Mars 12 09

Couteau Chris Reeve Large Sebenza 21 version 2012

Le couteau de référence vs Bradley Alias 1

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (6 notes)



Cette revue est destinée à présenter la dernière évolution de la version 21 du , c'est-à-dire la présence d'une lame en acier CPM-S35VN. Cet acier est présent sur l'ensemble des fermants de Knives (CRK) depuis l'année 2011. Deux raisons complémentaires m'ont poussé à rédiger cette revue, la première vient du fait que j'ai appris l'existence de ce remarquable sur le blog de Guillaume (comme la grande majorité des amateurs de francophones), je me suis d'ailleurs inscrit sur ce blog avec la ferme intention de posséder un Large 21, la seconde raison est que je dispose d'un exemplaire du Bradley Alias 1 qui est de manière ostensible une duplication industrielle du

L'idée de base est donc de fournir une comparaison entre l'original et son clone d'une manière honnête. Je ne reviendrais pas sur les détails techniques précis relatifs à la construction mécanique du qui a été traitée avec brio par Guillaume.
 

Les principales informations seront des données métrologiques relatives aux deux et des considérations relatives aux matières utilisées pour la fabrication de ces deux

 

Pour mémoire, j'estime utile de rappeler que le premier a été fabriqué par en 1987, mais que la carrière du modèle original débute réellement en 1990, le Regular fait son apparition en 1996, et le Classic en 2000. Le modèle Large 21 étudié ici fait son apparition en 2008, 21ème année de fabrication du . Ce modèle 21 est une version améliorée du modèle Classic, conformément à la démarche évolutive choisie par .

 

 
Le modèle 21 fermé mesure 12,2 cm, pour 21,2 cm lame déployée. Son challenger, le modèle Alias 1 mesure 11,9 cm fermé et 20,9 cm ouvert.

 

 
Le possède la fameuse structure Integral Lock inventée par après étude des travaux de Michael Walker concernant le Liner Lock. L'alliage de utilisé est le 6AL4V (grade 5), le plus répandu pour des applications qui vont de la medécine au domaine aéronautique et spatial. Les deux plaques de constituant le manche possèdent une épaisseur identique comprise entre 3 et 4 mm.

 

 
La platine qui fait office de verrou sur le possède une découpe trés longue, et l'élasticité nécessaire à l'enclenchement du Frame Lock est procurée par une double découpe interne. Ce système permet de posséder un verrouillage qui est fluide et puissant, avec une constance supérieure à celle des platines munies d'une seule découpe interne, comme celle du Bradley Alias 1. En outre, on sait que CRK procède à la trempe du bout de platine venant au contact du talon de la lame pour accroître la longévité du système, alors qu'une telle opération n'est pas mentionnée concernant le Bradley Alias 1.

 

 
Le Bradley Alias 1 utilise le même alliage de que le , avec deux plaques de 3 mm d'épaisseur. L'élasticité du Frame Lock est assurée par une découpe interne unique, toutefois le verrouillage est trés sût et aucun jeu n'est perceptible au niveau de la lame. Mécaniquement parlant, l'Integral Lock du reste le système le plus abouti.
 
Le possède la particularité d'être démontable pour assurer son entretien à l'aide d'une clef Allen fournie par CRK, alors que l'Alias 1 possède une visserie Torx de qualité, mais n'est pas conçu pour être démonté (annulation de la garantie constructeur). On constate à nouveau, que le utilise une technologie haut de gamme supérieure à celle mise en oeuvre sur l'Alias 1.

 

 
Le clip du est réalisé en , et il est assez souple pour être utilisé d'une manière aisée. Toutefois, lui-même indique que le clip de ceinture n'est pas le choix optimal pour transporter le et qu'il est plus sûr d'opter pour un étui dédié en cuir. Personnellement je vais opter pour cette option, le mérite d'être protégé au mieux en phase de port.

 

 
Le clip de l'Alias 1 est réalisé dans un acier inoxydable non spécifié, mais de qualité, il possède deux positions : tip up et tip down. Le clip est long de 5,8 cm pour une épaisseur maximale de 9 mm. Ce clip possède une fonction mécanique qui consiste à empêcher une déformation plastique causée par un débattement extérieur trop important du verrou.
 
Concernant la question essentielle des lames on constate des divergences majeures. Le utilise depuis 2011 l'acier CPM-S35VN, qui est l'évolution du CPM-S30V que Crucible avait conçu en collaboration avec . Il existe un certain nombre de rumeurs infondées concernant cet acier sur Internet, je possède 7 lames en acier S35VN et je peux donc fournir un retour d'expérience crédible. Le CPM-S35VN a été développé en 2009 par Crucible. Les données techniques publiées montrent que le S35VN possède la composition suivante : 1,40% de carbone, 14% de chrome, 3% de vanadium, 0,5% de niobium et 2% de molybdène. Cet acier possède donc des carbures de vandadium, de niobium et de chrome. L'adjonction de niobium permet selon Crucible d'obtenir une résistance accrue de 15 à 20% par rapport au S30V concernant les chocs (sollicitations mécaniques transverses). En revanche, les capacités de coupe des deux aciers données par l'indice CATRA sont identiques avec un indice de 145 ( la base 100 est donnée par le 440 C, le test est une opération mécanique de coupe de cartons enduits de silice, dans ce test scientifique le 154 CM obtient seulement un indice de 125!!). Toujours selon Crucible pour des applications de coutellerie, le traitement thermique recommandé doit procurer une dureté comprise entre 58-61 HRC.

 

 
a opté pour un traitement thermique fournissant une dureté de 58-59 HRC identique à celle qu'il utilisait pour le S30V. Tandis que les firmes indutrielles comme , KAI, Boker et Microtech ont choisi une durée comprise entre 61-62 HRC.
 
