Mars 14 19

Couteau LionSteel SR-1 A Moletta

Une réalisation technique exceptionnelle

  • Currently 4.7/5

Note : 4.7/5 (3 notes)

 

La Moletta (SR-1) est un innovant, dont la structure mécanique est caractérisée par l'introduction deu deux éléments mécaniques majeurs. Le premier est un manche monobloc usiné à l'aide d'un outillage CNC dans un gabarit de (6AL4V grade 5 pour le modèle SR-1) et d'un gabarit en Ergal (alliage d'aluminium à haute performance pour le version SR-1 A). Le second est, le désormais célèbre dispositif de verrouillage imaginé par Giovanni Pauletta, le système Rotoblock. Le rotoblock est ouvertement un perfectionnement du Lock Bar Stabiliser de Rick Hinderer. La première version de la Moletta possède un manche en , avec un lame en acier Sleipner (dont le titre en chrome est inférieur à celui de l'acier D2, ce qui le classe dans les aciers oxydables). La version SR-1A qui fait l'objet de cette revue possède un manche mononloc en alliage d'aluminium Ergal, qui est une nuance riche en zinc, et une remarquable lame en acier D2.
 

Le SR-1A mesure 11,8 cm fermé pour une longueur totale de 21,2 cm lame déployée, pour une masse de 158 grammes, sot dix grammes de moins que la version avec le manche en . Il s'agit d'un robuste fermant de gentleman.

 

 
Le manche est peut être la partie la plus remarquable en raison de son architecture monolithique en alliage d'aluminium 7075. Cet alliage 7075 est commercialisé sous plusieurs dénominations : Ergal, Zicral et Fortal Constructal. Pour mémoire le premier alliage 7075 a été élaboré par la firme japonaise Sumitomo Metal en 1936, pour la fabrication en série de la carcasse du chasseur Zéro. Il existe actuellement trois nuances d'alliage 7075 : le 7075-O, le moins résistant, mais celui possédant la ductilité la plus importante, le 7075-T6 et le 7075-T651. Les propriétés mécaniques de ces alliages sont, à composition chimico-physique équivalente, dépendantes du traitement thermique adopté.
 

A priori, en l'absence de précision de la part de j'aurais tendance à choisir un alliage 7075-T6 ou T651 dont les qualités mécaniques exceptionnelles en terme de résistance ont conduit à l'utilisation sur des fusils d'assaut M16 et des fusils de tireur d'élite (TE) PGM de la firme française Ultima Ratio.

 

 
Le manche possède des rainures usinées en relief de chaque côté du manche, et un dos percé par des découpes cylindriques au nombre de 6. 
 

Seul un usinage à l'aide d'outil CNC permet la réalisation d'un telle pièce en série industrielle, pour un coût de revient raisonnable. La hauteur maximale du manche est de 3,2 cm, avec vers l'avant un quillon inférieur, et une épaisseur moyenne de l'ordre de 1,2 cm. Le manche est galbé avec soin et possède une ergonomie exceptionnelle.

 

 
Le côté droit du manche reçoit un dispositif de verrouillage Reeve Integral Lock (RIL) remarquablement conçu, puissant avec un clic sonore de verrouillage identique à une platine en , à tel point qu'il est difficile d'identifier une pièce en aluminium!
  
 


Le verrou reçoit à son extrémité une plaque en acier trempé d'une dureté identique à celle de la lame. Cette pièce est fixée par deux vis de type Torx sur la partie extérieure du frame lock. La pièce en acier trempé vient prendre appui sur un biseau usiné sur le talon de la lame. La qualité d'usinage de ce biseau est supérieure à celle d'un frame lock ordinaire, ce qui semble expliquer le fonctionnement parfait de ce dispositif
 

Par ailleurs, contrairement aux dispositifs existants sur la version 1.0 du HEST et le renforcé, la pièce est fixée à l'extérieur. Le principe mécanique est à la fois meilleur et plus simple.
 
 


J'ai fait fonctionner mon exemplaire pendant plus de 15 jours, plusieurs fois par jour, sans détecter la moinde prise de jeu. Le verrouillage est absolument dépourvu de jeu vertical ou latéral.
 
Le système Rotoblock permet d'assurer un verrouillage complémentaire qui transforme le en un petit fixe. Le disque du dispositif est dépourvu de signature magnétique, ce qui semble compatible avec une pièce en alliage 7075.
 

Le clip minimaliste réalisé en acier inox est réversible. Il offre une bonne capacité de rétention tout en permettant un port en poche profond assez discret. Ce clip est long de 4 cm pour épaisseur de 5 mm.

 

 
La lame trés puissante, possède un profil drop point résolument utilitaire. Elle est réalisée en acier D2 avec une dureté annoncée de l'ordre de 60/61 RKC, normale pour cette acier, et identique à la dureté de l'acier Sleipner. La lame est épaisse de 4 mm pour une hauteur considérable de 32 mm.
 

 
Elle possède une rampe crantée pour positionner le pouce d'une longueur de 1,5 cm. Elle est équipée de deux thumbstuds ergonomiques qui permettent un déploiement aisé, grâce à deux rondelles de téflon. La lame possède une longueur de 95 mm de la pointe à la naissance du ricasso, pour un tranchant d'au moins 87 mm. La lame possède une finition satinée trés soignée. Elle est dotée d'une pointe qui reste trés solide.
 

 
L'émouture trés haute est réalisée en creux, ce qui permet l'obtention d'un tranchant à géométrie convexe, trés puissant, trés proche de celui de mon . Ce tranchant est trés efficace d'origine et paraît durable.
 

 
Nous sommes en présence d'une réalisation hors norme en provenance d'Italie. Le tarif annoncé par Lion Steel est de l'ordre de 170 euros, mais en cherchant un peu sur le net, on trouve un prix de détail de 135 euros en France. Le rapport qualité/prix est exceptionnel.

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur