Fév. 10 21

Couteau David Lespect Framelock

Couteau pour Delhicatessen

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (11 notes)

David Lespect Framelock
 
Je l'avais proposé dans mystère mais je souhaitais en faire une revue exhaustive. J'ai profité d'un séjour professionnel en Inde pour faire un reportage sur ce qui allie modernité et tradition, comme je le pensais pour l'Inde - et acier-qui-rouille.

En effet, le de David Lespect est un équilibré dans tous les sens du terme, en poids, en maturité d'ajustage et en ergonomie.
Mais tel n'est pas le cas de New Delhi ! Là, c'est Traditions et modernité.
J'ai pu le constater aux cours des quelques heures de liberté que j'ai pu avoir. Alors, oui on trouve des temples...



Et des immeubles au centre ville, gais et accueillants :



Aussi joyeux et propres que les hopitaux :



Comme les entrées de résidences :



En tout état de cause, il y a un net problème de répartition des richesses car les endroits les plus riches...



...côtoient la misère la plus noire :


 
Sans compter une pollution qui vous prend à la gorge dès la descente d'avion et qui rend l'air à couper au !   C'est un constat, pas un jugement de valeur.

Enfin, cerise sur le gateau, les habitants entretiennent des relations un brin aléatoires avec les étrangers qui, quand ils ne sont pas des pompes à fric, ne sont pas forcément les bienvenus, loin de là... J'ai donc évité de sortir mon dans la rue pour en faire des photos. J'ai attendu l'heure du thé à l'hôtel pour faire les clichés d'un qui a été régulièrement mon ces derniers temps.
 
David Lespect Framelock
 
Ce est un vrai plaisir avec une lame au tranchant utile de 7,6 cm. Le profil Hocho-pied de mouton-Wharncliff modifié est un des profils les plus efficaces que je connaisse. L'acier est du 100Cr6, 1% de carbone, acier de roulement à bille qui rouille mais qui tranche à mort. A souligner, la facilité d'aiguisage sur un tranchant convexe abordable car l'émouture est intégrale...
 
David Lespect Framelock
 
Le manche, bien que fin, tient dans la main comme un gant...   Le coup de génie de David Lespect est l'inversion du grip : c'est le petit doigt qui tient le dans l'alvéole à l'arrière du manche. Et cela fonctionne à merveille !
 
David Lespect Framelock

C'est le top ! Comme le frame qui engage bien et verrouille solidement la lame :

David Lespect Framelock

Le clip permet un port profond en poche et le s'oublie du fait d'un faible poids :

David Lespect Framelock

Le pouce repose sur un guillochage fin et non agressif sur le dos de la lame :

David Lespect Framelock

Lors du petit déjeuner suivant, je me suis aperçu que je n'avais pas immortalisé le système d'ouverture "à la Burger". En position fermée, une partie du talon de la lame fait office de "pédale". Avantage, pas de thumbstud, ni de trou. Inconvénient, si comme moi vous aimez les pivots un peu résistants, alors l'ouverture se fait en deux temps : un je dégage la lame avec le pouce, deux je finis le lock avec l'index.

David Lespect Framelock
David Lespect Framelock
 
En outre, ce se démonte et se remonte avec une facilité déconcertante : peu de pièces et elles sont super bien ajustées. Que du bonheur !

Seul bémol, et encore, la lame rouille, y compris sous les platines autour du pivot. Les sorties "terrain" ont nécessité un démontage, grattage, lubrification et remontage. Certes, c'est facile mais c'est chronophage. Donc vive le RWL34 ! Comme Maxos, optez pour l'acier inoxydable haut de gamme !

Si vous aimez la patine des aciers oxydables, réservez ce à un usage urbain, gentleman's folder, il est parfait pour cela, à l'heure du thé, au petit déjeuner et même à l'heure de la binouze qui va bien :
 
David Lespect Framelock

A consommer avec modération... La binouze, pas le !

Voilà un épisode comme je les aime. J'espère que vous apprécierez aussi.
 


P.S. : Tuan, les petits biscuits étaient très bons !

Adresse : Delhi

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Que dire

à part merci pour cette épopée framelockesque !!! C'est toujours très intéressant de savoir comment vieillissent mes couteaux .  Et en plus il voyage !

 


davless | Le Lundi 22/02/2010 à 00:31 | [^] | Répondre

2 - super revue

mr_omega  Tres belle ligne de lame et de manche, idem pour les acier non-inox, agréable car coupe fort bien mais rouille. Super photos et voyage, merci.