La lame de mon 21 possède un tranchant rasoir, trés impressionnant.
 
La lame clip point du possède une beauté magnétique. Son épaisseur est de l'ordre de 3,17 mm sur environ 97% de la lame, ce qui me paraît idéal pour un fermant à vocation .

 

 
On constate la présence d'une rampe crantée de 2,2 cm. La lame mesure 92 mm, avec un tranchant de 87 mm.

 

 
L'émouture en creux est trés haute avec un tranchant convexe, moins prononcé que sur l'UNUUZZ, offrant un capacité de coupe parfaite.
 
La finition stonewashed est obtenue par passage des lames dans un tumbler rempli de granulets de céramique. Le traitement est totalement non réflectif, contrairement à celui de l'Alias 1 (voir les photographies).
 
La lame de l'Alias 1 possède un profil de type Spear Point trés élégant, l'épaisseur est de 3 mm, avec l'apparition rapide d'un faux contre-tranchant qui fait paraître la lame plus fine. On constate l'existence d'une rampe crantée de 1,2 cm environ.

 

 
La lame mesure 92 mm de long pour un tranchant de 86 mm. L'émouture en creux est réalisée assez haute, un peu moins que sur le et possède un tranchant de trés bonne qualité. Ce qui n'est pas une surprise, puisque l'acier utilisé est le CPM-S30V avec une dureté probable de 59-60 RKC.

 

 
Le thumbstud du Bradley Alias et des éléments anodisés du manche possède une couleur bleue strictement identique à celle utilisée sur le Large 21.

 

 
Mon verdict est limpide, le est le meilleur en ma possesion, malgré la qualité impressionnante de l'Alias 1.
 
 

On peut en outre considérer que, la multiplication des frames lock sur le marché industriel, marque le succès incontestable de la technologie inventée par . Mais, comme dans bien des cas l'adage populaire veut que l'on préfère l'original à sa copie!!

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 -

cardoso5fr  Sympa la revue, ben je n'aime vraiment toujours pas le sebenza. Il est toujours aussi carré.... Il y a toujours ce fossé entre un design des années 80 et un design des années 2000. Niveau confort, le bradley a pour moi un net avantage. Niveau usure du lock c'est le sebenza qui est plus "propre" et qui a une meilleure résistance à l'usure.

Le changement d'acier de lame ne vas surement pas apporter grand chose, mais j'apprécie vraiment que Chris Reeves continue de traiter ses lames avec une dureté correcte qui permet de rendre des aciers super hype relativement aisément affutable.

(Bon j'aime pas le Seb, mais cela n'enlève en rien les qualités du couteau....)

cardoso5fr a donné 1 couteau à Darksun

 


cardoso5fr | Le Vendredi 09/03/2012 à 14:49 | [^] | Répondre

2 - Re:

Darksun

Concernant, le design du Sebanza, sur un marché aussi impitoyable que celui des Etats-Unis, une telle longévité n'est possible qu'avec une satisfaction des consommateurs. Chris Reeve vend beaucoup de couteaux, avec un positionnement qui est celui d'un couteau haut de gamme.
 
A propos du Bradley Alias 1, j'estime que le couteau est tout à fait digne d'intérêt, sans quoi je ne l'aurai pas dans ma collection. L'ergonomie est bonne, c'est une certitude, et la qualité générale de réalisation permet une comparaison pertinente avec le Sebenza.

L'acier CPM-S35VN est une évolution normale du S30V, avec un accroissement de la résilience pas forcément négligeable. Il existe sur la toile, un certain nombre d'affirmations péremptoires mettant en cause cet acier.

Dans le cas du Sebenza, certains ont estimé que le traitement thermique retenu par Chris Reeve était insuffisant, clairement ce n'est pas le cas, et je vais tout à fait dans le sens de ton commentaire sur cette question.

D'une manière générale, je n'ai pas trouvé de lame en S35VN qui ne coupe pas. A l'heure actuelle, je suis en train d'étudier la comparaison entre le Paramilitary 2 en S30V et sa version S35VN issue d'un sprint run Spyderco. Les lames strictement identiques sur le plan du profil, de la géométrie et de l'émouture plate intégrale, me permettront sans doute d'avoir un avis définitif.

 


Darksun | Le Samedi 10/03/2012 à 09:01 | [^] | Répondre

3 - ça y est,je suis sebenziste!!!

Oui,ça y est,j'ai reçus mon sebenza 21(un large).C'est mon premier framelock titane.Je l'avait commandé suite à tous les commentaires positifs que j'avait lu sur le blog...et je suis ravi de mon achat.Il est arrivé en quelques jours à peine,dans sa boîte,accompagné de la clé de démontage et de son certificat,il était emballé dans une chiffonette marquée du sigle de crk.                                                                                                 J'ai fait ma première "victime" en la personne du saucisson(test obligatoire pour tous mes couteaux).La lame en s35vn est terrible,pas besoin de tirer-pousser sur le couteau,ça fait son passage tout seul.Que du bonheur!!!
J'ai bien fait de prendre le large tout de même,le manche est juste pour ma main,le small aurait été trop petit pour mes "battoirs".
Un grand merci à vous tous pour m'avoir fait craquer pour ce magnifique couteau

zeb a donné 5 couteaux à Darksun

 


zeb | Le Mardi 03/04/2012 à 19:12 | [^] | Répondre

4 - Re: ça y est,je suis sebenziste!!!

Darksun C'est avec grand plasir que je découvre ton excellent retour d'expérience. Je suis heureux que mon article ait pu apporter des éléments pertinents

Il convient de rappeler une nouvelle fois que c'est essentiellement Guillaume qui a fait connaître ce couteau remarquable en France au moyen de son blog.

