Mars 15 05

Couteau Spyderco C160 Foundry

Le triomphe des aciers Carpenter

  • Currently 3.4/5

Note : 3.4/5 (5 notes)

Le modèle C160P est une réalisation qui a été demandée par l’aciériste américain Carpenter pour montrer son succès commercial dans le domaine de la coutellerie industrielle depuis que la firme de Golden a sélection les aciers CTS-XHP, CTS-204P et CTS-BD1 pour la fabrication de lames. La réussite fulgurante des aciers Carpenter pour la fabrication de lames de va d’ailleurs connaître une progression impressionnante en 2015 avec des clients comme (No time Off utilisant le BD-1) et Cold Steel toujours avec le BD1 mais surtout avec un usage massif d’acier CTS-XHP et aussi de 204P qui vont remplacer le traditionnel AUS-8A qui subissait un traitement cryogénique. Que de chemin parcouru par Carpenter dont la production visait essentiellement le monde de l’industrie, avec désormais une position de challenger à l’égard de Crucible !!! Carpenter a demandé à de fabriquer uniquement à parti des aciers qui lui sont propres un de type , avec un premier lot de réservés aux employés de Carpenter. Après avoir été présenté comme prototype en 2014, le Foundry est désormais disponible en 2015 dans ce qui est une fabrication de série. A terme, on peut toutefois penser que ce modèle livré dans un pouch noir matelassé deviendra un véritable collector.

Sur le plan technique le se présente comme un système Reeve Integral Lock (RIL) dont la platine verrou est toutefois modifiée pour recevoir un Lock Bar Stabilizer interne, à la fois discret et efficace, le système est aussi présent sur le K2.

Le mesure 11,70 cm fermé pour une longueur totale de 19 cm. Compte tenu de sa réalisation tout acier, le est relativement lourd avec une masse de 151 grammes. Il reste donc parfaitement utilisable comme .

Les deux côtes du manche sont réalisées dans un acier haut de gamme le Carpenter 465 Custom Stainless. L’acier 456 Custom est un acier de haute technologie à haute résistance, c’est un acier dont le durcissement s’obtient au vieillissement. Le vieillissement structurel évoqué est en fait causé par le traitement thermique apporté à l’alliage. Pour simplifier un dossier technique extrêmement complexe, disons que le processus commence par un chauffage uniforme de l’acier comprise entre 482 et 621 °C pendant 4 heures, suivi d’un refroidissement à l’air ou d’une trempe dans un liquide. La température permettant le vieillissement de l’acier 465 Custom va dépendre du compromis recherché par l’utilisateur. Selon les données publiées par Carpenter la meilleure combinaison de résilience et de résistance à la fracturation (mouton de Charpy) est obtenue par un vieillissement s’opérant à 482°C  et au-dessus. On doit noter que la traduction des concepts de « tensile strenght » et de « stress corrosion craking » est en français la terminologie exacte suivante « ténacité à la rupture et coefficient de résilience de susceptibilité à l'entaille - essai de résilience charpy sur éprouvette avec entaille en v » selon les manuels de métallurgie et les sciences de l’ingénieur. A ce stade, l’idée générale à retenir est que le 465 Custom est un acier inoxydable qui permet de fabriquer un qui est quasiment indestructible dans des conditions normales d’usage.

La composition du 465 Custom est la suivante : Carbone 0,004% ; Chrome : 11,70% ; Nickel : 11,00% ; Molybdène : 1,00% ; : 1,6%, la masse résiduelle (balance) étant représentée par du fer.

Les deux côtes en acier 465 Custom possèdent une épaisseur identique de 2 mm. L’usinage de la platine verrou est particulièrement soigné avec un ressort à la découpe très impressionnante.

Le verrouillage est immédiat et il n’existe aucun jeu vertical ou longitudinal. Les côtes possèdent une teinte homogène grise argentée du plus bel effet.

Le logo Carpenter présent sur la côte de gauche paraît être un impressionnant marquage au laser, au passage du doigt on ressent une très légère impression de creux, probablement de quelques microns. La visserie utilisée est une visserie torx de diamètre moyen avec notamment un stop pin qui paraît très solide. La structure du est de type open frame avec une très courte entretoise. Les platines en acier ont été découpées vers l’avant pour constituer un quillon inférieur, tandis que la partie arrière du manche est galbée, ce qui permet une excellente prise en main.



L’épaisseur du manche est de 9 mm environ avec une hauteur de 30 mm au centre et de 33 mm pour la partie arrière. La prise en main est très confortable malgré l’absence de crantage sur le manche.

Le clip de type trombone est lui aussi réalisé en acier 465 Custom et lors de la livraison le est muni d’un ruban adhésif qui empêche le contact direct entre le clip et la côte. Ce clip n’est pas réversible, mais autorise une excellente rétention en poche.

