Déc. 08 07

Couteau Cardoso : Blueframe

Tour de force

  • Currently 4.1/5

Note : 4.1/5 (10 notes)

Couteau Cardoso Blueframe
 
Benjamin Cardoso fabrique des de manière totalement artisanale dans sa cave avec les outils de monsieur "tout le monde". J'avais acquis, il y a un an et demi l'un des tous premiers :
 
Cardoframe
 
Depuis, le style de Cardo s'est affiné et sa maîtrise technique s'est affirmée. Au vues de ses dernières productions, je lui ai commandé un nouveau . Et voici le résultat :
 
Couteau Cardoso Blueframe

Je laisse la parole à l'artiste pour les caractéristiques techniques :

"7 cm de tranchant, 12cm fermé, 18 cm ouvert
Titane grade 5 avec frame ayant subi une triple trempe et un revenu au point de contact. (3mm d'épaisseur)
Titane grade 2 pour l'autre (2mm d'épaisseur)
Le talon de la lame en contact avec le frame et la butée sont trempés
Visserie inox.
Clip en grade 2
Lame trempe intégrale en O2, 3,5 mm d'épaisseur, émouture plate - guillochage soft - revenu à 235°C pour une dureté dans les 60hrc.
Pour la première fois j'ai tout passé à la bande libre finition grain 400 avant anodisation."
Couteau Cardoso Blueframe
L'anodisation est bien marquée avec des beaux reflets en dégradé, style "flaque d'huile".

Couteau Cardoso Blueframe

L'ouverture une main est assurée par l'excroissance au talon de la lame.
Super point fort : la bille de rétention maintient fermement la lame en position fermée.
Les deux autres points (très) forts sont la légéreté (Tuan confirmera... ) et une lame solide et polyvalente qui coupe très fort. Elle est facilement réaiguisable mais tient bien la coupe. Bref : une lame idéale en terme d'entretien. Elle prend de jolies couleurs au fil des repas pour s'accorder aux irisations du manche.

Couteau Cardoso Blueframe

Le verrouille la lame fermement en position ouverte mais présente un miniscule jeu vertical quand on force dessus. Ce jeu a tendance à renforcer le verrouillage donc il n'est pas dangereux. C'est lié à la difficulté de réaliser ce type de verrouillage "à la main", de manière artisanale, ce qui représente un véritable tour de force !
Couteau Cardoso Blueframe

Joli guillochage dans le "Cardo Style" !

Couteau Cardoso Blueframe

Un clip tout petit mais très efficace sur les bords de poche.
En résumé, un très bon utilitaire, original et ludique. J'ai fait un test : j'ai présenté quatre à une collègue de travail (amatrice d'objets rares et notamment de ) et elle a tout de suite saisi et flashé sur le Blueframe en s'exclamant : "Waouh ! C'est le de Mad Max !"

Couteau Cardoso Blueframe

Moi aussi, je l'aime ce

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 -

Tuan Léger je confirme ! Etonnamment léger même, pour moi qui ai l'habitude d'avoir en main les coutals un peu "tank" que Ben réalise habituellement dans ces tailles. Ceci est probablement dû à la moindre épaisseur du titane employé pour le manche conjuguée à la finition gruyère qui mine de rien enlève pas mal de matière, et donc de poids. Ajoutons un autre point fort qu'a oublié de mentionner Guillaume (et pourtant je sais qu'il doit y être sensible, si ce n'est pas même une demande spéciale de sa part), la très bonne accessibilité de la barre du framelock pour le déverrouiller aisément, même lorsqu'on porte des gants.

Un très bonne note pour cet engin là (d'ailleurs le mien est dans les tuyaux, le profil de lame sera juste un peu différent), alors que pour ma part je me rabats habituellement plutôt sur ses plus petits pliants - pour des questions de poids plus que d'encombrement, j'en posterai [une tonne dans ma collection] si un sujet s'y prête à l'occasion.

gm67

 


Tuan | Le Dimanche 07/12/2008 à 20:08 | [^] | Répondre

5 - Re:

cardoso5fr Je ne crois pas que le frame trés prohéminent soit une demande de Guillaume. En fait c'est que j'aime pas les frames et liners ou il faut retourner le couteau pour pouvoir accéder justement à la patte de verrouillage. Sur mon miens perso à moi, j'avais déjà fait un frame trés marqué pour pouvoir le déverrouillé sans aucun soucis et pouvoir pousser fort dessus. Pour Guillaume je me suis dit que comme il devait avoir surement trés souvent des gants, cela pouvait être interressant d'avoir cette possibilité d'accés au frame :D

 


cardoso5fr | Le Lundi 08/12/2008 à 08:45 | [^] | Répondre

2 -

Blue Dog Une superbe prouesse technique!
On peut voir les oeuvres de Benjamin Cardoso ici: http://dremeltingpotes.free.fr/

Une petite question pour l'auteur; il n'y a pas de "bitonio" d'ouverture une main sur le Blueframe, c'est dû a une contrainte technique particulière?

Blue Dog  
(qui aime bien le Blueframe )

 


Blue Dog | Le Dimanche 07/12/2008 à 20:08 | [^] | Répondre

3 - Re:

leonidas J'adore ce couteau et surtout sa lame, je connaissais déjà Benjamin pour ses réalisations de Kiridashi particulièrement bien réalisées ainsi également que ses customisations d'indus comme le très beau Herbertz Ranger pour ne citer que lui mais aussi les modifs apportées à certains Boker fixe en particuliers sur les manches...
Un vrai talent, ses Balisongs ne sont pas en reste ! N'est-ce pas Guillaume et Tuan ?

 


leonidas | Le Dimanche 07/12/2008 à 21:04 | [^] | Répondre

4 - Re:

cardoso5fr Ce n'est pas vraiment une contrainte technique si je n'ai pas mis de thumstud ou de spyderhole.
Faire un trou est aisé, percer et faire un taraudage pour y mettre une vis ou un thumbstud tout pret aussi.
Mais j'ai l'habitude de faire des couteaux que l'on peut normalement ouvrir d'une main sans même ce genre de systeme :). Mais c'est vrai que c'est quelque chose que je pourrais ajouter dans un futur proche à certaines lames ;).

 


cardoso5fr | Le Lundi 08/12/2008 à 08:42 | [^] | Répondre

6 -

cardoso5fr Merci Guillaume pour cette Review :D. Tu pourras dire à ta collègue qu'avec Couteau de madmax, elle a tapé dans le mille :D. C'est exactement ça, (même si le tiens est un des plus "clean" que j'ai fait )
Pour le poids, 3mm de titane d'un coté, 2 de l'autre et des trous partout, cela allège bcp. Et surtout 3,4mm d'épaisseur de lame contre 4,5 mm pour celui que tuan avait eut en main au sicac :D. cela compte :D

 


cardoso5fr | Le Lundi 08/12/2008 à 08:47 | [^] | Répondre

7 - pas tout

yaya comme quoi les goûts sont dans la nature, moi j'aime pas à 100%

j'aime pas :
- le type de lame droite (adepte du drop point)
- la barre du framelock trop importante
- les trous à la buck mayo
- le guillochage de la lame qui tranche totalement avec le style brut de fonderie du couteau

j'aime :
- le clip court
- les matériaux bruts
- les dimensions générales
- les plaquettes bien pensées pour le poids

mais surtout j'aime l'aspect artisanal et imparfait de l'objet qui le rend unique.
même si je n'aime pas tout, c'est assurément une belle pièce et un beau boulot !

 


yaya | Le Lundi 08/12/2008 à 22:36 | [^] | Répondre

8 - Re: pas tout

cardoso5fr Pour commencer merci d'avoir pris le temps de donner un avis sur le couteau et surtout ce que tu n'aimes pas (la critique c'est ce qui est intéressant) . Je vais tenter de répondre du comment du pourquoi des choix :D

Le type wharcliff est un style que j'affectionne particulièrement, utilitaire, , et je ne sais pas, ce sont des lignes qui me causent. Aprés on peut ne pas aimer et c'est tout à fait normal :D

Le frame prohéminent est un choix technique que j'ai fait de façon à pouvoir délocker la lame avec des gants, avec les doigts engourdie par le froid, ou glissant. Il y a une trés forte surface de pression dispo et on arrive toujours à presser pour délocker. Mais bon cela confère à l'engin une "esthétique" particulière.

