Mars 12 10

Couteau DPx Gear HEST 2.0 Folder

Une certaine idée du couteau de terrain

  • Currently 3.7/5

Note : 3.7/5 (3 notes)



Le HEST (Hostile Environment Survival Tool) 2.0 est la version fermante d'un fixe destiné aux activités outdoor et imaginé par l'auteur et journaliste Robert Young Pelton. Robert Pelton est un correspondant de guerre d'origine canadienne, mais résidant actuellement à Los Angeles, trés connu dans le monde anglophone pour ses nombreux reportages conduits dans des zones à haut risques, représentant 40 conflits récents, de l'Afghanistan au Libéria, en passant par la Colombie. Les documentaires de Robert Pelton sont exploités par des chaînes prestigieuses comme National Geographic et Discovery Channel, ce qui est un trés bon indice de notoriété. Robert Young Pelton est l'auteur d'un ouvrage intitulé "The world most dangerous place" qui prodigue des conseils avisés aux personnes ayant à travailler ou bien à voyager dans des zones notoirement dangeureuses. Ce livre est devenu un bestseller outre atlantique et a propulsé son auteur au rang d'expert en matière de travail et de voyage à réaliser dans des zones à haut risque. Ce journaliste est reconnu dans sa profession comme quelqu'un de particulièrement décidé à prendre des risques pour réaliser son travail (un ensemble documentaire considérable). En 2011, Robert Young Pelton s'est lancé dans une activité de commercialisation de matériel de survie, sous la marque commerciale DPx Gear, avec pour premier produit un fixe compact mais puissant correspondant à l'acronyme HEST. Assez rapidement est venu s'ajouter une version fermante le HEST Folder 1.0 fabriqué en Italie par la célèbre firme Lion Steel.
 
Cette première version a connu un terrible problème technique, qui nous donne sans doute des renseignements sur les limites que l'on peut apporter à l'amélioration du verrouillage par système Integral Lock. Les concepteurs italiens ont souhaité renforcer le frame en par une sorte de liner en acier inox venant prendre appui sur la talon de la lame.
 
 

Malheureusement, ce système a engendré un trés mauvais verrouillage avec un jeu vertical considérable, qui a obligé DPx Gear à demander une version 2.0 du fermant afin de corriger les défauts et de remplacer les exemplaires défectueux commercialisés et à proposer enfin un digne des ambitions de Robert Pelton. De la même manière, a essuyé des déboires similaires en essayant de renforcer le par une pièce métallique similaire, si bien que le Military en flûté est sortie dans la configuration initiale, sans liner métallique mais avec la visserie torx renforcée présente sur le Paramilitary 2 et le Native 5!!
 

 
La version présentée dans cette revue est la version 2.0 du HEST qui se trouve être un frame lock à structure composite sur le modèle des de Mick Strider et des customs collaboration de Jens Anso comme le Haddock.

 
 

Ce  fermé mesure 11,2 cm fermé, pour une longueur totale de 19,5 cm lame déployée, ce qui en fait un de taille trés raisonnable, et Robert Pelton le considère commee un capable d'assurer les tâches les plus rudes.

 

 
Le manche est construit en deux partie, dont l'élément central est un système de verrouillage Integral Lock en . La platine de gauche est réalisée dans un G-10 vert (OD Green) d'origine américaine d'une épaisseur de 4 mm. Le G-10 possède une texture légèrement abrasive, empêchant les doigts de glisser. La forme du manche permet de réaliser un quillon avant qui accroît sensiblement la sécurité de la prise en main.
 


La platine de droite est réalisée en alliage de 6Al 4V grade 5 qui est le standard industriel pour ce type de matière, il contient 90% de avec les éléments d'addition nécessaires à la réalisation d'un alliage de qualité. La platine en possède une finition stone washed trés réussie. Son épaisseur est de 4 mm. Le frame Lock s'enclenche dés l'ouverture de la lame et permet un blocage puissant, il ne subsiste aucune trace de jeu vertical ou bien horizontal.

 

 
La platine frame Lock est équipé du système breveté par Lion Steel, le dont l'allure rapelle le système de Lock Bar Stabilizer de Rick Hinderer, sauf que dans ce cas précis le dispositif est justifié par une volonté de bloquer en position ouverte le verrou, pour permettre à l'utilisateur de disposer d'une sorte de petit fixe.
 
 


Le se manipule facilement avec un ongle, le verrouillage s'effectue dans le sens des aiguilles d'une montre, et le dévérouillage dans le sens inverse, sans effort particulier.

 

 
Le clip est réalisé en acier inoxydable, et il est assez dur bien que facilement utilisable, il possède l'avantage considérable de permettre un port en poche profond trés discret. Il mesure 6,7 cm de long pour une épaisseur de 8 mm en moyenne.

 

 
La pointe brise vitre en acier trempé est relativement peu agressive et peut être remplacée en quelques instants par une vis à tête plate au moyen de l'outil en acier fournit avec le . Cet outil permet aussi de régler le serrage de l'axe de la lame.
 
La lame possède un profil drop point ultra polyvalent. L'acier de cette lame est du D2 d'origine allemande avec un traitement thermique qui porte sa dureté à 60 sur l'échelle de Rockwell, soit une dureté assez classique pour cet acier trés efficace. Selon DPx Gear la lame a été polie et a reçu une finition bead blasted avant de recevoir un traitement de surface anti-corrosion qui serait un phosphatage de qualité militaire.
 

 
La lame est longue de 82 mm  de la pointe au ricasso, avec une zone coupante utile de l'ordre de 76 mm environ. La hauteur maximale de la lame est de 30 mm, avec une épaisseur de 4 mm ce qui en fait une pièce trés solide. L'émouture est réalisé en creux et permet d'obtenir un tranchant trés puissant.

 

 
La lame reçoit sur le dessus une zone de crantage de 1 cm environ, un peu agressive à mon goût mais tout à fait utilisable. L'étrange encoche réalisée sur le dessus de la lame serait l'équivalent du décapsuleur existant sur le fixe, ce qui est possible. Mais cela semble surtout être un système qui duplique le dispositif d'ouverture Wave imaginé par Ernest Emerson.
 

 
Le déploiement de la lame n'est pas d'une fluidité parfaite, mais je l'exécute facilement de la main gauche, alors que je suis droitier.
 

 
En bref, un petit frame lock trés solide, fabriqué en Europe, qui n'est sans doute pas du tout l'outil ultime de survie venté par Robert Young Pelton, mais qui pourra constituer un bon pour des tâches un peu ingrates. La qualité de réalisation est trés bonne sur mon exemplaire. Ce ne mérite donc pas d'être cantonné au profit d'admirateurs "mytho".
 

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur