Juin 11 08

Couteau Chris Reeve Sebenza

Le Retour

  • Currently 4.7/5

Note : 4.7/5 (12 notes)

Sebenza
 
Genèse de cet article

Ces derniers mois, je n'ai pas publié de revue de parce que je n'ai pas fait d'acquisition - au contraire .
D'autre part, en faisant le dernier "lifting" du blog, je me suis aperçu que la revue du était très succinte, c'était à l'époque du démarrage du site et mes avis étaient assez lapidaires.
Hors, il y a quelques semaines, trouvant que l'un de mes "grattait" à l'ouverture, j'entrepris son nettoyage (bien mérité). En un quart d'heure, je me retrouvais avec un en parfait état de fonctionnement, comme neuf et cela facilement. George me sussura alors à l'oreille son fameux "What Else ?" et je me suis dit qu'une revue plus exhaustive était nécessaire .

Ce n'est peut-être pas le plus parfait mais le est une référence. Voici une tentative d'explication.

Historique

Le modèle qui va être passé en revue est un large regular de deuxième génération. La lame, en S30V, est moins haute et la pointe est surbaissée. Cette version est à mon sens plus versatile même si je préfère l'esthétique de la première version :
 
Sebenza
1ère génération

Sebenza
2ème génération
 
Pour l'historique des , je copie l'excellente synthèse écrite par Tuan (ici) :

"Les débuts

a réalisé son premier en 1987 et l'a présenté au Knifemaker 's Guild Show d'Afrique du Sud où il a remporté cette année là le prix du meilleur.

Le sebbie (Large) a commencé à être produit en nombre en 1990, et il était encore à l'époque pratiquement "fait main", marqué d'un "H" pour Handmade.

En 1991 les Reeve ont commencé à s'équiper en CNC et ont légèrement modifié le profil et affiné un peu l'épaisseur du manche . Ceux-ci était marqués "P" pour Production. Ce marquage a ensuite disparu parce qu'il entretenait une confusion, les gens pouvant assez naturellement imaginer que "P" signifiait Prototype.

Small
Le Small sebbie a fait pour sa part son apparition en 1993.

Regular
Le changement de profil du au bénéfice du Regular actuel s'est opéré au cours du printemps 1996. La production était prévue avec des lames en BG-42, mais pour des raisons d'approvisionnement elles continuèrent d'être proposées pendant une courte période en ATS-34.

Classic, le retour
En 2000, à la demande de clients qui avait conservé une préférence pour le profil antérieur, le modèle original (avec de très légères modifs) fut réintroduit sous le nom de Classic 2000 (ou Classic MM).

Mnandi
Le Mnandi quant à lui est sorti en 2001.

Umfaan
Quant à l'Umfaan, aujourd'hui indisponible, il ne fut produit qu'entre 1997 et 2002.

Umnumzaan
Les 20 premiers protos de l'Umnumzaan furent présentés au Blade Show de 2008. Ils sont aujourd'hui en production courante.

21
Depuis mai 2008 la production du Regular a été arrêtée, et CRK propose désormais un Classic légèrement reprofilé et baptisé " 21", pour commémoration de ses 21 années de production.


gm67"

Je rajoute, pour les puristes, que la différence entre le classic et le 21 est le chanfreinage du manche qui permet une meilleure introduction du dans une poche ou un étui. On voit clairement la différence :
 
Sebenza
Classic

Sebenza
21
 
Enfin, en 2009, est apparu le Insingo (rasoir en Zoulou), avec une lame pied de mouton modifiée :
 
Sebenza
Merci Marcfrede pour la photo.

La paternité de ce design revient à Lucas Lardinois, il faut le dire... sans esprit de polémique.
 
Aujourd'hui, les lames de sont produites en acier S35VN, issu de la technologie des poudres, présenté comme le successeur du S30V (adjonction de Niobium) mais pour lequel il n'y a pas encore de retours vraiment significatifs.

est originaire d'Afrique du Sud, depuis longtemps installé aux Etats-Unis. , en langue Zoulou, signifie "travail" et on comprend pourquoi.
 
 
 La revue

Pour les spécifications techniques, je vous indique le lien vers le site officel, c'est mieux : www.chrisreeve.com/sebenza.htm

En première approche, le est un un grand dans sa version large mais qui optimise l'encombrement. Pour preuve, regardez comme la lame est incluse dans le manche en position fermée :
 
Sebenza
 
Ouvert, le est longiline, très droit :
 
Sebenza

Sebenza
 
La lame est projetée dans l'axe du manche sans angle.
 
Sebenza
 
Cette lame en S30V a une émouture concave très légère, très haute. Ce choix permet de limiter la fragilité de la lame (concave léger) en améliorant les qualités de coupe :
 

.zevillage.org/files//sebenza_025_1.avi
 
En usage culinaire, les aliments n'adhèrent pas à la lame comme le prouve le test éculé de la tomate :
 

.zevillage.org/files//sebenza_027_2.avi
 
En fait la géométrie de la lame est un compromis génial : assez haute,  épaisse mais pas trop, solide, avec un tranchant long et arrondi, complétée par cette émouture, c'est vraiment une lame multi-usage.

La trempe de cette lame aboutit à un excellent compromis de résilience, dureté, résistance : suffisamment dure pour garder un excellent pouvoir de coupe longtemps, tout en étant facilement aiguisable. L'indice 58-59 HRC est finalement un bon choix. Une céramique de base rend toute son agressivité au tranchant.
 
L'ouverture de la lame se fait à l'aide d'un ergot de pouce en anodisé encastré. D'origine, il est un peu agressif au pouce, c'est vrai, mais un ou deux passages de céramique sur le sommet remédie à ce côté pointu. En revanche, il faut noter qu'avec des gants, c'est vraiment le profil d'ergot le plus efficace. Il existe en ambidextre sur commande :
 
Sebenza
 
La lame est verrouillée en positon ouverte par le : une des deux platines en se rabat derrière la lame :
 
Sebenza

Sebenza
 
Cela s'enclenche fort et de manière ferme comme "une porte de coffre fort", comme le dit le site officel. Même un usagé bloque à fond la lame.
L'élasticité de la platine lock est obtenu par un double évidement et une torsion à chaud, très certainement. Notez au passage que vous pouvez vérifier l'âge de votre car le trimestre et l'année sont gravés à l'intérieur de la platine : 05 pour 2005, A pour le premier trimestre.

Sebenza

Sebenza
 
La lame est montée sur un pivot qui reçoit un intercalaire entre le pivot, lui-même, et le trou dans la lame, assurant une meilleure fluidité et une limitation de l'usure. Les rondelles sont en bronze phosphoré, ne bougent pas et glissent vraiment bien.

Sebenza
Le désengagement du frame est facile grâce à la bonne ergonomie de la platine.

Sebenza
 
La manipulation est fluide et aisée, même en utilisant les deux mains.


.zevillage.org/files//sebenza_024_2.avi
 
Ce est doté d'un solide clip en avec une petite pliure centrale qui sécurise la prise sur une poche. Cela aussi, il fallait y penser...

Sebenza

Le clip, à sa base, est encastré dans le frame avec un ajustage parfait, une seule vis le maintient en place. Je n'ai pas constaté de défaut sur ce système sur les que j'ai utilisé.


 
L'entretoise arrière est en anodisé et asssure une excellente rigidité au .

Sebenza
Au talon du manche, il y a un trou pour passer une dragonne. De diamètre confortable, ce trou permet le laçage de beaucoup de type de cordelettes.
Mais quel est donc ce trou supplémentaire en plein milieu ? Pour des facilités d'usinage, les plaques de sont percées afin d'être fixées sur un support. Elles sont alors détourées et mises en forme. A ce stade, la platine droite et la platine gauche ne sont pas différenciées. Seulement après, la découpe du frame et le chanfreinage des bords des platines les différencient. Donc toutes les platines ont ce trou.
Sebenza

 
Le manche haut et assez large permet toutes les prises en main avec un confort égal et une ergonomie éprouvée.

Sebenza

Sebenza

Sebenza

Sebenza

Sebenza
Cela permet en outre un usage assez dur :

.zevillage.org/files//sebenza_022_2.avi
Des coupes en force ou plus fines :

.zevillage.org/files//sebenza_023_2.avi
 
Si vous êtes réfractaire au port en poche, de nombreux de ceinture ont été produits, ici un étui Pony fait pour Armes Bastille :

Sebenza

Sebenza

 
Les Plus

Le est un excellent en main mais il fourmille d'innovations.
D'abord, le talon de la lame a une extension circulaire qui maximise la surface de contact avec l'axe d'arrêt, diffusant ainsi l'énergie lors des coupes frappées et évitant la déformation du talon de la lame ou de l'axe.
Sebenza
 
Démonté (merci Blue Dog), c'est là que les vrais plus apparaissent :

- vis tronconiques autobloquantes = pas de desserrage, pas de colle ;
- intercalaire de pivot déjà cité (c'est la pièce juste à droite de la grande rondelle) ;
- usinage parfait du talon de lame en contact du frame ;
- extrémité du frame trempé sur une large surface ;
- et surtout, des normes d'ajustage qui sont inégalées pour du semi industriel, c'est parfait.

Sebenza
 
est un des seuls fabriquants à préconiser le démontage de ses , alors que pour d'autres marques cela annule la garantie. C'est normal : le est tellement ajusté qu'il n'y a aucun problème. Tout se remet en place à la perfection, on sert les vis à fond et la lame coulisse sans heurt mais sans jeu, c'est presque magique ! Vous trouverez en ligne de nombreuses vidéos de démonstrations de démontage. Attention, les rondelles ont un sens de remontage : la face striée de manière concentrique vers la platine, la face la plus plane (légèrement griffée) vers la lame.

Les moins

C'est du semi industriel, produit en grande série. Il peut y avoir des défauts de matières ou de trempe. C'est extrêmement rare même si cela peut arriver comme l'a expérimenté Cartapouille :

Sebenza
 
Mais le service après vente de CRK est efficace.

Second défaut, les têtes de vis sont dures mais pas tant que cela. EVITEZ de bourriner en forcant dessus sinon l'empreinte va s'abimer. Si tel est le cas, les vis sont en vente, pour une somme modique, chez CRK (livraison rapide, j'ai testé).
Enfin, l'ergot de pouce pour l'ouverture ne convient pas à tout le monde.

Pour un usage urbain, préférez le small.

Conclusion

Ce n'est pas le plus beau - mais cette notion est relative.
Ce n'est pas un custom - mais presque.
Ce n'est pas forcémént le mieux fini - le Lochsa de Scott Cook ou l'Amlock de Thierry Savidan sont plus raffinés.

Mais

C'est le plus abouti techniquement - en grande série - avec ses innovations et son ajustage.
C'est le plus étudié pour l'ergonomie et le multi-usage.
C'est un modèle en terme de géométrie de lame, manche, tranchant, émouture.
C'est le de référence auquel on compare tous les autres - et pour cause.
C'est le le plus jalousé, décrié et ... copié sans jamais l'égaler.

Il n'est pas "l'ultime" dans un domaine mais, en moyenne, il est bon partout. Bref, s'il ne devait en rester qu'un, ce serait celui-là, pour un naufrage sur une île déserte et un voyage sur Mars et un rando-trek dans le triangle d'or et pour la cuisine et...

Le prix ? Comme me le disait Pascal, chez Lulu la Nantaise, hier soir : "le prix s'oublie, la qualité reste". Cela je l'ai compris après plus de dix ans d'usage de différents modèles du .

Je lui devais donc bien une revue actualisée.

 

Sebenza

Ils ont lu aussi :



Mots-clés : ,

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - un jour peut être....

Un classique qui me laisse rêveur 

 


chris3228 | Le Jeudi 09/06/2011 à 00:56 | [^] | Répondre

2 -

Bonjour,

Je reste assez circonspect sur ce très bel objet:

Je partage l'enthousiasme général en ce qui concerne la qualité de fabrication de ce couteaux et ses ajustements tout simplement parfaits. Rien que pour cela, il vaut la peine d'être possédé. Haaa le claquement sec de la lame qui vérouille....Haaaa le glissement velouté à l'ouverture ..... Haaaaa la chaleur rassurante du titane au fond de la poche.... 