 


Darksun | Le Mardi 03/04/2012 à 19:37 | [^] | Répondre

5 - Re: ça y est,je suis sebenziste!!!

Ton article ainsi que tous les autres m'ont convaincus,me reste plus qu'à le faire souffrir un peu ce magnifique couteau,et à lui faire un étui(je vais tenter de le faire moi-même,j'ai une pièce de cuir qui traîne depuis un moment et ne savait qu'en faire,voilà bien une bonne occasion de m'en servir)

 


zeb | Le Mardi 03/04/2012 à 21:17 | [^] | Répondre

6 - Re: ça y est,je suis sebenziste!!!

Nicolas Je me permets ici une petite précision historique, sans d'ailleurs contester le rôle de Guillaume.
Frédéric Perrin écrivit un article intitulé "Les Couteaux pliants de Chris Reeve", dans La Passion des couteaux n°14 de mai-juin 1991, qui présentait les diverses versions du Sebenza : Small et Large, avec des photographies du modèle standard et d'un modèle décoré et anodisé.
Selon l'article, la lame était à l'époque en acier A2 (que Chris Reeve utilisait déjà pour ses couteaux à manche creux), le manche en un alliage d'aluminium ("qui semble être du zycral", dit l'auteur) et n'avait pas de clip (un regret de l'auteur). Les photographies montrent que l''ergot de pouce n'était pas le même qu'aujourd'ui, plus rond, et sans anodisation.
L'article se termine par une petite note : "Nous remercions Mr Paulo Simoes pour son aide".

 


Nicolas | Le Vendredi 06/04/2012 à 08:20 | [^] | Répondre

7 - Combien savent aiguiser le Sebenza ?

Anzioluz  Rando le WE dernier en hautes Cevennes. A la pause, un des copains sort un large Sebenza qui coupe difficilement le saucisson. Et comme il voit que mon small le découpe à l'aise, on cause aiguisage.
Je découvre qu'il s'escrimait à aiguiser son Sebenza comme un tranchant classique à double biseau, sans avoir observé que son couteau a un tranchant convexe qui devient de plus en plus prononcé au fur et à mesure qu'on s'approche de la pointe. Resultat : son engin coupait plus ou moins pour les premiers cms après le ricasso, et au delà une vraie pelle à tarte.
Je lui ai expliqué ce qu'est le tranchant convexe, et pourquoi il fallait plus relever la lame pour attaquer la DC4 en conservant le fil en fine ogive ; et vers la pointe relever encore plus.
Comme, par ailleurs, j'ai lu sur d'autres forums que des gars se plaignaient de ne pouvoir aiguiser leur Sebenza, il faut le reconnaitre : un Sebenza ne s'aiguise pas aussi facilement qu'un Griptilian ou un UKPK, car il faut au moins savoir qu'il s'agit de tranchant convexe . Euh.. combien le savent ??



 


Anzioluz | Le Samedi 02/06/2012 à 22:04 | [^] | Répondre

8 - Re: Combien savent aiguiser le Sebenza ?

Je pense qu'au moins tous ceux qui connaisssent cet excellent blog le savent,ça doit déjà faire pas mal de monde.C'est vrai que c'est un peu spécial à affiler le sebenza,j'ai repris le mien après un repas(le s35vn à pas l'air d'apprécier les assiettes).Il à retrouver son tranchant rasoir sans difficulté,je l'ai fait tester par un collègue hier,sur un saussiflard très(mais alors très)mou,il coupe toujours aussi bien malgré les quelques "sévices" que je lui ai fait subir ces temps.Bref,je l'adore ce coutal,c'est vraiment un outil exceptionnel!!!

 


zeb | Le Dimanche 03/06/2012 à 10:02 | [^] | Répondre

9 - Re: Combien savent aiguiser le Sebenza ?

Anzioluz  C'est sûr que l'assiette est l'ennemi n°1 de tous les tranchants.
Mais quand CRK conseille le Spyderco 204 machin-truc pour aiguiser le Sebenza, ben je me demande vraiment comment les gens font pour avoir un tranchant vraiment correct surtout vers la pointe, sans savoir qu'il s'agit de convexe, et qu'il faut donc progressivement augmenter l'angle d'attaque..
Je dis ça car j'ai souvent rencontré en rando/trek des gars équipés de convexes qui coupaient comme des cueillères.
En fait il faut revenir aux principes edictés par Guillaume : l'aiguisage doit se faire en observation + sensations, et pas de façon bêtement mécanique. Surtout pour un Sebenza.
Bon, mon small Sebenza est un modèle qui date déjà ; et peut être que pour les récents les tranchants ne sont plus les mêmes..

 


Anzioluz | Le Dimanche 03/06/2012 à 10:54 | [^] | Répondre

10 - Re: Combien savent aiguiser le Sebenza ?

Tout à fait exact,je l'affute sur ma dc4 et on sent bien "mordre" le fil sur la céramique lorsque l'angle est bon.C'est vrai par contre que les assiettes sont les ennemies des tranchants,mais on se refait pas,j'utilise toujours le couteau que j'ai sur moi quand je passe à table.J'ai en horreur les couteaux à dents que l'on dit "à steack".C'est pour ça qu'à la maison,c'est opinel à table

 


zeb | Le Dimanche 03/06/2012 à 11:04 | [^] | Répondre

11 -

Ce soir,petit démontage de mon sebbi pour nettoyage/graissage.Voilà la "bête" à nue.Vous verrez sur la photo les petites nouveautés de la version 2012:

                                        
On à donc:des rondelles perforées(elles ont un sens,une des faces est micro-rayée alors que l'autre non) et une plaquette rapportée au bout de la barre du frame ou la lame vient prendre appui lorsqu'elle est ouverte(c'est très propre,on ne la voit que lorsque le couteau est démonté).J'ai également remarqué un "v" stylisé au niveau de l'axe de pivot,d'où ma question:était-il présent sur les versions anbtérieures?

 


zeb | Le Jeudi 07/06/2012 à 23:26 | [^] | Répondre

12 - Re:

Darksun Bonjour Zeb,

je pense qu'il faudrait demander à Guillaume dont les connaissances en matière de Sebenza permettront d'avancer des réponses sûres.

 


Darksun | Le Samedi 09/06/2012 à 11:23 | [^] | Répondre

13 - Re:

Guillaume Le V signifie que la lame est en S30V. Je ne sais pas comment sont marquées les lames en S35V : je n'en ai pas ! Peut-être  "V" aussi ...

 


Guillaume | Le Dimanche 10/06/2012 à 22:48 | [^] | Répondre

14 - Re:

Comme on peut l'apercevoir sur la photo en zoomant(elle est pas très "potable",désolé,je n'arrive pas à prendre de photos de bonne qualité,j'ai pas le coup),il y à bien un"v" au dessus de l'axe de pivot,ils ont donc dût conserver ce marquage sur les lames en s 35vn.
Merci pour l'info,j'irai dormir moins bête ce soir.

zeb a donné 2 couteaux à Guillaume

 


zeb | Le Lundi 11/06/2012 à 18:42 | [^] | Répondre

38 - Re:

Bonjour,
Merci pour votre site et merci à tous ceux qui y contribuent par leurs excellentes revues. Sans être l'heureux propriétaire d' un mythique Sebenza, je me posais la question, à l'attention des pros de ce site: Ne pourrez-t-on pas encore développer une/plusieurs revue/s sur ce couteau qui fait partie du gotha des couteaux semi-industriels? Je penses que ça serait génial. Mais je n'ai la moindre idée comment! Donc je m'abstiens. Bonne continuation et bravo!

 


Pico | Le Mercredi 27/08/2014 à 20:07 | [^] | Répondre

39 - Re:

Pourrait, ça fait moins mal aux oreilles !

 


Pico | Le Mercredi 27/08/2014 à 20:12 | [^] | Répondre

15 -

J'ai reçu mon sebenza 21 jeudi dernier. C'est un Sebenza 21 large avec bouton double pour ouverture droitier-gaucher car je suis gaucher.

Couteau reçu à peine 48 heures après ma commande passée chez la Coutellerie Berthier à Valence (non je ne fais pas de pub) qui m'a aussi offert un étui suite à ma demande. En effet ils offrent un couteau gratuit pour toute commande supérieure à un certain montant mais je préférais avoir un étui à la place.

Ils ont donc très gentiment envoyé avec mon Sebenza un étui en cuir mais que je trouve assez étroit mais bien fini.

J'étais très excité à l'idée de découvrir ce couteau légendaire.  

J'ai bien pris mon temps et après avoir ouvert la boite provenant de chez Chris Reeve je me suis accordé une dizaine de minutes afin de lire toutes les instructions fournies, notamment la carte d'enregistrement du couteau et les conditions de garantie ainsi que la petite carte indiquant sa date de fabrication.

Sur cette carte sont donc mentionné que c'est un Large Sebenza 21, possédant une lame S35VN 58-59 RC, manche Titane.

Date de fabrication: 12 juillet 2012

Et bien sur la signature de Chris Reeve.

Je n'ai pas encore renvoyé la carte d'enregistrement du couteau mais je pense que je vais le faire cette semaine car ce sera mieux pour la garantie en cas de souci.

La lecture des documents fournis m'ayant pris un peu de temps, j'étais très impatient de pouvoir découvrir et toucher ce couteau!

Je me suis donc emparé du précieux objet enveloppé comme de coutume dans son tissu bleu estampillé Chris Reeve Knives.

J'ouvre délicatement le tissu et prend en main le Sebenza.

Couteau de très belle facture, très joli et l'ajout de paracorde et de décorations bleues me plait beaucoup.

Lame non déployée mon impression purement esthétique est très favorable.

Je le prends en main et son poids me satisfait. Le manche en titane est très bien fini et son aspect général est engageant.

Je tente donc de déployer la lame mais là c'est plus compliqué. Je ne sais pas si j'ai de petites mains mais que ce soit de la main gauche ou de la droite il m'est plutôt difficile de déployer la lame d'un seul mouvement.

De même pour la fermeture, étant gaucher, le couteau est étudié pour être ambidextre pour l'ouverture mais en revanche pour la fermeture il est nettement étudié pour les droitiers.

Son ouverture est assez difficile. Je suis un peu déçu.

Mais bon il est ouvert et maintenant je suis en mesure de vous parler de la lame.

Esthétiquement elle est parfaite. J'apprécie que le dessus de la lame soit légèrement arrondi  et très doux au toucher.

Sa longueur est idéale pour l'usage que je lui réserve.

Ayant visionné et lu plein de commentaires sur la qualité de coupe de ce Sebenza 21 Large qui doit couper une feuille de papier sans aucun accroc, je m'empresse de prendre une feuille afin de tester cette qualité de coupe.

Et à ce moment là grosse déception. Le couteau reçu ne tranche pas une feuille comme il le devrait.
L'acier S35VN ne serait il pas si excellent?

Je suis déçu mais pas résigné. Après toutes les éloges lues à propos de ce Sebenza je me dis que je dois mal m'y prendre!

Je décide donc de l'utiliser durant mon diner afin de voir comment il va se comporter devant mon steack.

Là pas de souci, il coupe extrêmement bien et me rassure un peu.

