchant avec un carré de sopalin et d’un coup d’un seul la lame s’est enfoncée de 3 mm dans mon majeur… j’ai compris que je m’étais coupé a posteriori, la douleur ayant été retardé par une capacité de coupe étonnante. Rien de grave, mais a priori cela rappelle que les ne sont pas des jouets…

La lame possède une épaisseur assez classique comprise entre 2,9 et 3 mm. La lame mesure 80 mm de la pointe au ricasso avec un tranchant de 77 mm. La lame est haute en permanence de 2,7 cm.

 En résumé, un bon , avec un manche suffisamment long pour procéder à des coupes du domaine du de travail, tout en ayant un format compact. La lame est supérieurement efficace. Ce est moins cher que le Nakamura que j’ai étudié précédemment sur ce blog. Le CPM-S30V fait aussi bien son boulot que le M390, avec peut être bien une plus grande facilité d’entretien en faveur du Volli.

Le Volli est toujours commercialisé et vendu pour environ 140 euros en France. En revanche, le Nakamura 484 est plus typé tactical/Gent et bénéficie de l’aspect exotique que lui confère l’acier M390. Enfin, il reste le critère de l’esthétique qui est toujours une affaire personnelle : mieux vaut se faire plaisir en rajoutant 50 euros que d’acquérir un par défaut.
 

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Merci pour cette nouvelle belle revue..

Anzioluz  .. revue que j'attendais puisque nous avons déjà parlé longuement du Volli. Merci beaucoup donc.
Je suis maintenant convaincu par la "bête", mais il faut que je puisse l'avoir en mains pour véritablement pouvoir juger : j'ai définitivement arrêté d'acheter des coutals, des pipes, des vêtements de trek, etc.. sur internet ; car trop de déceptions et de défauts. Et après c'est la galère pour renvoyer le tout..

 


Anzioluz | Le Mardi 01/07/2014 à 20:21 | [^] | Répondre

2 - Re: Merci pour cette nouvelle belle revue..

Darksun

Merci

Jj'espère avoir contribué à donner une information impartiale.

Pour le reste, c'est sûr la prise en main est un facteur qu'aucune revue ne peut remplacer.

Pour Internet, le principal intérêt est de trouver des couteaux pas forcément facilement disposnibles, mais personnellement je regrette toujours un peu la perte du contact humain.

 


Darksun | Le Mardi 01/07/2014 à 20:52 | [^] | Répondre

3 - Du jeu dans la lame

Bonjour,

Merci beaucoup à Darksun pour cette revue qui m'a donné envie d'acquérir ce modèle. ( Pour être honnête, la plupart des revues de Guillaume ou Darksun, pour ne citer qu'eux, me donne envie d'acheter le couteau exposé, je les félicite mais mon banquier ne les remercie pas... )
L'objet de mon inscription et de ce premier commentaire, après des années de consultation de ce blog de qualité, est un jeu vertical de la lame sur mon exemplaire. Rien de catastrophique, 1mm à la pointe, mais cela en fait le mouton noir de ma collection et me fait perdre toute envie de l'utiliser. Après un envoi en garantie chez Benchmade, le couteau m'est revenu affûté, huilé, mais toujours présentant ce jeu. La feuille de réparation indique que le phénomène n'excède pas les tolérances admises pour ce modèle. Du coup, je me demande si je ne suis pas excessivement exigeant, jusqu'au moment où je réalise que c'est le seul pliant de ma modeste collection (une soixantaine de pièces, de quoi comparer quand même) à présenter ce genre de défaut.
Quelqu'un a t il déjà entendu parler d'un cas similaire chez Benchmade ?
J'échange actuellement avec un certain Derrick Lau, chargé des relations publiques et de la communication pour la marque, mais il me donne l'impression de vouloir minimiser l'importance de ce que je vois comme un défaut.
La plupart d'entre vous me semble plus expérimentée en matière de couteaux que je ne le suis, c'est pourquoi je me permets de poster ce long commentaire. Quelle est votre opinion ? Avez vous des conseils à me prodiguer (à part celui, éthique et pratique mais hors de portée de ma bourse de cesser d'acheter sur Internet) ?
D'avance, merci. Et pardon d'être si bavard (en vrai, je suis pire).

Julien

 


Ju40990 | Le Mardi 16/06/2015 à 13:47 | [^] | Répondre

4 - Re: Du jeu dans la lame

Guillaume Bonjour !

Première remarque, avoir un jeu vertical avec un système d'axis lock est extrêmement rare. C'est même surprenant car normalement la géométrie du talon de lame fait que l'axe s'engage au plus loin et bloque totalement la lame.
Est-ce que l'axe va en butée dans le logement ogival du manche ?



Si oui, ce n'est pas normal sur un couteau neuf...

Maintenant 1mm de jeu, ce n'est pas non plus "arnormal" même si c'est très agaçant. Sur des couteaux à pompe, il peut y avoir plus. Je n'ai pas d'axis lock sous la main pour faire le test mais je ne me souviens pas de jeux verticaux sur les miens...

D'autres avis ?

 


Guillaume | Le Mardi 16/06/2015 à 14:28 | [^] | Répondre

5 - Re: Du jeu dans la lame

Bonjour Guillaume !

Merci pour votre prompte réponse, et j'en profite pour vous réitérer mes compliments quant à la qualité de votre site.

Effectivement, les avis que j'ai pu lire sur votre blog et ailleurs mettent en avant la robustesse du système Axis lock, c'est pourquoi je reste convaincu qu'il s'agit d'un défaut d'usinage d'une pièce (que je ne parviens pas à identifier) ou d'assemblage. Et tout à fait d'accord avec vous, ce problème est plus agaçant que réellement pénalisant, ce qui me donne un peu l'impression de "pinailler".

Ouvert ou fermé, l'axe n'arrive pas en butée du logement des côtes ou des platines. A vue d'oeil, je dirais qu'il s'arrête à un peu moins de 2 mm de la butée du logement des platines. Pour constater ce jeu, je dois poser mon pouce sur le tranchant et mon index sur le dos de la lame avant de donner du mouvement. Autrement dit, même si le jeu nécessite une pression pour être révélé, celle-ci reste suffisamment faible pour ne pas entamer ma peau.

Merci encore !

 


Ju40990 | Le Mardi 16/06/2015 à 15:09 | [^] | Répondre

6 - Re: Du jeu dans la lame

Guillaume J'ai été pris d'un doute et je viens de vérifier sur un axis lock, il n'y a pas de jeu vertical...

D'autres retours ?

(et merci pour les compliments )

 


Guillaume | Le Mardi 16/06/2015 à 15:27 | [^] | Répondre

7 - Re: Du jeu dans la lame

Darksun Bonjour Guillaume,

je confirme que l'existence d'un jeu vertical sur un dispositif Axis Lock est anormal au regard d'une part du mécanisme de blocage, comme tu l'explique et d'autre part mes couteaux Benchmade équipés de ce système ne possèdent aucun jeu même en vieillissant.

Je pense qu'il s'agit d'un problème de fabrication.

 


Darksun | Le Mardi 16/06/2015 à 16:26 | [^] | Répondre

8 - Re: Du jeu dans la lame

Guillaume Le commentaire de Dark lève encore plus le doute.
Le service après-vente de Bench' devrait faire un petit effort...
Mais ce n'est pas dans ce domaine où ils sont le plus doués... Pour avoir côtoyé l'équipe commercialo-marketing-sales managers etc.. pendant une semaine, ils ne sont pas très ouverts au dialogue.

 


Guillaume | Le Mardi 16/06/2015 à 16:35 | [^] | Répondre

9 - Re: Du jeu dans la lame

Merci Messieurs pour vos commentaires qui éclairent ma lanterne mais assombrissent la perspective de trouver une issue favorable à ce problème...

Je vais voir où cet échange avec le responsable de la communication Benchmade me mène, mais en le voyant axer son discours sur mon ressenti du problème dès le premier mail, j'ai bien peur qu'il ne soit pas dans une optique de résolution de la chose...

En tout cas, merci à vous deux pour vos lumières !

 


Ju40990 | Le Mardi 16/06/2015 à 17:34 | [^] | Répondre

10 - Tiens tiens

Ronin Et le couteau a été révisé, donc ça ne peut pas être un ressort omega qui est défectueux, il me semble que ça peut poser un problème de jeu vertical.
Il me semble que le rattrapage de jeu est automatique, je ne comprends pas.
En tout cas c'est très agaçant.

 


Ronin | Le Mercredi 17/06/2015 à 23:00 | [^] | Répondre