Toutefois je suis plus réservé sur l'usage personnel que j'en fait. En effet j'ai du mal à le soumettre à rude épreuve eu égard à son prix, j'ai peur de le perdre ou de le casser ou d'abîmer la lame. C'est bête car il est conçu pour cela mais c'est psychologique, je n'y peux rien.
En usage plus civilisé, donc dans l'assiette, je trouve la lame trop courte (j'ai bien entendu le Small) pour ma côte de boeuf, trop haute pour peler un fruit, ou encore trop épaisse pour cuisiner et émincer... Je suis un grand fan des Laguioles (surtout des lames carbones et des mitres laiton) qui se montrent, pour moi, irremplaçables pour ces tâches.

Du coup mon Sebenza ne me sert pas! Et c'est quand même bien malheureux ,mais voilà c'est mon avis et en plus je le partage!

   



 


azurblade | Le Jeudi 09/06/2011 à 10:54 | [^] | Répondre

3 -

cardoso5fr C'est une trés bonne revue d'un couteau dont je ne suis pas super fan, mais qui correspond parfaitement à son cahier des charges. Un couteau qui coupe, à toute épreuve ou presque, bien conçu, simple et efficace sans fioriture exagérés. Aprés comme tu le signales il y a plus beau et encore mieux fini. Mais l'un dans l'autre les sebenza font bien le job pour lesquels ils sont prévus.

 


cardoso5fr | Le Jeudi 09/06/2011 à 17:18 | [^] | Répondre

4 -

Excellente revue avec photos et vidéos pour accompagner, Good Works
A part ça, bah j'ai encore plus envie de me laissé tenter ^^ (le portefeuille va trinquer mais bon c'est un achat qui dure dans le temps.)
Et la vidéo de test sur un bois sec m'enlève l'appréhension du couteau cher auquel il faut prendre soin et avec lequel il faut éviter un travail assez dur !

zoupi a donné 5 couteaux à Guillaume

 


zoupi | Le Jeudi 09/06/2011 à 19:16 | [^] | Répondre

5 -

LuD Belle revue, complétée par des photos et vidéos, t'as bien bossé

 


LuD | Le Vendredi 10/06/2011 à 12:23 | [^] | Répondre

6 -

Tuan Belle revue, même si le passage en cuisine fut trop bref !...

Pour moi le Sebbie est le plus versatile utilitaire de production avec l'Endura flat.

Et curieusement - pour ne pour pas dire même exceptionnellement, moi qui suis par nature plutôt P.L.U., je ne tolère ces 2 modèles qu'en grand format (Seb large, Endura plutôt que Délica).

Pour finir, ma préférence de profil (usage et esthétique) va aux vieux Regular dont voici 2 de mes chouchous des tout premiers temps...





gm67

 


Tuan | Le Vendredi 10/06/2011 à 16:11 | [^] | Répondre

7 - Re:

Good Pictures Tuan !
ya t il un traitement special pour le manche sur la premiere photos ? ( ou alors c'est vraiment un beau coutal et une belle photos pp )

 


zoupi | Le Vendredi 10/06/2011 à 16:48 | [^] | Répondre

12 - Re:

Tuan Le traitement normal : l'usage et la vieillitude...

gm67

 


Tuan | Le Samedi 11/06/2011 à 00:52 | [^] | Répondre

8 -

maxos  Leeroy et Tuan, ça fait plaisir de vous lire de nouveau ici !  Quant au Seb, que dire de plus : "what else ?"  

 


maxos | Le Vendredi 10/06/2011 à 17:09 | [^] | Répondre

9 - Et pour les gauchers ?

Bon, tout est dans le titre...
Mais,est-ce que l'ergot de pouce est démontable et transférable de l'autre côté de la lame ?

 


Patrick | Le Vendredi 10/06/2011 à 18:31 | [^] | Répondre

10 - Re: Et pour les gauchers ?

Guillaume Non, l'ergot ne se démonte pas. Il faut commander ou acheter un Seb gaucher, ça existe, avec frame et ergot inversés.

 


Guillaume | Le Vendredi 10/06/2011 à 18:34 | [^] | Répondre

11 - Re: Et pour les gauchers ?

Ah ! Merci Guillaume, je me sens moins isolé.

 


Patrick | Le Vendredi 10/06/2011 à 19:18 | [^] | Répondre

13 -

Darksun Bonjour Guillaume,

je suis content de trouver une revue complète d'un couteau magnifique qui demeure un grand classique. Il est difficile de perdurer plus de 20 ans sans être un produit d'exception. Les photographies sont superbes.
 
J'ai lu dans LPDC que Chris Reeve introduisait un nouveau pliant dont le design paraît assez complexe, comment peut-on le situer par rapport au Sebenza ?

Darksun a donné 9 couteaux à Guillaume

 


Darksun | Le Samedi 11/06/2011 à 10:50 | [^] | Répondre

16 - Re:

Guillaume Merci Dark !

Le nouveau venu, le Ti-Lock, est une collaboration CRK et des Hawk. C'est un couteau plus petit et plus fin mais surtout plus complexe que le Seb large. Aucune comparaison possible en fait.
Tous les détails sont là :

www.chrisreeve.com/ti-lock.htm

 


Guillaume | Le Dimanche 12/06/2011 à 18:41 | [^] | Répondre

14 - En Small

djinnzfree Tout dernièrement j'ai reçu un CRK Small Sebenza21 double lugs. En "tripottant" le couteau, la partie interne du gras de doigt de l'annulaire près de la jointure a été voir la lame dans son antre et une légère coupure/morsure m'a démontré le tranchant de ce très bel outils.
Même si c'est double lugs, l'ouverture est plus facile de la main droite car du côté «frame lock» y a pas assez de place pour que le pouce s'imprègne sur l'ergot. Donc l'ouverture par la main gauche est difficile. Équipé de ce couteau et d'une fourchette y a un sentiment de chirurgien lorsque l'on est assit à table! Note; le Small n'a pas de second trou libre pour un passage de dragonne.

djinnzfree a donné 9 couteaux à Guillaume

 


djinnzfree | Le Samedi 11/06/2011 à 11:45 | [^] | Répondre

17 - Re: En Small

Guillaume Salut Djin !

En fait, c'est une erreur de ma part, j'ai oublié d'en parler dans ma revue car je n'utilise pas cette pièce.

Depuis 2008 et l'Umnumzaan, CRK propose un axe qui vient se placer dans les trous de dragonne. Cet axe lui-même doté d'un trou reçoit la ficelle. La ficelle empêche l'axe de sortir des trous.

Voici la pièce en question :



 
Merci d'avoir mis le doigt sur cet oubli idiot de ma part.

 


Guillaume | Le Dimanche 12/06/2011 à 18:49 | [^] | Répondre

15 - 21 Polish Blade

xavier

Merci Guillaume pour cette belle revue très complète d'une légende de la coutellerie moderne  .

Le miens à une lame semi polie  :











Ce couteau fait partie de mes Edc qui tourne pas mal. D'ailleurs ta revue me l'a fait remettre en main et en poches ces jours ci  Merci !!

 

xavier a donné 10 couteaux à Guillaume

 


xavier | Le Samedi 11/06/2011 à 16:39 | [^] | Répondre

18 - Re: 21 Polish Blade

Guillaume

Bonsoir Xavier !

Joli modèle aussi !

Amicalement

 


Guillaume | Le Dimanche 12/06/2011 à 19:18 | [^] | Répondre

19 - Age

Damas Super le truc du trimestre et de l'année !
Par contre le mien est du 3ème trimestre 2008 et il n'y avait pas encore de petit axe avec un trou pour la dragonne.
Perso le Seb reste la référence absolue.

 


Damas | Le Lundi 13/06/2011 à 17:54 | [^] | Répondre

20 - Re: Age

Guillaume Bonsoir !

Le tien est un classic ou un 21 ?

 


Guillaume | Le Lundi 13/06/2011 à 20:36 | [^] | Répondre

21 - Re: Age

Damas Bonsoir,
Suite à ta question, je suis retourné voir le papier qui accompagne le couteau et il annonce un 21 du 15 janvier 2009 alors que sur le coutal il est marqué C 08 !?

 


Damas | Le Lundi 13/06/2011 à 20:46 | [^] | Répondre

22 - Re: Age

Guillaume C'est très simple : les platines sont fabriquées à l'avance. Ensuite elles attendent de recevoir une lame (délai plus ou moins long). Le papier est signé quand le couteau est fini, lors du contrôle qualité.
Donc tes platines ont du être faite entre juillet et septembre 2008, le couteau a été monté vers décembre et est sorti de chez CRK, le 15 janvier.

En revanche, cela prouve que le fameux axe est apparu sur l'Umnununmzananane en 2008 (ça j'en suis sûr) et a dû être généralisé sur les Seb courant 2009. J'ai eu les premiers axes sur un Insingo en décembre 2009 et sur un Classic en septembre de la même année.

Edit : je ne suis pas en mesure de vérifier la date du 21, revendu depuis...

Merci pour ces précisions.

 


Guillaume | Le Lundi 13/06/2011 à 21:12 | [^] | Répondre

23 -

LuD Sympa les coms !
Xavier, comment ca se fait que ta lame est est semi polie ?

 


LuD | Le Mardi 14/06/2011 à 17:13 | [^] | Répondre

24 - Re:

xavier Hello LuD,

C'est normal car c'est un unique, comme les Inlay ou graphique. Ca doit je pense être une petite série.

 


xavier | Le Mercredi 15/06/2011 à 00:34 | [^] | Répondre

25 -

LuD Ah ok, un petit regrind par Chris Reeves..
si ca se trouve c'était pour cacher un défaut sur son émouture

 


LuD | Le Mercredi 15/06/2011 à 12:52 | [^] | Répondre

26 - Re:

Guillaume Non, je ne pense pas. c'est une option qu'on retrouve sur les séries limitées généralement. Comme l'ergot et l'intercalaire arrière couleur argent et non bleue.

 


Guillaume | Le Mercredi 15/06/2011 à 15:10 | [^] | Répondre

27 - LARGE 21 VS LARGE REGULAR

xavier


J'ai pu enfin trouver une version Régular .
Quelques photos pour faire la comparaison.
 

 


xavier | Le Jeudi 20/10/2011 à 15:52 | [^] | Répondre

31 - Re: LARGE 21 VS LARGE REGULAR

Damas Bonjour Xavier et autres animateurs de ce site...
Où peut-on encore trouver la version Regular ?
Merci.

 


Damas | Le Samedi 05/11/2011 à 10:48 | [^] | Répondre

32 - Re: LARGE 21 VS LARGE REGULAR

Guillaume Les Regular ne sont plus produits depuis 2008. La seule solution pour en trouver un est le marché de l'occasion... Bonne chance !

 


Guillaume | Le Samedi 05/11/2011 à 11:03 | [^] | Répondre

33 - Re: LARGE 21 VS LARGE REGULAR

Damas Pas évident ! Merci...

 


Damas | Le Samedi 05/11/2011 à 11:19 | [^] | Répondre

34 - Re: LARGE 21 VS LARGE REGULAR

xavier Oui c'est pas évident, il faut saisir les opportunités au vol car quand il y en a un en vente il part très vite

 


xavier | Le Samedi 05/11/2011 à 18:37 | [^] | Répondre

28 - LARGE 21 VS LARGE REGULAR

xavier

Le 21 a une lame un poil plus longue
Les manches n'ont pas tout à fait le même gabarit, mais là j'ai mis les deux couteaux l'un sur l'autre, et surtout caler les lames sur le talon.
J'avais déjà fait le constat avec le Régular de Bart, mais je pensai que c'était du à l'usure (affutage). Mais apparement les lames de régular ont environ 2mm de moins de tranchant.

 


xavier | Le Jeudi 20/10/2011 à 15:56 | [^] | Répondre


30 - Et voici la version Tanto de chez TNK

Damas C'est mon petit  dernier (modèle large  ) !



 


Damas | Le Samedi 05/11/2011 à 10:46 | [^] | Répondre

35 - Vous m'avez fais craquer? je viens de passer commande

 

Fire8 a donné 5 couteaux à Guillaume

 


Fire8 | Le Jeudi 16/02/2012 à 20:13 | [^] | Répondre

36 - Re: Vous m'avez fais craquer? je viens de passer commande

Guillaume Les photos à la réception, sont les bienvenues !

 


Guillaume | Le Samedi 18/02/2012 à 17:58 | [^] | Répondre

37 - J'ai craqué! (par votre faute)

Bonjour à toutes et tous!

Lecteur très régulier de ce site (même si je n'ai pas encore posté de message), je me suis tout d'abord beaucoup documenté sur les couteaux et j'en ai acheté un 1er : le spyderco paramilitary 2 en g10 noir découvert ici. Excellent couteau! Merci pour les précieux conseils et avis.