Après deux jours d'utilisation je me suis rendu compte qu'il fallait qu'il se "fasse" et j'arrive de plus en plus à l'ouvrir d'une seule main mais ce n'est pas encore très évident.

Je pense qu'après quelques semaines d'utilisation nous ne ferons q'un!

C'est un couteau de caractère que l'on doit apprivoiser.

Chaque jour qui passe me permet de mieux l'apprécier. Il s'ouvre maintenant plus facilement mais ce n'est pas encore la panacée.

Concernant la lame je pense effectivement que c'est une bonne lame mais après 3 jours d'utilisation je n'en suis pas entièrement satisfait.

Je pense que pour le prix auquel ce couteau est vendu il devrait couper parfaitement dès sa sortie de l'étui.

Je sais que je devrais l'affuter mais ne disposant actuellement que d'un fusil à aiguiser je ne souhaite pas ruiner la lame.

Je pense donc me procurer une pierre à aiguiser de Falkniven DC4 ainsi qu'un cuir de coiffeur pour affiner le fil et obtenir un tranchant rasoir.

En conclusion, côté esthétique très bon, prise en main parfaite, ouverture et fermeture pour un gaucher assez difficile mais allant de mieux en mieux au fil des jours, finition et matériaux parfaits. Poids et tenue en main très bien équilibrée. Tranchant assez décevant au sortir de la boite mais bon  à l'usage.

Bref je suis plutôt satisfait de ce couteau pour son esthétique et sa prise en main mais moins satisfait par sa facilité d'ouverture et son tranchant initial.

Je pense qu'une fois bien aiguisé son tranchant sera très bon (du moins je l'espère) et je me rends compte qu'il faut un certain temps d'utilisation afin de l'apprivoiser et que son ouverture soit plus aisée.

Par contre couteau pas fait pour les gauchers comme moi car l'ouverture est bien ambidextre mais la fermeture du frame lock n'est adaptée que pour les droitiers.

Ce sont juste mes premières impressions et je pense qu'elles vont évoluer au fil des jours et de l'usage de ce Sebenza.

Pas déçu par cet achat mais pas vraiment convaincu.

A voir après plusieurs semaines d'utilisation. Je pense ( et j'espère) que mon commentaire et mes impressions seront plus favorables.

Ma note:  3,5/ 5

Esthétique et poids : 5/5
Tranchant: 3/5
Déploiement de la lame: 3/5

Si vous avez des conseils à me transmettre pour un bon affutage de ce couteau j'en serai ravi.

Son tranchant est honorable mais je m'attendais à mieux. 
Néanmoins je pense que je dois pouvoir l'améliorer nettement suite à vos conseils.

Cordialement.


 


oursonzen | Le Dimanche 14/10/2012 à 15:45 | [^] | Répondre

16 - Re:

Anzioluz Salut Oursonzen,
1/ Pour l'ouverture c'est normal : il faut qu'il se fasse.
2/ Pour la fermeture il est évident qu'il en soit ainsi..
3/ Quant au tranchant, ça a été dit maintes et maintes fois : le Sebenza est un couteau de travail au tranchant légèrement convexe qui coupe très fort mais qui ne "rase" pas car il n'est pas fait pour ça.
4/ Avant de l'aiguiser il faut bien comprendre ce qu'est un tranchant convexe, d'une part ; et bien remarquer que de surcroît, sur le Sebenza, l'angle augmente quand on se rapproche de la pointe. Oui, pour aiguiser correctement ton engin il te faudra pas mal de temps et de l'observation minutieuse..

 


Anzioluz | Le Dimanche 14/10/2012 à 20:09 | [^] | Répondre

17 - Re:

maxos bonjour
il existe des versions du Sebenza spécial gaucher. Je pense que pour un gaucher c'est recommandé...
Enfin, pour affûter un fil convexe, il existe des techniques (sur un tapis de souris avec papier de verre ultra fin, par exemple) qui permettent d'incurver le matériel d'affûtages conformément à la lame. Il y a plein de vidéos là dessus (google : affûtage fil convexe).
Un peu de lubrifiant dans l'axe ne ferait peut-être pas de mal à ton couteau si tu veux fluidifier l'ouverture.
Une fois ces ajustages faits, tu devrais apprécier pleinement ton Seb, c'est quand même une des plus belles réussites coutelières en indus !...

 


maxos | Le Lundi 15/10/2012 à 10:43 | [^] | Répondre

18 - Re:

Merci à vous deux Anzioluz et Maxos pour vos réponses.

Après une journée supplémentaire passée en compagnie du Sebenza 21 et sans l'avoir manipulé énormément, il s'avère que son ouverture, que ce soit de la main droite ou de la gauche s'améliore
nettement. Son système de lock est très performant.

J'arrive désormais presque à chaque fois à l'ouvrir d'une seule main sans trop forcer sur mes petits doigts.

Je ne l'ai pas graissé mais il se fait à ma main rapidement.

Et puis c'est comme tout il faut un temps d'adaptation. 

Je disais que j'étais un peu déçu de ne pas avoir un tranchant rasoir dès la sortie d'usine car avant d'acheter ce couteau, comme tout internaute modeste que je suis, je suis allé visionner quelques vidéos de couteaux pliants sur Youtube et les posteurs étaient tout content d'avoir un couteau qui puisse découper une feuille de papier sans le moindre souci!

Par conséquent mon premier test a été la découpe de papier et ce fut un cruel échec.

Mais après reflexion, à quoi sert un couteau? A couper certes. Mais pas du papier. Et après tout est-ce que le test de découpe du papier apporte vraiment quelque chose à la qualité de coupe d'un couteau?

Ce n'est pas certain.  J'ai essayé mon Sebenza sur du carton assez épais, sur des légumes, de la viande,
du plastique assez épais et il s'avère très performant.

