Jui. 14 19

Couteau Olamic Cutlery Wayfarer

Un flipper élégant

  • Currently 4/5

Note : 4/5 (3 notes)


Fondée par Eugene Solomonik, la firme Olamic Cutlery est une petite entreprise qui propose principalement des customs en acier damas (High Carbon Vanadium Damascus).
Quelques modèles de pliants sont néanmoins disponibles et parmi eux on trouve le Wayfarer qui nous occupe aujourd’hui.


Il s’agit d’un flipper mid-tech dont le design général a été conçu en collaboration avec le coutelier Mike Vagnino.

Il est possible de choisir la finition de son Wayfarer selon sa volonté et presque tout est réalisable: avec ou sans bolsters, pivot apparent ou caché, manche en fibre de carbone, en G10, en texalium, en différentes essences de bois, lame satin, miroir, stonewash, etc etc. En plus Eugene est fort sympathique et il est très ouvert aux demandes particulières de ses clients.
Plusieurs exemples de finitions sont visibles sur la page dédiée à ce pliant du site Olamic et on remarque que les seules constantes sont les dimensions, le profil de la lame et l’architecture de type linerlock.

Le Wayfarer est un grand mesurant 23,5 cm une fois déployé. Sur mon modèle le manche est entièrement en fibre de carbone avec incrustation de fils d’aluminium. C’est ce que les anglo-saxons nomment “Silver lightning strike carbon fiber”.




La lame en acier CPM S35VN mesure 10,2 cm avec un profil spear point et une émouture creuse (hollow grind).
J'ai opté à la commande pour la très belle finition dite “High polish” qui s’approche du miroir sans l’atteindre tout à fait. Le tranchant est excellent mais je dois avouer que je n'ai pas envie de martyriser une aussi belle lame avec des coupes brutales :-)



Même si la taille est imposante, la prise en main du Wayfarer est vraiment très bonne avec un profil parfait du manche et une zone crantée efficace pour poser son pouce. Toutes les arètes du manche sont chanfreinés et la finition des plaquettes de fibre de carbone est excellente.


Le pivot custom ajoute une touche d’exclusivité...qui se paye par l’obligation d’utiliser un outil dédié pour le démontage. Heureusement cet outil spécifique est fourni avec le (si seulement Hinderer et Strider pouvaient prendre exemple sur Olamic Cutlery !)
Le design du clip en acier est assez quelconque et jure un peu avec le look général du . Au moins il ne gêne pas la prise en main.


Les liners sont en et le verrouillage est solide avec un profil très incurvé pour la zone du talon de la lame qui est en contact avec la platine. Olamic Cutlery procède à un carbidizing pour améliorer la tenue dans le temps et l'onctuosité au désengagement.


Monté sur roulement à billes, l’action lors du déploiement de la lame est absolument parfaite. Il suffit d’enfoncer le flipper pour que la lame jaillisse avec un “tchac” tout à fait réjouissant. La bille de rétention est quand même un tout petit peu faible et on peut faire sortir la lame en secouant brutalement le .

Outre l'outil spécifique déjà cité, le Wayfarer est livré avec un certificat d'authenticité ainsi qu'une lanière avec beads qui (pour les amateurs) trouvera sa place dans la découpe de forme triangulaire en arrière du manche.


Trois photos avec un 25 pour donner une référence de taille. On voit bien le backspacer en satiné et on se rend compte que, du fait de sa taille, le Wayfarer n'est sans doute pas adapté à l' urbain.




Au final le Wayfarer est un excellent flipper, bien plus élégant et bien mieux construit que mon ZT 0560 par exemple. Les possibilités de personnalisation à la commande sont intéressantes et le rapport qualité/prix est remarquable.
A part le design du clip et, si on veut chipoter, la bille de rétention un poil faible, à mon avis il n’y a pas grand chose à reprocher à ce .

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - superbe réalisation

Darksun

Franchement Patrick félicitation pour la revue et le couteau...

J'aime bien les grands couteaux un peu atypique et pas forcément utilisable comme EDC urbain.

Mais il est surtout important de se faire plaisir, c'est pour cela que je possède aussi quelques couteaux trop grand pour un usage citadin, ou bien un poil un peu agressif : il ne servent à rien de particulier, mais je suis content de pouvoir les admirer.

La fintion de la lame du couteau est fort belle, j'aime bien la texture des plaquettes en fibre de carbone du manche.

Spyderco a produit sur l'énorme et politiquement incorrecte Szabo Folder une texture qui incorpore un filament de couleur or : inutile, mais superbe.

 


Darksun | Le Samedi 19/07/2014 à 16:15 | [^] | Répondre

2 - Re: superbe réalisation

Trés bel article qui rend bien hommage à une trés belle réalisation

Par contre il vaut mieux éviter de respirer sur le manche du couteau !

En effet, en présence d'un milieu électrolytique (humidité + chlorure de sodium par exemple) un risque de corrosion galvanique entre le carbone et l'aluminium est à craindre ! Problème bien connu en son temps par Dassault entre les rivets en aluminium implantés dans les composites carbone

Peut être que le fil d'aluminium aura été anodisé préalablement... ou alors un vernis aura été déposé une fois les côtes terminées afin de l'isoler du milieu extérieur...

Au final à mon très humbe avis : esthétiquement très jolie mais techniquement risqué.

 


Vévé64 | Le Mercredi 23/07/2014 à 13:48 | [^] | Répondre

4 - Re: superbe réalisation

Techniquement je ne peux pas te répondre...mais ce qui est certain c'est que le Silver Lightning Strike CF est très utilisé outre-Atlantique. On le retrouve souvent sur les couteaux customs et je n'ai jamais entendu parler d'un problème de corrosion. Il me semble que si un tel problème existait il aurait déjà été évoqué sur les forums US.

 


patrick_g | Le Dimanche 27/07/2014 à 09:23 | [^] | Répondre

5 - Re: superbe réalisation

Bonjour, merci pour cette excellente revue, comme toutes les autres. Nous espérons tous pouvoir lire prochainement une nouvelle revue de votre part, tirs de très très haut niveau. Bravo

 


Pico | Le Mardi 23/09/2014 à 23:06 | [^] | Répondre

3 - joli couteau...

 ...dans sa forme, sa matière.
merci pour cette revue sympa, precise et pour la decouverte d'une marque et d'un couteau.
le genre de couteau qui me plait et qui me ferais bien plaisir d'acquerir mais cela se fera pas avant longtemps!

salutations

 


birdy1962 | Le Mercredi 23/07/2014 à 19:53 | [^] | Répondre