Mai 17 16

Couteau Crusader Forge VIS-T

Un pliant custom au look brutal

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (3 notes)

Maciej Szczerbiak est un coutelier américain américain qui a commencé en 1996 à vendre ses productions sous la marque Trident Knives avant d'opter pour le nom Crusader Forge.



Comme un certains nombre de ses collègues, Maciej revendique une expérience et une expertise au contact d'unités "spécialisées" de l'armée US et de la police (NDLR : ces références sont pour le moins "spéciales" aussi pour un oeil professionnel). C'est très apprécié chez nos amis américains puisque cela donne une aura "" à ses .

Maciej propose des couteaux fixes ainsi que des pliants et je me propose de vous détailler les caratéristiques du modèle VIS-T que je possède.


En terme de taille le VIS-T est un modèle intermédiaire dans la gamme Crusader Forge puisqu'on trouve au dessus les monstrueux FIFP et FIFP-EX, tandis qu'en dessous se positionennt les modèles Metro Tactical et Apex.

Il s'agit d'un d'une longueur fermé de 13 cm et mesurant 22,5 cm en position ouverte. La lame fait 90 mm de la pointe au manche et, ce qui est moins banal, elle mesure 4 cm de hauteur pour une épaisseur respectable de 4,9 mm.

La construction est d'une grande simplicité : deux platines en 6AL4V, de 4,2 mm d'épaisseur chacune, qui sont reliées par le pivot et le stop-pin à l'avant et par un gargantuesque stand-off à l'arrière.
Tout cela nous donne un poids très élevé de 272 grammes. Ce n'est clairement pas destiné à être un urbain !

Maciej propose plusieurs finitions et j'ai opté pour ce qu'il nomme un "phantom heat flamed finish" c'est à dire un passage au chalumeau des platines ce qui leur donne un look convenant bien à la nature du . La visserie a également été traitée pour obtenir une couleur vieux bronze.

Les motifs sculptés dans le manche aident à la prise en main et sont tous différents d'un à l'autre puisque Maciej suit seulement son inspiration au moment de la réalisation.


Le clip sculpté est positionné tip-up côté droit. Il est d'une taille imposante mais il ne permet pas un emport très profond en poche. La longue ouverture usinée en son milieu favorise l'accroche du doigt quand on saisit le .


La lame est en acier S30V et Maciej procède lui-même au traitement thermique avec un triple revenu et une phase cryogénique lui permettant de tirer les performances maximales de cet acier bien connu.

Là encore plusieurs finitions étaient proposées mais j'ai choisi de rester sur un stonewash léger qui permet d'admirer les lignes de grind (horizontales sur le plat et verticales sur l'émouture creuse à grand diamètre).



La lame  possède un spydie hole mais ce n'est en rien une obligation. Maciej peut tout aussi bien fabriquer des versions avec thumbstud ou des flippers.

Force est de constater que cette lame n'est clairement pas fabriquée pour être un slicer redoutable. En dépit de l'émouture creuse elle reste très épaisse au dessus du tranchant. Cela s'explique par son épaisseur initiale de près de 5 mm et aussi par le fait que l'émouture creuse commence assez bas et qu'elle est presque plate.
C'est une question de choix des priorités de la part de Maciej et c'est evidemment une solidité sans compromis qui a été privilégiée au détriment des capacités de coupes fines.

Enfin deux critiques au sujet de cette lame : sa longueur aurait pu être augmentée de plusieurs millimètres sans la présence du trou pour la lanière. Je trouve ça dommage puisque visuellement la lame apparaît un peu trop courte par rapport au manche quand le est ouvert. Il aurait fallu trouver une autre solution pour les amateurs de lanières.
Ensuite le tranchant de la lame est assez proche du bord quand le est en position fermée. Si on force le gras du pouce entre les deux platines on touche la lame. Je ne pense pas que ce soit dangereux dans le cadre d'une utilisation normale mais c'est, là aussi, un point qui pourrait sans doute être amélioré.


Le pivot est monté sur un mécanisme de roulements à billes (GTC modifié) et l'action à l'ouverture est très fluide. En dépit du poids de la lame il suffit d'un petit coup de pouce pour la faire jaillir avec autorité. La fermeture est tout aussi réjouissante avec une sensation hydraulique bien plus agréable que la chute libre façon guillotine qui caractérise certains pliants (mon ZT 0560 par exemple).
Le verrouillage est propre avec un engagement à 50% environ.


La prise en main est très bonne. La finition des platines assure un grip de bonne qualité et le manche relativement long permet de placer la main plus ou moins en avant selon le besoin.
Le poids, l'épaisseur et la rigidité exemplaire donnent une impression de solidité peu commune.


Si on place le à côté d'un Large 21 on ne peut manquer d'être frappé par sa hauteur impressionnante. Cela offre un belly énorme au tranchant ce qui compense en partie le ratio lame/manche qui n'est pas le point fort du VIS-T.
D'ailleurs à ce sujet il est tentant de comparer ce modèle Crusader Forge à un Strider SMF. Des points communs existent puisque dans le deux cas on a un à vocation dite "", un ratio lame/manche très défavorable, un spydie hole et une épaisseur de lame hors norme. En ce qui concerne un de mes SMF on peut même ajouter la finition "flamée" de la platine et l'émouture creuse trois-quart :



En conclusion le VIS-T de Crusader Forge est un custom qui a une personnalité bien affirmée.
C'est un lourd et ultra-solide qui ne fait guère de compromis. Il sera bien entendu difficile à utiliser dans le cadre d'un urbain et, tout comme le Grayman Satu, on peine à voir l'utilité réelle d'une telle brute qui sera toujours moins solide qu'un fixe full tang.

Pourtant en dépit (et peut-être à cause) de son caractère overbuilt, ce VIS-T reste un objet fort désirable. Ce n'est pas un vraiment rationnel mais c'est la passion qui l'emporte !

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Une réalisation hors norme

Darksun Bonjour Patrick, bien que ce couteau ait un aspect assez brute de décoffrage et que son concepteur soit probablement un tough guy d'opérette je dois dire qu'il me plait beaucoup.

Sa démesure me fait penser au Medford Preatorian que je possède et dont je tenterais de rédiger une revue.

En tout cas bravo pour la qualité de la revue et son aspect littéraire et honnête foncièrement.

Au plaisir de voir une autre merveille!!! Cordialement

Darksun a donné 2 couteaux à patrick_g

 


Darksun | Le Mercredi 17/05/2017 à 13:13 | [^] | Répondre

2 - Re: Une réalisation hors norme

Bonjour Darksun et merci pour ton commentaire.
Cool un Praetorian ! C'est un normal ou un Ti ?  En tout cas j'attends la revue avec impatience

 


patrick_g | Le Mercredi 17/05/2017 à 21:23 | [^] | Répondre

3 - Re: Une réalisation hors norme

Darksun Bonsoir Patrick,

c'est une version de base à architecture hybride G-10 frame en titane. Mais j'ai effectivement en vue une version titane. Et oui comme tu le dits il y a trop de belles choses...

 


Darksun | Le Jeudi 18/05/2017 à 20:05 | [^] | Répondre