Aussi ai-je décidé de continuer puisque vous m'avez pasé le virus des couteaux de commander un sebenza large en gaucher.

J'ai aussi beaucoup chercher où acheter un seb et j'ai finalement acheté au Canada. Achat groupé avec un sharpmaker de spyderco et 2 tige céramique ultra fines.

Je vous tiendrais au courant de la réception du colis d'ici 2 semaines. (si tout va bien).

Arnaud

Arnaud_C a donné 5 couteaux à Guillaume

 


Arnaud_C | Le Mardi 23/10/2012 à 17:16 | [^] | Répondre

38 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

Suite de ma comande :

2012/10/26 08:29 FRCDGH,France Article international remis par les douanes à l'administration postale étrangère  
 
2012/10/25 15:45 FRCDGH,France Article envoyé aux douanes dans le pays de destination  
 
  15:43 FRCDGH,France Article du régime international arrivé au pays étranger  
 
  12:24 FRCDGH, Envoie du régime international arrivé au pays étranger  
 
2012/10/24 10:22 MISSISSAUGA Article international a quitté le Canada  
 
  05:26 MISSISSAUGA Article traité à l'installation postale  
 
2012/10/23 16:40 ETOBICOKE Article accepté au bureau de poste


Plus quà attendre! Apparement, pas de retenue en douanes (et peut etre pas de taxes ^^)

 


Arnaud_C | Le Vendredi 26/10/2012 à 19:15 | [^] | Répondre

39 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

cardoso5fr Ben comme il est passé en douane...... C'est mal barré pour ne pas avoir de taxe. Là je pense que tu peux tout de suite ajouter 60-70 euros au cout total....

 


cardoso5fr | Le Samedi 27/10/2012 à 08:49 | [^] | Répondre

40 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

 salut je cherche justement a aquerir un serbi a partir du canada peu tu me dire ou quel site tu a utiliser (je me ferai livrai au canada)
merci beaucoup 
je focalise trop sur ce couteau a cause de ce tres jolie blogue je suis comme en enfant qui attend d ouvrir ses cadeau de noel ( sauf que je doit payer)

 


centu | Le Samedi 30/03/2013 à 19:38 | [^] | Répondre

41 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

cardoso5fr Je pense que je passerais par chris reeves directement. Sinon un revendeur US ou canadien dans ton cas.

 


cardoso5fr | Le Lundi 01/04/2013 à 21:19 | [^] | Répondre

42 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

Damas www.truenorthknives.com 
Au Canada, je conseille cette maison après l'avoir pratiquée plusieurs fois.

 


Damas | Le Mardi 09/04/2013 à 21:15 | [^] | Répondre

43 - Re: J'ai craqué! (par votre faute)

 Bonjour,

en effet, jel'ai acheté sur truenorthknives mais en passant par leur boutique ebay! Son pseudo est caledon2.

Super service, super rapide pour répondre aux messages et arrangeant donc pas de soucis pour moi avec eux!


 


Arnaud_C | Le Mercredi 10/04/2013 à 16:29 | [^] | Répondre

44 - J' ai craqué 3 X

 D' abord le Sebenza large. Parfait pour l' extérieur mais un peu encombrant pour tous les jours.
Puis le Mnandi, discret pour les tenues de ville, voyages ... mais il me fait trop penser à un canif !
Enfin le Sebenza smal ( damas ladder et inserts cocobolo ) auquel je suis le plus attaché et qui est à demeure dans mon jeans.
On finit toujours par acheter les 3. Sans regrets et merci pour les conseils du blog.
Frs

 


frs | Le Jeudi 31/10/2013 à 10:09 | [^] | Répondre

45 - Re: J' ai craqué 3 X

 Un petit retour d expérience après 10 ans de bon et loyaux services de mon millenium classic large...
rien de nouveau malheureusement je n ai pas changé d avis ce couteau il est irremplaçable dans mon coeur et surtout dans mes mains manger bricoler perdu plusieurs fois toujours retrouver et heureux merci à leroy pour son conseil à l époque depuis j en ai eu d autre même un umnunzan vite revendu un sebenza watts else

 


littlesith | Le Mercredi 25/03/2015 à 09:59 | [^] | Répondre

46 - Bonjour à tous !

Bonjour à tous !
N'ayant pas réussi à aller dans la catégorie "présentation"(s'il y en a une) je me présente donc brièvement ici. 
Je suis votre forum depuis déjà un bon petit moment, mais je n'ai jamais vraiment pensé à m'y inscrire. Et bien c'est fait !
Soren, étudiant en BTS Tourisme, jeune collectionneur de couteaux, je vis dans l'Oise, en Picardie. 
Depuis tout jeune, j'adore les lames, épées, couteaux, etc...
Alors à ma majorité, et avec l'argent qui va avec, j'ai enfin pu commencer ma collection de couteaux (et également de quelques épées). Dernière acquisition : Un Kizer, collab avec Matt Cucchiara, le Flashbang skully. Impressionnant pour du chinois. 
Présentation finie, une petite question : eh oui, je n'ai pas fait ça sur le sujet du Sebenza pour rien !
En tant que collectionneur, et utilisateur, il est temps que j'achète cette légende du coutal : Le Sebenza.
Mais le quelle prendre, avec ce modèle '25' qui vient de sortir ? (Et l'Inkozi à venir, également, mais trop petit par rapport à ce que je veux).
Le 21, ou le 25, avec cette bille au niveau du fram qui me fait un peu peur ? 
Cordialement,
Soren

 


Soren | Le Jeudi 18/06/2015 à 21:31 | [^] | Répondre

47 - Re: Bonjour à tous !

Guillaume Bonjour et bienvenue !

Il n'y a pas de section de présentation car ACT n'est pas un forum mais un blog. Si vous souhaitez vous présenter, vous pouvez le faire en complétant votre profil.

Pour répondre à votre question, je pense que commencer par un 21 sera le plus approprié. Small ou large, selon votre usage. C'est le modèle le plus versatile et le plus simple.

 


Guillaume | Le Vendredi 19/06/2015 à 09:57 | [^] | Répondre

48 -

Merci de votre réponse.

Oui c'est vrai qu'il y a cette nuance blog/forum .

Je vais donc me diriger vers un 21 large. Sur le 25, c'est vraiment la bille au niveau du fram qui me fais peur..

Ce que je ne comprends pas trop, c'est que le umnumzaan et le '25' sont cencés être des modèles basés sur ces années d'expérience de Chris Reeve et donc des "améliorations", mais il semble que ce soit le contraire...
Mais celà est à nuancé avec l'usage qu'on en fais, bien évidemment. 

Cordialement,

Soren

Soren a donné 1 couteau à Guillaume

 


Soren | Le Vendredi 19/06/2015 à 12:35 | [^] | Répondre

49 - Le sebenza dans la poche

Je possède un Umnumzaan que je n'hésite pas à mettre dans ma poche avant (de jean par ex.) en le clipsant, sachant que la lame reste bien en place donc sans risque d'ouverture. Par contre, pour le Sebenza (un grand Classic) je n'ose pas le mettre tel quel dans une poche avant au risque que le lug pointu s'accroche et permettre l'ouverture de la lame en pleine marche ou exercice (car elle n'est pas maintenue comme l'Umnumzaan par une bille en céramique). Et si le couteau s'ouvre, même un peu, c'est un risque de section de l'artère fémorale. Donc pour le moment, je garde le sebbie soit dans un étui sur ceinture soit dans l'étui souple en cuir de Chris Reeve. Avons-nous des retours sur le port du Sebenza en poche avant, ou éventuellement dans la poche arrière ? Merci de vos réponses.

 


geof | Le Dimanche 09/08/2015 à 22:01 | [^] | Répondre

50 - Re: Le sebenza dans la poche

Guillaume Bonjour, j'ai trois éléments de réponse à apporter.

D'abord, sur le Sebenza aussi, il y a une bille de rétention, certes pas en céramique mais en acier, qui maintient la lame en place quand le couteau est fermé. Elle joue parfaitement son rôle et est très efficace. Pour vous en convaincre, regardez le mouvement du frame lorsque vous ouvrez très doucement la lame : il est soulevé par le dégagement de la bille du trou dans le talon de la lame.

Ensuite, cela fait maintenant quinze ans que je porte des Sebenza, large, small, avec ou sans inserts, classic ou regular et je n'ai jamais, mais vraiment jamais, connu d'ouverture intempestive en poche. Que ce soit en Jean, en treillis, en pantalon "de ville", en short et même en maillot de bain, ça ne m'est jamais arrivé, en poche avant, arrière ou latéral, en dansant la gigue, en marchant, en rampant ou dans toute autre activité plus ou moins avouable.

Le lug ne s'accroche pas et sa forme tronconique évite les frottements. Le seul fait notable qui me soit arrivé est le suivant : en jean, couteau en poche avant, j'étais accoupi donc avec la poche très serrée ; en tirant le couteau, le lug s'est accroché sur le bord de poche et a initié l'ouverture de la lame. Cela m'est arrivé une fois, l'année dernière mais je crois que ce n'est pas lié au couteau mais à la position. Et cela peut arriver avec n'importe quel couteau doté d'un thumbstud.

Enfin, sur le plan de la sécurité, le Sebenza est l'un des couteaux les plus sûrs que je connaisse, avec le PPT certainement, mieux que d'autres et beaucoup mieux que que certains autres. De toute façon, comme je le dis souvent, si vous ne voulez pas avoir d'accident de la route, ne prenez jamais le volant. Si vous ne voulez jamais vous couper, ne toucher jamais à un couteau.
Ce que je veux dire par là, c'est que la sécurité absolue n'existe malheureusement pas, quel que soit le domaine...

Cela n'étant que mon avis à deux cents, j'espère avoir d'autres retours d'expérience.

 


Guillaume | Le Lundi 10/08/2015 à 09:09 | [^] | Répondre

53 - Re: Le sebenza dans la poche

 Bonjour. Vos éléments de réponse sont pertinents, merci. J'avais démonté une fois mon Sebbie il y a plusieurs années déjà (Large Classic de 2004), et je ne me souviens plus d'y avoir vu une bille de rétention en métal. Merci encore pour cette précision.

 


geof | Le Jeudi 13/08/2015 à 18:22 | [^] | Répondre

51 - Re: Le sebenza dans la poche

Anzioluz  Tout comme Guillaume :
Ca fait des lustres -et encore des lustres - que je porte toujours un "gentleman folder" dans la poche gauche avant de mon jean. Et dès que je rentre le soir à ma "ferme", ainsi qu'en WE et en vacances, ce couteau est toujours un Sebenza pour gaucher - au début un Large Regular, puis ensuite un Small Classic -.
J'ai rampé, couru, escaladé, fait de la moto, avec ce couteau ; et par tous les temps ; et de jour comme de nuit. Et bien sûr toujours clipsé dans la même poche avant..
Jamais de jamais il ne m'a fait défaut, et je suis toujours ébloui par la fiabilité, la sécurité, et la polyvalence de ce coutal ; à tel point que je l'avais écrit à Chris Reeve qui m'avait très gentiment répondu que mon texte avait été affiché dans son atelier, ce dont j'en suis assez fier.
C'est simple : il n'y a - pour moi - aucun folder qui surpasse le Sebenza.
Pour être franc, je n'en dirai pas autant pour ce qui est du Umunmachinchose, ce qui est confirmé par moult utilisateurs de couteaux dans des conditions qualifiables de quasi-extrêmes.
C'était mon avis à two cents fifty. 
PS/ Ca baigne dans l'huile, Guillaume ???

 

 


Anzioluz | Le Mardi 11/08/2015 à 23:17 | [^] | Répondre

54 - Re: Le sebenza dans la poche

Bonjour et merci pour votre retour d'expérience.
Pourquoi ne trouvez-vous pas l'Umnumzaan aussi bon folder que le Sebenza, voire meilleur si, logiquement, il est développé sur la base de plus de 20 ans d'expérience acquise sur le Sebenza ? Certes, il a perdu en simplicité et les bagues en polyuréthane ne sont pas durables, mais il a gagné sur d'autres points (prise en main, sécurité d'ouverture, axe plus solide). Enfin, je parle de la 1ère version de 2008 puisque c'est celui que j'ai. Qu'en pensez-vous ?