 


mr_omega | Le Lundi 22/02/2010 à 06:54 | [^] | Répondre

4 - Re: super revue

maxos  Hello Guillaume !
Le frame est donc passé sans encombres en soute, alors ? (je pose la question qui revient souvent pour les voyages en avion).

Je ne peux qu'abonder dans ton sens sur tout ce que tu dis. Ce couteau, léger, maniable,  beau, est une merveille. L'inox, c'est effectivement la tranquillité assurée. En plus, finesse + légèreté + clip (bien souple) pour un port profond = on ne le sent pas en poche. Difficile de reprendre un autre EDC quand on a celui-ci à la maison ! 

 


maxos | Le Lundi 22/02/2010 à 13:08 | [^] | Répondre

8 - Re: super revue

Guillaume Oui, voyage en soute comme cela est prescrit, sans encombre !

 


Guillaume | Le Lundi 22/02/2010 à 14:42 | [^] | Répondre

3 - Je le veux !

Danlam Vraiment magnifique, au delà de la qualité de fabrication, ce couteau est sublime et "la rouille" ne me dérange pas. J'en veux un !
Le grip inversé que David utilise n'est pas aussi inversé que ça , les joueurs de golf me comprendront. En effet, le petit doigt est celui de la main qui procure le plus de capacité de  blocage en main d'un club de golf. C'est complètement mécanique. C'est un concept très intéressant que David utilise et qui mérite d'être étudié plus largement. Mon avis à deux roupies....

 


Danlam | Le Lundi 22/02/2010 à 12:41 | [^] | Répondre

5 -

Tuan Hey !... J'espère que tu m'as rapporté quelque chose à manger !

En ce qui concerne la rouille, sur mes 4 ou 5 Wanless ça ne pose pas vraiment de problème, même si j'ai pris l'habitude de prendre le soin d'un essuyage rapide mais précis autour du pivot d'axe (je rencontrais déjà il y a quelques années le même type de rouille locale sur mes Belugawan Callejon). 
Mais pour le dernier que j'ai commandé cet hiver à David j'ai décidé d'essayer le RWL34. Pas sûr néanmoins que je ne revienne pas au final (comme cela arrive la plupart du temps) à mes vieilles bonnes lames patinées...

gm67

 


Tuan | Le Lundi 22/02/2010 à 13:39 | [^] | Répondre

6 - Re:

JEAN Bonjour
Très beau couteau  mais je répète ce que j'ai déjà dit , le RLW34 que j'ai découvert avec le piémontais m'enchante , il coupe bien et j'apprécie énormément le fait que la lame reste clean.Les aciers qui rouillent finis pour moi  , ou alors pour la vitrine .Iconoclaste ? Sans aucun doute.
kenavo
jean

 


JEAN | Le Lundi 22/02/2010 à 13:57 | [^] | Répondre

7 - Re:

maxos  oups désolé j'ai pas pu résister à une chtite photo...


 


maxos | Le Lundi 22/02/2010 à 13:59 | [^] | Répondre

10 - Re:

Guillaume Cette photo me donne des idées... Voire une envie irrépressible....
David ? si tu me lis...

 


Guillaume | Le Lundi 22/02/2010 à 14:56 | [^] | Répondre

9 -

Guillaume Je précise bien ma pensée : le "qui-rouille" ne me pose aucun problème à partir du moment où j'ai le temps et l'environnement pour faire un entretien régulier et appronfondi. Pour un usage "outdoor" dans la durée, je préfère, comme beaucoup, l'inox - surtout par flemme...

En tous cas le 100Cr6 coupe remarquablement bien et s'aiguise en deux coups de cuillères à pot.

 


Guillaume | Le Lundi 22/02/2010 à 14:53 | [^] | Répondre

11 -

xavier

Belle revue et très belles photos Guillaume,

J'aime beaucoup ce couteau , il est vraiment très beau et, semble t il très agréable d'emploi.

Je dois commander à David un piémontait à bille mais maintenant je vais hésiter avec celui là, ou les deux , pourtant j'avais pris de bonne résolution  pour 2010 .

Pour l'acier qui rouille, moi j'aime bien la patine, et ça fait partie du folklore ou du cérémoniel  c'est comme on veut. Le 100C6 coupe vraiment, sur mon piémontait de Mickäel Moing, cet acier est génial et il commence à prendre une superbe patine

Je n'ai pas de RWL34 et j'ai aussi envie d'essayer .

Merci Guillaume de nous avoir fait partager un peu de ton voyage et du bel objet que ta réalisé David Lespect.

Par contre je ne te remercie pas de la tentation que tu provoque  :D.

 


xavier | Le Lundi 22/02/2010 à 15:52 | [^] | Répondre

12 - Qu'est-ce qui est encore mieux qu'un couteau de D. L.?

Moscou, Petra et maintenant Dehli, merci de nous faire un peu voyager.
De superbes photos "kit" (Knife In Travel"), de quoi donner des idées de destination.

Peut-être une nouvelle idée de rubrique?

Très belle revue, un couteau de David Lespect c’est vraiment le bonheur.
Et encore mieux qu’un framelock de David Lespect ?

Et bien deux :



En haut: acier 100Cr6 (sans rouille); en bas: RWL34.

 


Lemy | Le Mercredi 10/03/2010 à 22:20 | [^] | Répondre

13 - Re: Qu'est-ce qui est encore mieux qu'un couteau de D. L.?

Guillaume Manque Washington, avec le Marriaci de PHM...

Sinon, il faudra que je fasses une photo des deux miens.

La rubrique KIT est une bonne idée et nous avons un spécialiste : Tuan avec ses chroniques !

 


Guillaume | Le Mercredi 10/03/2010 à 23:22 | [^] | Répondre

14 -

Eliott Ness Bonjour à tous,

magnifique "lames" que ces couteaux de sieur David LESPECT...merci pour cette petite revue dépaysante et vraiment très intructive.

Je cite "vive le RWL34 ! Comme Maxos, optez pour l'acier inoxydable haut de gamme !" et de là ma question quel sont vos retour d'expérience sur cet acier (pouvoir de coupe, tenue du tranchant, affûtage, ...) absolument inconnu pour un néophyte comme moi, merci par avance pour vos réponses.

Eliott.



 


Eliott Ness | Le Vendredi 05/11/2010 à 18:31 | [^] | Répondre

15 - Re:

Guillaume Excellente qualité de coupe dans la durée, très étonnant d'ailleurs, que ce soit sur les PPT ou sur les Lespect. Entretien facile avec diamant et céramique. J'aime beaucoup cet acier. C'est très performant

 


Guillaume | Le Vendredi 05/11/2010 à 20:18 | [^] | Répondre

16 -

Torpen j'ai jamais eut de lame dans cet acier mais on le dit similaire au 154cm que j'aime beaucoup, si le RWL34 est mieux alors...

 


Torpen | Le Vendredi 05/11/2010 à 22:06 | [^] | Répondre

17 - Re:

Juste une petite mise au point , c'est le CPM 154 qui est pratiquement similaire au RWL 34 pas le 154 CM .
Le 154 CM est issus de coulées de hauts-fourneaux, alors que le RWL 34 et le CPM 154 sont issus de la métallurgie des poudres .  

 


christobal | Le Vendredi 05/11/2010 à 22:56 | [^] | Répondre

18 - Re:

Eliott Ness Merci pour vos réponses très précises, ce RWL 34 a tout pour plaire !

J'aime cette alliance entre une lame en acier "très moderne" avec une réalisation et un montage artisanal par un coutellier inspiré, un mélange des genres qui ne me laisse vraiment pas indifférent... 

Eliott.

 


Eliott Ness | Le Samedi 06/11/2010 à 14:22 | [^] | Répondre

19 - Re:

maxos je confirme à quel point la lame RWL 34 traitée par David Lespect est très très réussie. De tous mes couteaux, c'est celle qui m'impressionne le plus à l'usage. Et la géométrie de la lame se découvre aussi au fil du temps comme étant très performante et agréable d'usage : le fil convexe est parfait, l'émouture haute aussi. Plus je l'utilise, et plus se confirme pour moi la qualité que dissimule un peu (au départ) l'absolue simplicité de cet outil. Si je devais n'en garder qu'un ce serait lui.



 


maxos | Le Samedi 06/11/2010 à 23:56 | [^] | Répondre

20 - Re:

Eliott Ness
Bonjour à tous, persuadé des qualités exceptionnelles du "Framless" décrites par vous tous successivement, j'ai demandé à David s'il accepterait de me fabriquer une commande précise et voilà le résultat ! Je vous laisse admirer . Titane et RWL 34 made in "Davless".

Encore merci à toi David...

 


Eliott Ness | Le Jeudi 30/12/2010 à 15:11 | [^] | Répondre

21 - Re:

Guillaume Excellent couteau
Ce qui me rappelle que j'ai aussi cette revue là en retard...

 


Guillaume | Le Jeudi 30/12/2010 à 18:52 | [^] | Répondre

22 - Re:

maxos

je constate que David change de visserie quasiment à chaque nouveau couteau !!!

 


maxos | Le Jeudi 06/01/2011 à 12:24 | [^] | Répondre