Mon avis un peu négatif vient sans doute du fait que je n'ai pas l'habitude d'utiliser ce genre de lame
étant un inconditionnel des Laguiolle (ben oui, je suis d'origine auvergnate et c'est une tradition ancestrale dans ma famille), des opinels et des couteaux suisses Victorinox.

Et je dois dire que ces trois types de couteaux qui n'ont rien de comparable au Sebenza disposent de lames tout à fait correctes et respectables et sont très faciles à aiguiser avec un simple fusil (mais un fusil de qualité je précise) et je n'ai jamais eu aucun souci de tranchant avec eux.

Il est certain que ce n'est pas la même gamme de prix, même si mon Laguiolle personnalisé m'est revenu à 750 euros il y a quelques années. Mais sa lame 12C27 est très agréable bien qu'elle s'use assez vite
et n'ai plus exactement sa forme d'origine.

Je possède également de vieux laguiolle en ivoire mais leur lame s'use assez rapidement et ils nécessitent un aiguisage très régulier.

Le couteau suisse Victorinox n'a rien à voir mais je trouve que c'est un excellent couteau de poche, 
très pratique avec ses divers accessoires, et dont les lames sont franchement très bonnes.
Il coupe très bien et ne nécessite que très peu d'affutage.

Quant à l'Opinel vous le connaissez par coeur. Couteau peu onéreux, lame tranchante, facile à
aiguiser et résistant. Je me rappelle étant étudiant avoir ouvert maintes fois des boites de conserve
avec un Opinel et sa lame plutôt fine tenait le coup sans souci.

Revenons au Sebenza car je m'égare un peu du fil de discussion, veuillez m'en excuser.

Je n'ai pas vu de Sebenza spécial gaucher comme tu le dis Maxos mais ce n'est pas très important.
En effet je suis gaucher pour la plupart de mes gestes et donc quand je tiens uniquement un couteau c'est de ma main gauche mais en revanche quand je mange je le tiens de la main droite. 

A l'utilistation, j'arrive bien à l'ouvrir et le refermer maintenant donc c'est un bon point.

Concernant l'aiguisage je pense acquérir une pierre Fallkniven DC4 ou un sharpmaker de Syderco.

Celà va certainement me changer de mon habituel fusil (que je maitrise parfaitement) mais je ne souhaite pas ruiner la lame de ce couteau.

Merci pour les liens google que j'ai regardé attentivement, maxos.

Je vais d'abord essayer avec la DC4 puis peut être avec le sharpmaker.

Je pense que je me suis un peu trompé sur ce couteau en voulant le comparer à ceux que je détenais jusqu'à présent et pour le prix je m'attendais à quelque chose de "magique".

Comme vous le dites si bien ce couteau industriel est vraiment très bien usiné et finalement je l'adore.

Je me suis sans doute trompé quant à son utilisation et je pense qu'il s'avérera beaucoup plus performant et utile dans des taches plus ardues.

Finalement très bon couteau. 

A moi maintenant de pouvoir utiliser toutes ses qualités.






 


oursonzen | Le Lundi 15/10/2012 à 13:46 | [^] | Répondre

19 - Re:

cardoso5fr Attention le sebenza à un affutage convexe et pas un affutage classique, le 204 de chez spyderco, même si c'est le meilleurs affuteur et le plus simple à mettre en oeuvre à mon sens du marché (au sens affuteur autre que pierre), ne sera pas adapté (les angles prévus sont pour des tranchant en v et non convexe. Là il faudra mettre les barres à plats et jouer à la main.

Le plus simple selon moi pour affuter un seb, c'est simplement un support mou (même un journal plié) un bout d'abrasif grain 400-800-1000-1200 et t'es au top pour l'affutage d'un sebenza en convexe.

 


cardoso5fr | Le Mardi 16/10/2012 à 20:00 | [^] | Répondre

20 - Re:

Ou alors utiliser 2 tige à plat du sharpmaker spyderco? Je crois bien qu'on peut faire ça en le retournant?

 


Arnaud_C | Le Mardi 23/10/2012 à 19:48 | [^] | Répondre

21 - Re:

cardoso5fr C'est ce que j'ai dit en indiquant là il faudra mettre à plat et avoir le coup de main. Parce que le convexe sur une pierre (ou dans le cas présent les barres à plat qui de surcroit on tendance à bouger un peu lors du travail), c'est un coup de main à prendre :D

 


cardoso5fr | Le Mardi 23/10/2012 à 20:09 | [^] | Répondre

22 - Re:

Héhé ! j'avais mal lu. Bientôt pour moi ^^ Commande effectuée aujourd'hui!

 


Arnaud_C | Le Mardi 23/10/2012 à 20:22 | [^] | Répondre

23 - Re:

En définitve :

Couteau + sharpmaker spyderco, reçu ce matin 29/10/2012

Livraison depuis le canada : 5 jours ouvrés.

Pas de taxes ^^ (mais ce n'est pas le sujet ici)

Mes premières impressions :

*Le coueau est magnifique! Très très bien ajusté, finition nickel.
*L'ouverture est franchement raide (comme cité plus haut) comparé à mon spyderco paramilitary 2
*Assez lourd mais on le sent bien en main
*Un peu moins ergonomique que mon para2
*Aiguisé trèèèès tranchant en sortie de paquet
*Beau et simple, tout ce que j'aime!

 


Arnaud_C | Le Lundi 29/10/2012 à 12:44 | [^] | Répondre

24 - Besoin de vos conseils!

Besoin d'aide!

