Fév. 17 27

Couteau Spyderco C223GP Paramilitary-3

La version la plus compacte du Paramilitary-2

  • Currently 4.7/5

Note : 4.7/5 (3 notes)

Le Paramilitary-3 est l’ultime version du Paramilitary-2, c’est une nouveauté de 2017 qui connaît d’ores et déjà un fort succès et est quasiment en rupture de stock depuis sa commercialisation.


Selon la documentation de , l’idée d’un Paramilitary plus compact que le modèle deux remonte à 2010, date de fabrication du Paramilitary-2 qui connaît un incroyable succès populaire dans le monde entier. L’idée qui prévaut avec le Paramilitary-3 est assez simple : il s’agit de fournir une capacité de coupe puissante sous un format plus compact que son ainé, pour des raisons de légalité du port aux Etats-Unis.

C’est sur la base de ce postulat de départ qu’il a été décidé d’utiliser une lame de 3 pouces et de conserver l’architecture mécanique du modèle deux qui a largement fait ses preuves. Le résultat est un très compact qui mesure 11 cm fermé pour une longueur totale de 18,40 cm : compact mais sans être trop petit et parfaitement adapté à un concept raisonnable. La masse du Para-3 est de 85 grammes est absolument parfaite pour un usage d’.
 

L’architecture mécanique est très classique pour ceux qui possèdent déjà un Paramilitary-2. Le cœur du système mécanique est le fameux mécanisme Compression Lock que j’aime beaucoup et qui est parfois improprement dénommé Top Linerlock, alors que mécaniquement le Compression Lock est plus puissant et effectue un appui sur le talon de la lame en poussant cette dernière contre le Stop Pin. Avant l’apparition du Power Lock, le Compression Lock était présenté par Michael Janich comme le système de verrouillage le plus solide dont disposait .

Le Compression Lock comprend deux platines d’une épaisseur identique de 1,5 mm. C’est la platine de gauche qui sert de verrou et s’engage avec un mouvement de translation latérale vers la droite sur un méplat aménagé dans le talon de la lame. Le verrouillage est particulièrement fiable et robuste sur mon exemplaire. Sur l’ensemble des que je possède avec ce système, il ne m’a jamais été donné de constater une quelconque faiblesse. La lame est toujours verrouillée de manière immédiate avec un engagement régulier du verrou et une absence totale de jeu résiduel.

Les deux platines sont logées dans un évidement des côtes en G-10 qui permet une optimisation du poids. La platine de droite est allégée par une découpe centrale en forme de trapèze, tandis que la platine de gauche possède seulement une découpe correspondante au mécanisme Compression Lock.
L’avant des deux platines sur le dessus reçoit juste après le système de verrouillage un crantage bien perceptible au touché.
Les états de surface des platines sont absolument parfait et l’ajustage est d’une grande rigueur, ce qui montre que cette production de l’usine de Golden dans le Colorado possède une grande compétence, même si depuis plusieurs années les les plus complexes et les mieux finis sont réalisés par le sous-traitant de Taiwan.



Le manche possède une ergonomie de qualité supérieure qui permet de positionner sans difficulté quatre doigts avec des mains moyennes ou grande, sans compter la présence du finger choil qui est réellement utile. Le manche possède une épaisseur de 12 mm pour une hauteur maximale de 29 mm dans la portion arrière la plus galbé.



Les côtes ont été découpées de manière à aménager un quillon inférieur assez discret mais réellement efficace. La visserie torx et l’axe de centrage de la lame est le système à bushing qui a été inauguré sur le Paramilitary-2, le modèle 3 est donc d’une solidité à toute épreuve dans le domaine des compacts. Les côtes en G-10 ont été détourées de manière très propre, leur texture est légèrement râpeuse sans être abrasive.

Le clip est malheureusement le clip en forme de cuillère, qui n’arrive toujours pas à me séduire, bien qu’il assure une excellente rétention en poche. La finition est bonne même si les flancs pourraient être mieux polis. Le clip possède l’immense avantage d’être réversible et à quatre positions.

La lame est une version raccourcie de celle du Paramilitary-2 qui dérive elle-même de l’excellent Military. Sa géométrie est du type Clip Point avec une émouture plate intégrale. L’utilisation du CPM-S30V permet l’obtention d’un tranchant très coupant dès réception.

La lame mesure 70 mm mais est muni d’un finger choil déjà mentionné qui réduit le tranchant lisse utile à 66 mm, avec la courbure du tranchant il est sans doute possible de récupérer 1 à 1,5 mm, disons que compte tenu de la puissance de la lame on dispose d’un potentiel très respectable qui est celui d’un urbain optimisé.

La lame possède 3 mm d’épaisseur, pour une hauteur maximale de 33 mm, ce qui en fait tout de même un outil coupant puissant en dépit de son format réduit. Une rampe a été usinée derrière le Spyderhole de la lame et procure une zone d’appui crantée très efficace pour le pouce. Le Spyderhole possède un diamètre de 10 mm et permet une ouverture très fluide de la lame, fluidité qui provient aussi de la présence de part et d’autre de l’axe de deux rondelles en bronze phosphoreux. La lame porte les monogrammes d’Eric et de Sal Glesser.

