Avr. 11 02

Couteau Spyderco Paramilitary 2 C81 GP2

Un must pour les fans de Spyderco

  • Currently 4.3/5

Note : 4.3/5 (11 notes)



Le Paramilitary peut être considéré, à juste titre, comme l'un des classiques de la firme de Golden. A l'instar du Caly 3.5 dont j'ai rédigé une revue, nous sommes en présence d'un amélioré dans le cadre d'une démarche que nomme CQI pour Constant Quality Improvement. Le modèle Paramilitary 2 apparaît aux États-Unis en 2010 mais est victime de son succès commercial immédiat qui entraîne rapidement une rupture des stocks. En France, il commence à être disponible à partir de février 2011.

Le fermé mesure 12,2 cm, pour une longueur de 20,9 cm une fois la lame déployée. Ce qui tend à le classer déjà dans la catégorie des professionnels et/ou des de travail, pour avoir une approche raisonnable. Même si sa masse de 108 grammes n'est pas du tout pénalisante.
 
Le manche est construit autour de deux platines en acier inoxydable qui viennent s'encastrer dans des découpes accomplies dans les plaquettes en G-10.


Le système de verrouillage est l'excellent Compression Lock (déjà utilisé sur l'ancien Paramilitary, mais aussi sur le Vesuvius, le Gunting, et surtout l'ATR) qui permet un verrouillage rapide et puissant.
 

Techniquement parlant, le système de verrouillage a été imaginé des années avant son utilisation par par Mel Pardue (bien connu pour ses travaux pour ) et donc n'a pas été en mesure de breveté le dispositif mais est en revanche détenteur de l'appellation commerciale Compression Lock.

Le système Compression Lock ressemble à un système Liner Lock dont la platine verrou viendrait s'engager derrière la partie supérieure du talon de la lame. Mais le Compression Lock est réputé fonctionner d'une manière différente, car la partie mobile de la platine verrou vient s'engager sur le talon de lame, mais est aussi en contact avec le stop pin. 


Mécaniquement, cela signifie, en théorie, que lorsque l'on presse sur le dos de la lame, le talon qui est en contact avec la partie mobile du verrou va repousser  cette dernière vers le haut, et donc accomplir une compression  de cette pièce contre le stop pin. Le stop pin stoppe la partie mobile, interdisant un déverrouillage intempestif. La démonstration de la supériorité du Compression Lock sur un très bon Liner Lock n'a toutefois, jamais été clairement établie.


Concernant le verrouillage de la lame on n'observe absolument aucun jeu axial, vertical ou latéral. L'ergonomie du manche a été revue sérieusement, avec notamment une diminution de la circonférence du G-10 en bout de manche. La prise en main est meilleure pour les personnes dotées de grandes mains.


La contre-platine qui fait face au système Compression Lock est ajouré par deux découpes en forme de losange. La texture du G-10 est légèrement rugueuse (mais sans excès) et offre un très bon grip. Le manche est épais de 11 mm pour une hauteur maximale de 2,8 cm.



Le clip mesure 6,4 cm pour 7 mm d'épaisseur. Il autorise un port discret en poche (port profond) mais sa finition miroir manque de discrétion. Il est réversible et autorise 4 positions Tip up et Tip down.


La lame conserve son profil clip point très polyvalent, tous les angles qui étaient présents sur le talon ont été supprimés. La lame comporte une partie crantée derrière le Spyderhole large, sur 1 cm complété par un crantage  de 1 cm sur le dessus du manche. Le ricasso reçoit lui aussi un crantage de 0,9 cm pour autoriser comme sur le Caly 3.5 une prise en main avancée pour des travaux de coupe de précision. L'acier retenu est toujours du CPM-S30V ce qui laisse augurer d'une dureté de l'ordre de 59/60 RKC.


La lame mesure 9 cm de la pointe au ricasso, pour une zone de coupe de 81 mm environ. Elle possède une épaisseur de 3 mm à la base, puis est décroissante vers la pointe. La décroissance paraît légèrement inférieure à celle du premier modèle de Paramilitary, mais cela peut aussi être une impression. L'émouture full flat confère au tranchant une qualité rasoir impressionnante, c'est une parfaite machine à couper!

En résumé, une production Made in USA avec une qualité au top, pour un qui compte parmi les meilleurs de la gamme , et peut être bien de la production industrielle en générale.

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Para 2

 5 étoiles mais... je ne suis pas entièrement convaincu par le mécanisme de blocage.
Je ne sais pas, peut-être que ça sort trop de l'ordinaire pour moi, mais en manipulant le Para 1 chez mon coutelier habituel, je n'ai pas été à l'aise. Un bon liner un peu épais "kivabien" me conviendrait mieux.
Enfin, je suis partie pris, je n'apprécie presque que les frame-lock et les systèmes à pompe 

Cela dit, les améliorations apportées par rapport aux premiers modèles valent leur pesant de cacahuètes !
J'aime particulièrement cette forme de lame et de manche (tirée du POLICE me semble-il) qui permet, une fois la lame ouverte, de placer son doigt plus proche de la lame, et qui une fois refermée, épouse parfaitement la forme du manche (on retrouve ce détail sur les sages et sur les caly).

Alex le rasta a donné 5 couteaux à Darksun

 


Alex le rasta | Le Samedi 02/04/2011 à 20:59 | [^] | Répondre

2 - Re: Para 2

Guillaume Moi non plus, je n'ai pas pu me faire au Compression Lock mais je pense que c'est une question d'habitude.

L'emplacement de l'index avancé sur le ricasso est apparu avec le Military et non le Police, si je me souviens bien.

Guillaume a donné 5 couteaux à Alex le rasta

 


Guillaume | Le Samedi 02/04/2011 à 22:00 | [^] | Répondre

3 - Re: Para 2

Durandal  Pareil: je suis moins à l'aise avec le compression lock de mon ATR qu'avec mes frame-lock (ou liner-lock).

Même si l'on peut fermer le couteau d'une main, c'est moins évident qu'avec le frame, lequel s'actionne naturellement avec le pouce (alors que le compression lock nécessite d'utiliser le majeur, ce qui est moins naturel).

Je n'ai pas le paramilitary, mais il fait effectivement figure de couteau de grande qualité.

Merci pour la revue.

 


Durandal | Le Mercredi 06/04/2011 à 13:02 | [^] | Répondre

4 -

Bonjour,

Je poste rarement ici, mais étant un inconditionnel de Spyderco et un utilisateur convaincu du Para I difficile de ne pas laisser un mot pour plébisciter ce couteau.

J'aurai tendance à préférer l'ergonomie et les proportions de la version I. N'ayant pas de si grandes mains que ça, le talon généreux de la première version me confère une saisie exceptionnelle du manche : couteau parfaitement calé et maintenu en place au creux de la main.
De plus, le rapport lame/manche de la première version confère un côté trappu et ramassé à l'objet qui, je trouve, lui donne davantage de personnalité.

Ceci dit, les améliorations apportées à la seconde version ne sont pas négligeables : passage dragonne surdimensionné, clip quatre positions et surtout un talon de lame parfaitement intégré à l'ensemble une fois le couteau refermé sont autant de progrès tant esthétique que pratique.

Enfin, contrairement à d'autres apparemment, j'ai adopté immédiatement le Compression Lock : le couteau se manipule avec une fluidité comparable à celle d'un Axis de chez BM..... et c'est aussi addicitif à l'usage, tant à l'ouverture qu'à la fermeture.
Comme quoi, ce qui est subjectif reste subjectif! (aurai-je le majeur agile??....)

 


Leman74 | Le Samedi 07/05/2011 à 17:34 | [^] | Répondre

5 -

Bonjour à tous,

reçu mmon exemplaire acheté sur la bay (prix imbatable)

Très satisfait du couteau, lame bloquée elle ne bouge pas d'un cheveu, elle coupe d'enfer.

Merci pour cet article qui m'a décidé à investir dans ce couteau!

 


Arnaud_C | Le Vendredi 17/06/2011 à 14:29 | [^] | Répondre

6 - Re: REMERCIEMENTS

 Bonjour à tous,

J'ai reçu hier mon exemplaire de ce magnifique Paramilitary 2 de la marque à l'arraignée.

Etant un amateur de couteau sans grande expérience des couteaux indus modernes (je m'étais jusqu'ici limité à des couteaux type Herbertz dans les 50 € et un CRKT) , je suis incroyablement surpris par la qualité d'assemblage, la résistance inspirée, la douceur du mécanisme et surtout pas cette lame en S30V au tranchant incroyable. 

En plus, le look et la prise en main sont parfaites. 

Pour le compression Lock que je ne connaissais pas non plus, pas de soucis, je m'y suis très bien adapté en quelques manips.

Merci pour cet article et plus généralement à Guillaume pour ce magnifique site qui m'a bien aidé dans mon choix.

Le seul problème d'un site aussi bien fait, c'est qu'il donne beaucoup trop d'envies d'achats passions ^^

Bonne continuation et à bientot sur le site

 

 


Yoyoman | Le Jeudi 05/01/2012 à 02:30 | [^] | Répondre

7 - Enfin le paramilitary 2!!!

Ronin Voilà, j'ai fini par commandé le paramilitary 2, je pense que c'est le couteau utilitaire par excellence.
J'ai acheté il y a un mois, un al mar sere 2000 d'occasion, que j'ai échangé car le poids était trop conséquent (170 grs) .
Je l'ai échangé avec un spyderco endura 4 wave neuf étant très intéressé par le wave, et les couteaux emerson étant à mon goût sur-côtés.
Après réflexion et avant même d'avoir reçu l'endura, j'ai eu la mauvaise idée de téléphoner à la Coutellerie Tourangelle pour connaître la disponibilité du fameux paramilitary. Il est vrai que je pense à lui depuis des mois mais j'ai toujours voulu limiter le budget. Réponse de la CT, "Voilà Mr après avoir été en rupture de stock assez longtemps, il ne nous en reste plus qu'un, et ce modèle part très vite en période de fêtes".
Mon sang n'a fait qu'un tour , tant pis pour l'endura qui est un très bon couteau, je le revendrai...
Commande effectuée dans la minute, voilà le paramilitary 2 est maintenant au pied du sapin  et je suis un peu fébrile.
J'espère enfin que la recherche du graal est terminée, mais je ne pense pas que ça puisse être le cas lorsqu'on fréquente ce blog.
Je ne manquerai pas de vous faire part de mes impressions concernant ce couteau et j'essaierai de faire une photo en compagnie de l'endura et de l'american lawman.
Amitiés coutelières. 

 


Ronin | Le Samedi 21/12/2013 à 18:21 | [^] | Répondre