 


geof | Le Jeudi 13/08/2015 à 18:53 | [^] | Répondre

55 - Re: Le sebenza dans la poche

Guillaume Bonjour, dans l'article et les commentaires, tout est dit là :

a-couteaux-tires.zevillage.org/news/couteau-chris-reeve-umnumzaan

Cordialement

 


Guillaume | Le Vendredi 14/08/2015 à 07:15 | [^] | Répondre

56 - Re: Le sebenza dans la poche

Anzioluz  Bonjour Geof,

J'allais vous répondre en vous renvoyant à la revue de notre excellent Darkun.. ce que vient de faire le maître des lieux, Guillaume.
Ce qui personnellement me désole est qu'avec cet "Unmunmachinchose" Chris Reeve semble avoir délaissé ce qui a fait sa réputation, à savoir des fixes et des folders simples, épurés, et d'une fiabilité à toute épreuve dans des situations extrêmes.. pour des engins bourrés de nouvelles technologies - certes interessantes - mais aussi inutiles que peu rassurantes, comme - entre autres - cette bille en céramique dont j'aurais "peur" qu'elle ne me lâche pour une raison quelconque au cours d'un trek dans le Nord de mon cher Quebec.
Je comprends que Chris Reeve est condamné à innover sans cesse pour faire face à la concurrence et faire sa place dans le marché des collectionneurs.. mais au risque de perdre celui des utilisateurs.. Et vous connaissez le proverbe : "Qui trop embrasse mal étreint"..

Avis à 3 balles 6 sous, of course, et comme toujours..

Bien à vous,

 


Anzioluz | Le Vendredi 14/08/2015 à 11:47 | [^] | Répondre

57 - Re: Le sebenza dans la poche

Bonjour. Merci Guillaume pour le lien vers l’article et les commentaires que j’ai lus avec attention. Merci Anzioluz pour votre réponse.

C’est vrai que les trois critères essentiels sont la simplicité, la qualité, et la fiabilité pour un couteau, sachant que la dernière caractéristique est corrélée aux 2 premières. Et c’est simple quand il n’y a plus rien à enlever (sauf le petit trou d’usinage sur l’arrière du frame J) car chaque chose a une utilité.

Pour l’Umnumzaan, le contre-tranchant ne représente pas une menace et je ne me suis jamais coupé avec. Par contre, avec le Sebenza, je me suis déjà coupé la paume du pouce en le collant serré sur le dos du couteau (lame repliée).

Pour la bille en céramique, je ne sais pas si le mieux est de considérer le commentateur américain sur une prédiction ou plutôt les retours d’expérience après plus de 7 ans d’existence. Je serais curieux de savoir en effet, car la fiabilité est un critère essentiel pour moi.

Par contre un argument qui avait son importance pour ceux qui montent et démontent leurs couteaux, la facilité allait au Sebenza vs 1ères versions de l’Umnumzaan. Chris Reeve a revu le pivot en adoptant un axe pouvant se démonter avec la même clé que les autres vis du couteau. En ce qui me concerne, je préfère l’axe original de l’Umnumzaan, qui avec un peu d’ingéniosité, pouvait aussi bien se démonter. Par contre, l’usage du Loctite frein filet pour le pivot, est, pour moi, une régression dans la philosophie des couteaux Chris Reeve. Si je comprends bien, l’intérêt du Loctite est d’éviter de serrer trop fort parce qu’il n’y a pas de bushing pour stopper le serrage ? Enfin, si pour le Sebenza et l’Umnumzaan il faut ajouter de la graise fluorée au remontage, alors ce n’est pas plus compliqué d’avoir aussi avec soi un petit tube de Loctite.

Mais dans la pratique, avons-nous besoin de monter-démonter souvent le couteau, et qui plus est sur le terrain ?

Si oui, je me demande alors quel crédit accorder au folder qui ne se démonte pas.

Par ailleurs, la conception du système d’appui de la lame pour l’Umnumzaan lui permet de minimiser l’appui sur le framelock (raison pour laquelle une bille de céramique suffit), tandis que pour le sebbie, le framelock est plus sollicité. Donc, d’un point de vue logique, l’Umnumzaan est plus cohérent (le manche en titane n’est qu’un lock).

Je ne sais pas, par contre, si la pastille (lock bar stop) qui équipe les dernières versions d’Umnumzaan, et qui évite au framelock un déport trop important, est prévu parce que le framelock aurait tendance à se déformer à l’usage (et perdre son élasticité) , aurait tendance à se déformer comme suite à une poussée manuelle trop forte en débloquant la lame, ou aurait tendance à se débloquer lui-même comme suite à un coup violent et fort sur la lame, sachant que pour l’Umnumzaan, le blocage est un point (de la surface de la bille), tandis que pour le Sebenza, le lock est une surface. Donc, on peut imaginer que pour le Sebenza, un léger déport n’est pas trop grave, par contre pour l’Umnumzaan, c’est (peut-être) problématique. Vrai ? Peut-être pas si on considère que le nouveau Sebenza 25 incorpore une bille céramique (ce qui tend à prouver que ce procédé fait ses preuves auprès des utilisateurs, à moins que l’appui sur la petite surface du frame ne provoque une usure prématurée qui nécessiterait, dans certains cas, un retour en usine pour maintenance (ce qui pourrait engendrer des coûts et main d’œuvre supplémentaires, non contrôlables, pour les ateliers de Chris Reeve)).

Je crois savoir que certains praticiens du Sebenza ouvrent leur couteau en le faisant claquer, ce qui peut avoir une influence sur le système d’appui supérieur de la lame. Est-ce un des argument (d'usage tactique) qui a poussé Chris Reeve a revoir le système pour l’Umnumzaan (en ajoutant par exemple ces rondelles en polyuréthane et l'appui sur la lame et non plus sur le frame) ?

Sinon, les deux couteaux sont fabuleux. L’un est simple et tout usage, l’autre est plus recherché et orienté tactique.

Petite question subsidiaire : comment se comporte le Sebenza par des températures fortement négatives (au niveau de la lame et du fonctionnement du pivot) ?