J'ai démonté mon sebenze. Jusque là tout va bien, tout simple à démmonter juste 3 vis. Tout se passe bien jusqu'au remontage... j'ai graissé l'axe, revissé le tout et là : l'ouverturze est très pénible, il y a comme un bruit de frottement au niveau du frame alors qu'avant non et j'ai mis les rondelles chacune du bon coté (la grosse côté ergot de pouce).

Y a que 3 vis, jme sent débile sur ce coup là! J'ai remonté et démonté  20 fois mais rien y fait... l'ouverture est très difficile et désangager le frame encore plus!

 


Arnaud_C | Le Lundi 29/10/2012 à 19:07 | [^] | Répondre

25 - Re: Besoin de vos conseils!

Petite précision : on dirait que le frame est devenu très raide et frotte éxagérément sur le talon de la lame. Si je fait pivoter la lame sans contrainte du frame, il n'y a aucun probleme...

Une idée?

 


Arnaud_C | Le Lundi 29/10/2012 à 19:19 | [^] | Répondre

26 - Re: Besoin de vos conseils!

Guillaume Comme je l'ai écrit là :

a-couteaux-tires.zevillage.org/news/couteau-chris-reeve-sebenza-2

"Attention, les rondelles ont un sens de remontage : la face striée de manière concentrique vers la platine, la face la plus plane (légèrement griffée) vers la lame."

 


Guillaume | Le Mardi 30/10/2012 à 05:24 | [^] | Répondre

27 - Re: Besoin de vos conseils!

  Salut,
pour m'être fait piéger moi aussi et ce malgré tes conseils,je peut affirmer que les traces concentriques sur l'une des faces des rondelles sont ou inexistantes ou si légeres que je ne les aient pas vues.
  J'ai eu moi aussi ce petit problèmes après le 1° démontage-remontage du mien,et ce n'est pourtant pas faute d'y avoir prêté une attention toute particulière.
  Ce n'est qu'après quelques essais que je les aient remises dans le bon sens.A mon avis,le meilleur conseil que je puisses donner est de les marquer avec un feutre type "indélébile"au démontage afin de remettre ces rondelles dans le bon sens.
 

 


zeb | Le Mardi 30/10/2012 à 20:25 | [^] | Répondre

28 - Re:

 Bonjour cardoso,

merci de ta réponse pour l'affutage.

Etant novice, je t'avoue que j'ai toujours utilisé un fusil pour aiguiser mes couteaux qui n'étaient pas abimés et dont j'avais juste à rectifier un peu le fil.

Et celà me convenait parfaitement mais sur des couteaux  "classiques" genre Opinel ou Laguiole et couteaux de cusine.

Je n'ai donc pas essayé sur le Sebenza par peur de "ruiner" la lame.

J'ai reçu aujourd'hui une pierre Fallkniven DC4 que je vais essayer ce week end.
Mais si tu peux me fournir (si tu en as le temps) un léger tuto pour aiguiser un Sebenza  avec du papier abrasif je ne saurai que t'en remercier.

Puis je utiliser n'importe quel papier abrasif ? bien sur en allant du 400 au 1200.

Sachant que mon Sebenza21 est neuf ( juste utilisé pour de petits travaux qui n'ont pas endommagé la lame) dois je commencer par un grain de 400 ou bien un 1000 est il suffisant?

Dernière question, comment dois je procéder pour bien aiguiser ce couteau qui me donne beaucoup de satisfaction avec les abrasifs?

Comment dois je diriger la lame et dois je insister ou bien juste passer 4 ou 5 fois chaque face sur l'abrasif?

Pour finir je pense qu'il faudra que je me procure un cuir de coiffeur pour aiguiser les rasoirs. Mais ce n'est pas pour tout de suite. lol

A part ça pour revenir au sujet, j'ai reçu ce couteau il y a à peu près un mois et en suis très satisfait par sa finition et sa lame dure.

Très bon outil. Il ne me reste plus qu'à le graisser car j'ai finalement toujours un peu de mal à l'ouvrir d'une seule main.

Un petit peu d'huile devrait faire l'affaire.

ps:  cardoso j'aime beaucoup tes réalisations, as tu un mail pour que je te
commande un couteau pliant custom. Merci de ta réponse.

 


oursonzen | Le Mardi 30/10/2012 à 21:41 | [^] | Répondre

29 - Re:

Guillaume Bonjour,

Je pense, selon mon expérience de ce couteau, qu'il s'agit d'abord de bien maîtriser l'aiguisage avec une pierre ou un DC4. Cet aiguisage est largement suffisant pour tous les jours. Avant de se lancer dans des techniques plus pointues qui sont faites pour refaire un fil, il se passera du temps.
En revanche le support mou avec de l'abrasif le plus fin possible, fonctionne très bien.
Le fil convexe du Seb n'a pas, en plus, le même angle sur la plat du tranchant qu'à la pointe. Il faut donc "apprendre" la géométrie particulière de cette lame.
La solution de facilité consiste à tout niveler à la 204 mais on perd les avantages de ce fil.
Donc patience !

Pourrais-tu faire, s'il te plait, attention à la mise en page de tes messages. Evites de faire copié-collé depuis un éditeur de texte. Je suis obligé de refaire la mise en page, ce qui me prend pas mal de temps. Merci !

 


Guillaume | Le Mercredi 31/10/2012 à 06:59 | [^] | Répondre

30 - Re:

 Merci pour tes conseils Guillaume qui me sont très utiles.

Concernant la mise en page je ne fais pas de copier-coller à partir d'un éciteur de texte mais t'écris depuis ton site directement et en utilisant la fonction répondre.

En revanche je dispose d'un Macintosh et comme navigateur de Safari et c'est peut être là que se situent les problèmes. Désolé car je ne souhaite pas te faire perdre ton temps et j'apprécie ta disponibilité.