Pour revenir à la petite entretoise, elle est fabriquée dans un acier inoxydable breveté par Carpenter sous la dénomination 316SL Stainless, cet acier est un alliage qui fait l’objet d’une opération de refusion sous laitier (Electro-slag Remelted : ESR) ou sous vide (Vaccum arc Remelted : VAR) d’un alliage de type 316 Stainless.

La composition chimique du est la suivante : Carbone 0,03% ; phosphore 0,025% ; Silicone 0,75% ; Nickel 13,00 à 15,00% ; cuivre 0,50% ; manganèse 2,00% ; soufre 0,010% ; chrome 17,00 à 19,00% ; molybdène 2,25 à 3,00% ; azote 0,10% et fer 59,59 à 64,34%. Cet alliage complexe est utilisé pour la réalisation d’implants médicaux destinés à la réduction de fractures : plaques et visserie. Cet acier possède une microstructure dépourvue de ferrite et dispose d’une excellente résistance à la corrosion pour les applications médicales, en outre, l’alliage est dépourvu de signature magnétique.

La lame est réalisée dans l’excellent acier CTS-XHP qui est l’équivalent d’un CPM D2 qui serait riche en chrome et donc inoxydable. Le CTS-HXP est généralement utilisé avec une dureté Rockwell de 60/62 RKC. Cet acier inoxydable possède la composition chimique suivante : carbone 1,60% ; manganèse 0,50% ; silicone 0,40% ; chrome 16% ; nickel 0,35% ; molybdène 0,80%, vanadium 0,45%, le reste étant constitué de fer.

La lame possède une géométrie clip point, elle mesure 80 mm pour un tranchant lisse de 74 mm. Elle est haute de 35 mm et possède un Round Hole d’un diamètre de 11 mm qui en rend l’ouverture extrêmement facile. Son épaisseur est de 3 mm avec une gestion dégressive de la matière. La lame comprend une rampe crantée de 15 mm à l’arrière du Spyderhole qui permet d’offrir un très bon point d’appui au pouce pour les travaux de coupe.

L’émouture est de type plate intégrale, ce qui permet l’obtention d’un tranchant à la fois très coupant et très robuste. La lame est très coupante d’origine comme toutes les lames en acier CTS-XHP que j’ai pu examiner sur des .



Le est entièrement fabriqué à l’usine de Golden située dans le Colorado et sa qualité est identique à celle des fabriqués à Taïwan. Le défi de l’American Made a été parfaitement relevé et le résultat est en tout point proche d’une réalisation custom de qualité. Le Foundry est vraiment un excellent d’une solidité à toute épreuve, qui devrait séduire les amateurs de framelocks et tous les Steel’s Geeks !!

 

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Rarement vu une revue aussi documentée !

Anzioluz  Darksun, tu es au top de ta forme que tu as su rassembler pour nous présenter un aussi chouette et nouveau couteau.
Ils doivent être ravis les gars de chez Carpenter !
Chapeau à toi, et un grand merci ! 

Me permets tu malgré tout, pour ce qui est de la fiabilité, de la simplicité, et de la légèreté, de toujours mettre au haut de l'echelle mon Small Sebenza qui en a vu de toutes les couleurs, fait le tour du monde en presque 10 ans, et qui reste imperturbable ?

 


Anzioluz | Le Vendredi 06/03/2015 à 12:33 | [^] | Répondre

2 - Re: Rarement vu une revue aussi documentée !

Darksun

Bonjour et merci pour ton fort sympathique post.

Sur le fond je suis d'accord avec toi pour le Sebenza, la version Small fait d'ailleurs partie de ma panoplie.

Pour ce qui est du Foundry, je trouve que c'est une initiative vraiment gonflée, qui risque de faire quelques envieux du côté de Crucible...

 


Darksun | Le Vendredi 06/03/2015 à 13:38 | [^] | Répondre

3 - encore un CR.....

super et impressionnant CR avec des données digne de la NASA !!

 bravo et merci Darksun !!

le couteau en lui même est joli, mais ressemble beaucoup à ses frères de chez spyderco.

après, quand on aime on compte pas, et la technologie peut devenir un objet de collection.

salutations

 


birdy1962 | Le Samedi 07/03/2015 à 16:50 | [^] | Répondre

4 - Re: encore un CR.....

Darksun

Bonjour et merci pour ton message.

C'est vrai que la parenté avec les autres couteaux Spyderco est indéniable, mais cette revendication identitairee est sans doute d'auant plus forte que le couteau est fabriqué à Golden dans le Colorado qui est la ville de Spyderco.

Pour le reste c'est sûr, Carpenter a frappé très fort sur la qualité technologique des aciers utilisés, dont je n'ai donné que quelques spécifications.

Il existe des données de production industriel qui reste la propriété de Carpenter et de ses clients, avec notamment une base de données Internet sécurisée.

Et, oui pour terminer il est certain que l'aspect technologique peut être une thématique de collection. Je pense d'ailleurs que cette motivation est prédominante chez les acheteurs d'un tel couteau.

Bien cordialement

 


Darksun | Le Samedi 07/03/2015 à 18:38 | [^] | Répondre