Arrivé au terme de cette revue, je ne cache pas ma grande sympathie pour le Paramilitary-3, qui, c’est absolument certain, sera un des bestsellers de la firme à l’Araignée.

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Para 3

Merci pour cette revue Darksun.

Je n'ai pas encore eu le Para 3 en main donc mon avis est susceptible d'être révisé dans le futur. Mais pour l'instant, à voir les photos et les vidéos sur ce modèle, j'ai tendance à être d'accord avec la critique exprimée ici : https://www.youtube.com/watch?v=UOXPhhP0JjI
Le trou pour la lanière est vraiment trop gros. On voit bien que cela a été fait par Sypderco pour conserver l'impression visuelle associée au mythique Para 2 mais sur un manche de cette taille cela bouffe trop de place au détriment du rapport manche/lame. D'autre part ce trou implique de descendre franchement le clip par rapport au Para 2 ce qui fait que le couteau en poche sera beaucoup moins discret.

A part pour des raisons de respect de la légalité (lame de 3 pouces) je ne vois pas de raison de ne pas opter pour un Para 2 à la place de ce nouveau Para 3.

 


patrick_g | Le Mardi 28/02/2017 à 11:53 | [^] | Répondre

2 - Re: Para 3

Darksun

Bonjour Patrick,
le Paramilitary-3 n'a absolument pas vocation à être le remplacant du Para-2, les deux couteaux ne sont pas en concurrence chez Spyderco.

Le look du Para-2 a été conservé sur la version compacte, mais contrairement aux critiques formulées sur utube, cela est sans conséquence sur l'ergonomie et la prise en main du couteau.

Une version compact à vocation à être plus tolérable socialement, et il ne faut pas se voiler la face, l'ensemble de la situation actuelle en France et ailleurs incite à produire des EDC plus compacts.

Le Paramilitary-2 est un couteau absolument parfait, à la fois utilisable comme EDC et comme couteau à potentiel tactique, toutefois il passe la barre des 20 cm et demeure grand pour des néophytes.

Je n'ai aucune intention de me séparer de mes multiples Para-2 qui sont des classiques Spyderco.

La prise en compte d'une moinde tolérance sociétale à nos centres d'intérêts est une anticipation très correcte de Sal Glesser qui commet rarement des erreurs.
 

 


Darksun | Le Mardi 28/02/2017 à 16:00 | [^] | Répondre

3 -

kerfich  Pour un programme EDC socialement acceptable, et pour rester chez spyderco, je trouve que ce PM 3 entre en concurrence avec le Delica 4.
Certes le  PM 3 est globalement plus haut de gamme (acier, ergonomie), mais je lui trouve un look (trop) trapu lié à son héritage tactique.
Alors que la ligne élancé du Delica 4 fait justement parti des qualités auxquelles je suis sensible.
Après les gouts et les couleurs... :)
Merci pour cette découverte

 


kerfich | Le Jeudi 02/03/2017 à 23:31 | [^] | Répondre

4 - Re:

Darksun

Bonjour Kerfish,

le Delica est un excellent couteau avec une ligne très équilibrée; je le considère comme étant l'un des classiques de Spyderco.

En plus sur le plan métallurgique il y a eu plusieurs éditions high tech avec notamment une lame en ZDP-189 et une autre en HAP-40.

Personnellement je demeure un fan de l'indémodable Endura, trop grand pour servir d'EDC mais remarquable. J'ai moins d'affinité avec le Delica, même si sa qualité est indéniable.

Mes articles sont essentiellement faits pour informer et nourrir le débat, ensuite sincèrement le meilleur couteau c'est celui que l'on préfère à titre personnel.

 


Darksun | Le Samedi 04/03/2017 à 09:01 | [^] | Répondre

5 - Re:

kerfich  J'avoue que l'usage quotidien du delica me pousse à m'intéresser à son grand frère l'endura
Je rentre de vacances où j'ai pu apprécié la lame du delica pour un usage culinaire.
Du coup je m'interroge sur un military pour un couteau de cuisine de voyage.
On se trouve les mauvaises excuses que l'on peut :)

 


kerfich | Le Samedi 04/03/2017 à 23:50 | [^] | Répondre

6 - Re:

Darksun

Alors franchement pas d'erreur possible,

L'Endura comme le Military sont des icones de Spyderco, sans nul doute deux des meilleurs couteaux de la marque à l'Araignée.

J'aime beaucoup le Military qui offre une lame étonnament longue pour un poids très modéré.

Si tu n'as pas encore essayé l'un ou l'autre je pense sincèrement que tu sera ravis par cette découverte!!!!

 


Darksun | Le Dimanche 05/03/2017 à 12:16 | [^] | Répondre