 


geof | Le Samedi 15/08/2015 à 10:48 | [^] | Répondre

61 - Re: Le sebenza dans la poche

Bonjour. J’ai trouvé un élément de réponse à propos du lock bar stop, faite par Anna Reeve (source bladeforum) : “The disc has been added to the Umnumzaan to prevent the reduction of tension on the lock. Because the shape of the Umnumzaan handle is a little different than that of the Sebenza, it takes a different technique to open and close. We have found some customers are not willing to learn the difference or perhaps they don’t recognize the difference but, whatever the reason, they think it is necessary to modify the lock tension, thinking the knife will open more easily. This simply makes the knife unsafe. We have had several Umnumzaans returned to us because of lock issues – almost always the customer denies having modified the lock. We can see what has been done, and are put between a rock and a hard place as we don’t want to call out the customer for not telling the truth. The disc is a solution to prevent potentially unsafe modifications.

Please note this disc is not a lock stabilizer as it has been called in some posts. It is simply in place to prevent the lock bar from being pushed out to reduce tension. Our locks are fitted properly to very close tolerances and do not need to be stabilized. And to save further speculation, the disc is press fit into the handle”

Donc, dans la mesure où le couteau est utilisé avec soin et n’est pas détourné de ses caractéristiques premières, l’adjonction du disque est superflue. La 1ère version de l’Umnumzaan vs Ver. 2  se justifie alors en considérant la simplicité comme facteur de choix.

 


geof | Le Jeudi 27/08/2015 à 19:35 | [^] | Répondre

58 - Sebenza 25

Ronin Bonjour,
J'ai commandé hier le sebenza 25 avec inserts micarta , je ne manquerai pas de vous faire une revue lorsque je l'aurai. L'attente est terrible parce que c'est mon premier sebenza . Commande effectuée sur la coutellerie berthier, excellent contact.

 


Ronin | Le Mercredi 26/08/2015 à 09:31 | [^] | Répondre

59 - Re: Sebenza 25

Seki Super, Ronin
J'imagine bien la fièvre de l'attente. Je compte bien découvrir cette merveille à travers ta prochaine revue!

 


Seki | Le Mercredi 26/08/2015 à 23:43 | [^] | Répondre

60 - Re: Sebenza 25

Ronin Bonjour,
Ce n'est plus une fièvre c'est pire que ça , je l'aurai demain soir. J'essaierai d'être à la hauteur de ce blog pour faire une belle revue.
A bientôt.

 


Ronin | Le Jeudi 27/08/2015 à 17:38 | [^] | Répondre

62 - Re: Sebenza 25

Ronin Ca y est, sebenza 25 reçu, impression de qualité bluffante , même à côté d'un spyderco paramilitary 2 qui n'est pas une m***e quand même.
Même à ce prix là, je pense que ça vaut le coup...
A bientôt pour la revue.

 


Ronin | Le Vendredi 28/08/2015 à 17:19 | [^] | Répondre

63 - Re: Sebenza 25

Anzioluz  Salut, Ronin,
Bienvenue donc dans la quasi-secte (mais fort honorable et nullement dangereuse..) des "sebenzistes".
Tu vas donc passer des jours et des jours à admirer ton nouveau joujou..
Et puis arrivera la première rayure (et ça fait mal..), puis la seconde.. et enfin tu auras en main le folder non seulement le plus beau, mais le plus opérationnel qui soit.
Félicitations !

 


Anzioluz | Le Dimanche 30/08/2015 à 19:56 | [^] | Répondre

64 - Re: Sebenza 25

Ronin Bonjour,
Merci de m'acceuillir dans votre secte, effectivement je l'ai constamment en main et je le tripote énormément (mon sebenza ). La revue est en préparation, je fais mon possible pour la sortir cette semaine (1ère revue, soyez indulgents).

 


Ronin | Le Mardi 01/09/2015 à 07:54 | [^] | Répondre

65 - Chris Reeve Inkosi.

Suite à une discussion menée dans un autre sujet, je me suis mis sur les rangs pour l'acquisition d'un Inkosi dès son arrivée en France, chez Berthier.
Il n'y a que 60 exemplaires attendus pour l'automne et bientôt, il sera mien!
Bien entendu, je vous ferai quelques photos, si vous êtes sages!

 


NIKO | Le Jeudi 03/09/2015 à 07:27 | [^] | Répondre

66 - Re: Chris Reeve Inkosi.

Ronin L'inkosi a exactement la même plate-forme que le sebenza 25, les mêmes découpes, une lame plus épaisse et un frame lock avec une bille de céramique.
J'espère pour toi que l'attente ne va pas être trop longue.

 


Ronin | Le Jeudi 03/09/2015 à 10:26 | [^] | Répondre

67 - Re: Chris Reeve Inkosi.

Je viens de vérifier les longueurs de poignées:
- Inkosi: 3,875 inch
- Sebenza 25: 4,8 inch

Il me smeble que l'Inkosi a une longueur de poignée intermédiaire entre le Small et le Large Sebenza. C'est ce qui m'interesse. Il me manque toutes les données "overall" de l'Inkosi par rapport au Small et au Large Sebenza, le site de Chris Reeve ne les précise par toutes.

 


NIKO | Le Jeudi 03/09/2015 à 18:02 | [^] | Répondre

68 - Re: Chris Reeve Inkosi.

Ronin Concernant la longueur totale c'est 6.625 inch soit 16.83 cms.
Contre 17.5 cms pour le small sebenza 21.
Donc l'inkosi est plus petit que le small 21, avec une lame 8% plus épaisse (large hollow grind comme sur le 25).
Bref un petit couteau très costaud.
Je me demande si le 21 n'est pas amené à disparaître?!?
En effet la gamme évolue avec la bille de céramique, le large hollow grind, les découpes du frame...
C'est juste un raisonnement.

 


Ronin | Le Jeudi 03/09/2015 à 19:25 | [^] | Répondre

69 - Re: Chris Reeve Inkosi.

Merci pour ces précisions. Cela se joue à 6,7mm en somme, entre le small et l'Inkosi. Cela ne vient que de la lame, la platine reste identique en longueur à celle du 21.
Cela me déçoit un peu, il m'avait semblé lire qu'il s'agissait d'un modèle intermédiaire.
Ce n'est pas trop grave: j'ai des petites mains et mon small 21 me convenait déjà fort bien!
L'Inkosi me conviendra à coup sur, l'ergonomie est plus aboutie, la lame mieux pensée.
Il va quand même falloir que Chris se recycle sur autre chose, le filon "Sebenza" me semble bien entamé...

 


NIKO | Le Vendredi 04/09/2015 à 15:52 | [^] | Répondre