Fév. 16 07

Couteau Tom Mayo TnT Large

Savoir prendre la vague...

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (5 notes)

Dans le monde de la coutellerie, il existe quelques légendes, à commencer par Bowie (Jim pas David), Loveless, , Elishewitz parmi les plus jeunes, Descy, et Plazen pour les Français. Un de ces couteliers légendaires est sans nul doute Tom Mayo. Ne pas avoir d'article sur lui est un gigantesque manque. Je vais donc le combler avec celui-ci, consacré à un modèle culte des amateurs de : le TnT de Tom Mayo.

 
Mais avant, quelques mots sur Tom Mayo. Je ne vais pas faire un résumé de l'article que Tuan lui a consacré en 2009 dans et que vous trouverez ici : www.mayoknives.com/Tom_Mayo_by_Tuan_Luong.pdf
Il faut dire que c'était l'époque où Tuan était quasiment mono-maniaque de Mayo !

Je n'en mettrai en exergue que quelques points essentiels pour la bonne compréhension du . D'abord Tom Mayo vit à Hawaï par amour du surf, il y a même eu une époque, je pense, où il faisait plus de surf que de . Il vit donc dans un milieu hautement humide et salé. Ensuite, comme Elishewitz, il ne prend plus de commande et veut, à son âge "qui ne s'améliore pas", comme il l'écrit lui-même, ne plus avoir de pression. Même s'il fabrique plus d'une centaine de pièces par an, ces sont rares, d'autant plus qu'il n'utilise pas de machines à commandes numériques mais fait tout "à la main". Ceci explique pourquoi il n'y a pas un Mayo identique à un autre.
Parmi ses inspirations, comme il l'a déclaré, il y a le qui est pour lui le "meilleur industriel". Je dirais semi-indus mais on ne va pas rentrer dans ce débat. Comme il le dit, encore une fois, il a beaucoup copié au début mais a trouvé son propre style, notamment ce qui le caractérise le plus, les troutrous dans les manches, ce qui fait aussi qu'il n'y a pas un modèle semblable. Il y a donc des centaines de versions différentes du TnT.

Le modèle présenté est un grand modèle avec une lame en Stellite 6K, présentant un léger recurve.
 

 
Son nom, TnT, vient de "Talonite and Titanium" car le premier modèle avait une lame en Talonite. Mais que sont ces métaux ? Ce ne sont pas des aciers, car leur base n'est pas le fer mais le cobalt. Ensuite, Ils contiennent du carbone en assez grande quantité, entre 0,9 et 1,6 % comme un acier ferrique mais surtout une trentaine de % de chrome ! Plus du molybdène et du tungstène. Ces sont ces trois derniers métaux qui, combinés au carbone forment les carbures très résistants et coupants, le cobalt formant la matrice où sont pris ces carbures. Hors le cobalt est assez "mou". Ces métaux, une fois trempés, n'affichent pas plus de 47 HRC,  ce qui est ridicule par rapport à un acier classique. Et pourtant, ils sont plus résistants à l'usure que l'acier car leurs carbures sont plus durs...

J'ai été très déconcerté par cette alliage au début. En effet, quand on l'aiguise, on a l'impression d'affiler une motte de beurre. La sensation est "molle", comme avec des aciers très bas de gamme ou mal trempés. Quand on passe le doigt sur le fil, même malaise, on a l'impression que ça ne coupe pas. Et bien en fait si, ça coupe très fort et très longtemps, très très longtemps, tant qu'on coupe du mou. En effet, un fil de très mince avec un indice de dureté aussi faible plie sous les impacts sur des surfaces dures.

Mais quels en sont les avantages alors ? Meilleures résistances à l'abrasion, à l'usure, meilleure friction, carbures plus coupants et surtout virtuellement inoxydable. Autrement dit, vous pouvez aller surfer avec un Mayo dans le maillot, il résistera à l'eau de mer, à l'humidité. Tom Mayo a trouvé une solution à son problème ! Mais il utilise aussi des aciers de coutellerie classiques comme le S30V ou le CPM 154CM.
 

 
Le mien est donc en Stellite 6K. Pour clore le sujet, quelle est la différence entre la Talonite et la Stellite ? Pour faire simple, la Talonite est une Stellite laminée à chaud qui résiste mieux à l'usure mais la Talonite a moins de Carbone. Vous trouverez tous les détails :

- sur le site du fabricant : stellite.com/ProductsServices/Components/WroughtProducts/Stellite6BandStellite6K/tabid/342/Default.aspx
- sur le site d'un fournisseur de coutellerie : www.alphaknifesupply.com/zdata-bladesteelS-Stellite6K.htm et www.alphaknifesupply.com/Pictures/Info/Steel/Stellite6K-DS.pdf
- une comparaison des deux : www.zknives.com/knives/steels/steelgraph.php

Ce qui saute aux yeux quand on a un Mayo en main c'est le degré de perfection de la finition du manche en satiné - c'est doux comme de la soie - et la qualité du "tiré long" de la finition de la lame. C'est sobre et parfait, à peine dérangé par le marquage très sobre et très estompé, c'est volontaire de sa part. Ca change des marquages tonitruants de certains...