Pour les trous je préfère dire à la Tom Mayo plutôt qu'à la Buck Mayo mais bon ça c'est juste pour chippoter :D. Les trous esthétiquement parlant on aime ou on aime pas, ça c'est sur, mais techniquement, cela permet de virer pas mal de poids :D

Le guillochage, 1 avantage, cela donne un poil plus de grip sur le dos de la lame. Et comme tu le dis cela tranche avec le coté brut de décoffrage de la lame avec le noir de chauffe, ce qui est totalement le but :D. (le guillochage lui même est un peu brut tout de même.). Je reste un peu dans la même optique que d'utiliser un acier à outil tout bête avec des matériaux "high tech". Et puis un truc, cela m'amuse de faire ces petits machins juste avant la trempe. Une sorte de moyen des destresser le coco :D

Le clip court, rendons à tuan ce qui est à tuan :) c'est ça faute, il a commencé à me faire faire des clips à la .... sur mon premier bali et il a continué à améliorer le concept avec  (à emmer....., martyriser) )plusieurs couteliers, j'ai fait que continuer sur la lancé :D

Les matériaux brut. (le titane est pas si brut que ça quand même, il est non seulement satiné au grain 400 puis ensuite anodisé, à la barbare au flambart certe, mais il y a quand même un traitement de surface qui crée un couche d'oxyde de titane relativement profonde qui "protège" le manche. La lame est aussi fini avec un tiré en long aprés un passage au grain 600.

Les dimensions, fallait un pliant à la mesure de l'utilisateur :D

Une piece unique, c'est sur j'suis pas foutu de faire deux fois la même chose, :D

En tout cas merci pour ton appréciation.

 


cardoso5fr | Le Mercredi 10/12/2008 à 19:35 | [^] | Répondre

9 - Re: pas tout

JEAN Bonsoir  joli couteau , il ne me déplait pas mais si j'en commandais un je souhaiterais une lame DROP POINT ou CLIP POINT . Le WHARNCLIFFF  est esthétique mais pour couper dans une assiette, seule la pointe est en contact , de même pour prelever du beurre ou du paté dans une boite ce n'est pas pratique.Pour couper "en l'air " OK , on garde encore un peu de puissance en bout de lame .
C'est pourquoi 99% des couteaux de marin avec démanilleur et épissoire ont une lame de ce profil , mais on ne casse pas la croute avec (ou alors à l'ancienne sur son pouce (dangereux) .
Pour dire comme tout le monde c'est mon avis à 2 balle(s).
Kenavo
jean

 


JEAN | Le Mercredi 10/12/2008 à 21:50 | [^] | Répondre

10 - Re: pas tout

cardoso5fr Ce qui est rigolo, c'est que perso, que ce soit mes wharncliff ou mes sheepfoot je les réalise justement pour cette utilisation. c'est à dire couper dans l'assiette (avec seulement la pointe dont le fil est "abimé" par l'assiète et le reste du tranchant reste clean), et pour prélever dans le fond d'un pot de rillette (Le mans oblige) ou de pate à tartiner :D et de bien racler le pourtour du pot:D
Je trouve que de couper avec le pouce en "butée" c'est impensable et dangeureux et je me bats pour que les gens évitent ce genre de coupe dans la mesure du possible (surtout ma femme....)
J'avais cru comprendre qu'historiquement, les couteaux de marin était des couteaux dont on brisé la pointe (et on avait plus ou moins un sheepfoot à la fin) de façon à éviter les blessures mortelles lors des rixes arrosées???? Mais c'est peut être qu'une légende.

Aprés de toute façon les profils de lame c'est comme les gouts et les couleurs, il y en a pour tous les gouts et chacun à ses préférences :D

 


cardoso5fr | Le Vendredi 12/12/2008 à 22:38 | [^] | Répondre

11 - Re: pas tout

JEAN Bonjour Cardoso il y a du vrai dans ce que tu dis en ce qui concerne le travail de la pointe dans l'assiette.Pour ce qui est des couteaux de gabiers (ceux qui montent dans les matures) ils sont fixes et la pointe n'existe pas ou est ovale afin de ne pas se blesser .Quant au fait de casser la pointe pour éviter les blessures par rixes je ne sais pas.Pour le reste comme tu dis tous les gouts sont dans la nature et heureusement car on a vu ce que donnait la pensée unique !
Ceci dit ton couteau me plait bien.
KENAVO

 


JEAN | Le Samedi 13/12/2008 à 14:41 | [^] | Répondre