La prochaine fois j'utiliserai Firefox et tu me diras si ça va bien.

Cordialement.

Je n'écris pas davantage pour ne pas trop te donner de boulot. lol


 


oursonzen | Le Jeudi 01/11/2012 à 17:24 | [^] | Répondre

31 - Re:

Guillaume C'est donc ça ! Je n'ai pas testé le blog sous Safari...
Tu as d'autres distorsions ou erreurs de mise en page ? Tailles des photos non conformes ?

Merci de ta réponse !

 


Guillaume | Le Jeudi 01/11/2012 à 17:56 | [^] | Répondre

32 - Re:

Anzioluz Salut Guillaume,
Pour info moi aussi je suis sur Safari depuis environ 2 ans, et tout baigne dans l'huile.
Cordialement,

 


Anzioluz | Le Dimanche 04/11/2012 à 13:46 | [^] | Répondre

33 - Re:

Bonjour Guillaume,

je n'ai aucun souci de visualisation avec ton blog
qui fonctionne parfaitement.

Les photos et les articles ont leur taille normale et rien
à signaler de ce côté.

Là je t'écris depuis Firefox, est-ce meilleur?

Sinon je suis sous Safari et mon OS sous Mac est Lion. 

J'espère t'avoir été utile.

Cordialement.

 


oursonzen | Le Dimanche 04/11/2012 à 13:53 | [^] | Répondre

34 - questions à propos du small sebenza insingo

darkflo Bonjour,
Je viens d'aquérir un small sebenza insingo et je ne suis pas déçu: il fera probablement un parfait EDC pour moi. J'ai toutefois 2 questions à adresser aux sebenzistes confirmés que vous êtes:
-confirmez vous que le fil de l'insingo bénéficie d'un affutage classique (comme je l'ai lu dans certains commentaires sur ce blog) et non convexe, parce que, à l'oeil, j'ai un doute...
-ma version étant récente, la lanière est fixée à travers une entretoise anodisée bleu et non directement dans le trou du manche; j'ai lu que l'entretoise en question était tenue par le fait qu'elle soit traversée par la lanière, ce qui pourrait être le cas (même si un tel moyen de fixation me semblerait peu conforme avec une finition CRK...). Puis-je enlever la lanière en gardant l'entretoise en place? Si j'en crois les photos que j'ai vu dans les commentaires suivant le sujet général sur les couteaux Chris Reeve (que je ne retrouve plus...), il semble que oui mais j'aimerais en être sûr, car à part sur ces photos, je n'ai vu nulle part des images avec l'entretoise seule.
Merci de vos avis éclairés.

 


darkflo | Le Samedi 05/01/2013 à 13:13 | [^] | Répondre

35 - Re: questions à propos du small sebenza insingo

Guillaume Bonsoir,
Sur mon Insingo, le tranchant est plat et non convexe, cela doit être le cas sur le votre.
L'entretoise bleue n'est maintenue en place que par le lacet, enlevé la pièce s'en va.
Voici une photo de la pièce retirée :


 


Guillaume | Le Dimanche 06/01/2013 à 15:40 | [^] | Répondre

36 - Re: questions à propos du small sebenza insingo

darkflo Bonjour,
J'ai finalement décider d'enlever la lanière... je la trouvais plutôt stylée mais pour moi elle dégradait l'ergonomie plus qu'elle ne l'améliorait. Je retrouve ainsi une liberté de mouvement autours du manche et une possibilité d'appui du "cul" du manche dans la paume plus conforme à ce que j'attends d'un couteau de cette taille. Quoi qu'il en soit et pour ma plus grande joie (un trou de moins et un rappel de bleu), l'entretoise est restée en place. Ce doit être une spécificité des dernières versions.

 


darkflo | Le Mercredi 06/02/2013 à 10:19 | [^] | Répondre

37 - Large insigno

Salut à tous,
me revoilà après un (long) silence, tout ça pour dire que j'ai de nouveau craqué pour un sebenza, mais un "insigno" cette fois. La forme de la lame me plaisait bien,depuis un bon moment je "lorgne" dessus, et je l'ai commandé la semaine dernière.
Il est arrivé hier,dans sa boîte(qui n'est plus le "carton" de mon classic) dans un logement en mousse,accompagné de son chiffon et de la petite dosed'huile pour l'axe, donc un "petit plus" bien sympa.

Quand à mon 21,il va toujours aussi bien malgré les sévices qu'il a pût subir en un peu plus d'un an. Je prendrai une "ptite photo" de famille sous peu et la mettrait sur le blog.

 


zeb | Le Jeudi 21/11/2013 à 21:06 | [^] | Répondre

40 - Sebenza 21 large unique graphic

 Bonjour à tous,
Avis aux passionnés des couteaux Chris Reeve, je souhaiterai savoir si un Sebenza 21 large unique graphic existe en un seul exemplaire ou bien il en existerait plusieurs possédant la même gravure.
Pouvez-vous m'éclairer svp ?

 


Charly C | Le Vendredi 19/09/2014 à 05:59 | [^] | Répondre

41 - Re: Sebenza 21 large unique graphic

Guillaume Les unique graphic, comme le nom l'indique, sont des motifs faits une seule fois.
Source Chris Reeve : All Unique Graphics are one-of-a-kind and, although a similar design can be ordered, they are all individually created and are different.

Mais il existe des Sebenza décorés qui ont été faits en plusieurs exemplaires, les CGG.

Tous les détails sont là :

chrisreeve.com/Sebenza-21

 


Guillaume | Le Mardi 23/09/2014 à 19:36 | [^] | Répondre

42 - Re: Sebenza 21 large unique graphic

Merci beaucoup.  


 


Charly C | Le Mercredi 24/09/2014 à 02:18 | [^] | Répondre