Le TnT a été décliné en trois tailles : large, medium et small. Le small a des lames aux alentours des 5,5 / 6cm, le medium a des lames qui tournent autour des 8 cm et enfin mon large a une lame de 9,5 cm avec un tranchant de 9,2 cm.
 



Fermé, il mesure 12 cm. Donc le TnT large est un grand qui ne le classe pas dans les urbains mais plutôt dans la gamme professionnel. Le clip n'a qu'une seule position et n'est pas réversible, c'est donc un tip-down. Bien que petit, son positionnement sur le et sa tension assure un bonne rétention en poche. On voit aussi le ou Reeve Integral Lock qui n'a qu'une encoche de pliage situé à l'extérieur du manche. C'est un open frame total sans intercalaires. le manche est arrondi, ce qui, avec les trous, assure une parfaite préhension du même avec les mains mouillées.

L'engagement du verrou est franc et massif, il n'y a bien sûr aucun jeu vertical ou latéral. La bille de rétention semble être en céramique. Je n'ai pas constaté de trempe de l'extrémité du frame. Mais en même temps comme la Stellite est molle comme le et qu'elle offre moins de friction que l'acier, il ne peut pas y avoir d'usure prématurée du frame, logiquement.
La lame est monté sur des rondelles métalliques et glisse comme une cuillèrée de mousse au chocolat dans le gosier d'un gourmand.

En revanche, le talon de la lame est rigoureusement plat et n'a pas d'encoche pour venir en appui sur le stop pin assez massif. Le tout est maintenu en place par de la visserie torx standard. La lame a une émouture très très légèrement creuse qui a due être faite sur une roue de très grand diamètre. Ce type d'émouture très haute optimise les 4mm d'épaisseur de la lame.

Et même si encore aujourd'hui, je suis surpris par la sensation du tranchant sous mes doigts, ça coupe, même si ce n'est pas un tranchant de folie comme un Plazen.

Bref, un très réussi avec des solutions techniques innovantes pour ceux qui recherchent un vrai inox. Mais il y a un inconvénient. Il faut pouvoir en chopper un. Tom Mayo doit être un des seuls couteliers vivants dont la cote à l'occasion est supérieure au prix du neuf. Il y a même une forme de spéculation assez ennuyeuse. Tom Mayo met en vente ses sur des forums ou des sites spécialisés ou dans les salons. Ils disparaissent aussitôt, évaporés ! Et on les retrouve quelques temps plus tard sur des sites de ventes en tant que "second hand" mais "new in box", avec une inflation des prix parfois honteuse. En tous cas, qui met très largement hors de portée l'achat d'un tel pour au moins 99 % de la population. Y compris moi.


 
 

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - superbe couteau

Darksun Bonjour Guillaume,

magnifique couteau, les alliages au Cobalt sont réellement étonnants sur le plan métallurgique, il me semble que Buck avait réalisé une très belle version industrielle avec une lame en CPM-S30V qui n'est plus fabriqué, et à mon avis c'est bien dommage.

Darksun a donné 3 couteaux à Guillaume

 


Darksun | Le Lundi 08/02/2016 à 11:17 | [^] | Répondre

3 - Re: superbe couteau

Guillaume C'est tout à fait exact, Buck avait édité trois modèles de Tom Mayo en 2008, le Waimea, petit couteau de 7 cm de lame, un neck lame fixe : le Kaala et le TnT en version medium.

J'en avais fait une revue ici : a-couteaux-tires.zevillage.org/news/couteau-buck-mayo-tnt

J'avais eu quelques démêlées déplaisantes avec le frame de ce couteau, au bout d'un an et demi d'usage...

En revanche, j'ai aussi la série limitée (250 exemplaires) avec carbone et celui-là est quasiment du niveau du custom :


Guillaume a donné 3 couteaux à Darksun

 


Guillaume | Le Mercredi 10/02/2016 à 19:09 | [^] | Répondre

2 - joli couteau

très sympa, tout à fais le genre qui me plais !
je me souviens d'avoir voulu en acheter un après un CR convainquant....mais ....aie les prix et les délai et la rareté......bref..j'ai lâchement abandonné....

Merci pour ce CR et ces explications.


Salutations

 


birdy1962 | Le Mercredi 10/02/2016 à 17:10 | [^] | Répondre

4 - Re: joli couteau

Guillaume Oui tu as parfaitement raison. C'est très difficile et j'ai moi aussi renoncé à trouver un covert, par exemple.

 


Guillaume | Le Mercredi 10/02/2016 à 19:12 | [^] | Répondre