Jui. 15 09

Couteau Zero Tolerance 0450 Sinkevich

Un EDC de très haut niveau

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (2 notes)

Le modèle Zero Tolerance 0450 Dmtri Sinkevich est une nouveauté 2015 destinée à renforcer le segment de la marque qui comporte à ce jour essentiellement 4 modèles : le 0350, le plus ancien, un excellent , mais qui reste lourd, le 0770 avec manche en aluminium ou bien côtes en fibres de carbone, tout à fait excellent, et les deux nouveautés 2015 que sont le 808 Rexford et le 0450. Le 0450 est une version compacte du grand fermant modèle 0452, remarquable mais trop long pour une fonction d’ urbain. De manière ostensible le modèle 0450 se positionne dans un créneau qui correspond approximativement à celui du Small 21. On peut dire que le Small 21 reste un à connotation plus marquée que le 0450, qui est plus un à l’ergonomie travaillée qu’un véritable .

Le modèle 0450 mesure 117 mm fermé (le Small mesure 100 mm) pour une longueur totale de 18,8 cm (17,1 cm pour le Small ) le tout avec une masse de 82 grammes, un véritable poids plume.

Ce utilise une variante de la technologie Integral Lock (RIL) qui n’est pas identique à l’original, le reste donc une variation sur le thème du verrouillage par frame en . L’architecture de ce est relativement simple avec une carcasse de type open frame et deux côtes en de type 6Al4V (grade 5). Les côtes en possèdent une épaisseur identique de 3 mm. La platine verrou est parfaitement conçue et usinée avec un enclenchement sonore et sec, l’enfoncement du verrou ne se modifie pas lors de la prise en main, l’ajustage est donc parfait. L’enfoncement du verrou est de l’ordre d’un tiers. Le verrouillage, ainsi assuré, est très bon, la lame ne possède aucun jeu vertical ou latéral.

La platine en a été usinée en creux pour réaliser un évidemment qui permet d’y intégrer un liner de contact en acier trempé : le liner est donc intégré de manière longitudinale dans le et il est fixé à l’aide d’une vis torx traversière de diamètre moyen. La bille qui maintient la lame en position fermée est intégrée à la pièce en acier trempée, tout comme sur le modèle 0452 d’ailleurs.

En ce qui me concerne, la question de l’usure prématurée du au contact du talon de la lame forcément plus dure est réglée d’une manière correcte même si c’est davantage un travail de mécanicien qu’une solution de métallurgiste : sur les 21 la trempe thermique du bout du verrou donne une solution excellent et mécaniquement plus simple.

L’épaisseur du manche est de 1 cm pour une hauteur de 2 cm au milieu du manche, au niveau de la découpe ergonomique qui créée un appui supplémentaire pour l’index. Les côtes sont usinées de manière à disposer d’un quillon avant qui est complété par le flipper lorsque la lame est ouverte. Le flipper est plus court que sur le 0452, l’aspect esthétique est donc meilleur, pour ceux qui redoutent les flipper trop grands.

Le déploiement se fait donc uniquement par l’usage d’un flipper qui est cranté sur la surface ou s’effectue l’appui pour communiquer l’impulsion nécessaire à l’ouverture. Le système est de type ball bearing avec la Kershaw Velocity Technology (KVT) qui est le principal concurrent du mécanisme IKBS. Le déploiement de la lame est comparable à celui du 0452, un léger point dur, puis très rapidement un basculement de la lame en position ouvert sans qu’il soit nécessaire d’accompagner le mouvement d’un petit coup sec du poignet.

Le mécanisme est redoutablement efficace mais il est probablement vulnérable à la poussière et au sable, ce qui n’est pas gênant pour un appelé à être utilisé en milieu urbain et régulièrement nettoyé avec attention. En revanche, pour un professionnel, cet aspect serait à étudier de plus prêt.

Les deux côtes en reçoivent une finition grise argentée avec un traitement de surface de type stonewashed, particulièrement réussi et homogène.

Le clip est assez grand et il est très efficace pour assurer une bonne rétention en bord de poche. Il est en outre réversible, mais uniquement en position « tip up ».

La lame possède une géométrie drop point très tendue qui est identique à celle de la lame du 0452, à l’exception d’une courte rampe crantée de 12 mm usinée sur le dessus de la lame pour pouvoir positionner le pouce de manière confortable et assurer la précision du travail de coupe, le dos de la lame est intégralement plat.

L’épaisseur de la lame est de 3 mm approximativement, avec une gestion relativement constante de cette épaisseur. L’acier retenu est le CPM-S35V qui fait un retour en force cette année chez ZT. Retour qui me paraît justifié après des débuts hésitants surtout causés, pour ne pas dire essentiellement par des rumeurs diffusées sur Internet.

Le CPM-S35VN a été développé en 2009 par Crucible. Les données techniques publiées montrent que le S35VN possède la composition suivante : 1,40% de carbone, 14% de chrome, 3% de vanadium, 0,5% de niobium et 2% de molybdène. Cet acier possède donc des carbures de vanadium, de niobium et de chrome. L'adjonction de niobium permet selon Crucible d'obtenir une résistance accrue de 15 à 20% par rapport au S30V concernant les chocs (sollicitations mécaniques transverses). En revanche, les capacités de coupe des deux aciers données par l'indice CATRA sont identiques avec un indice de 145 (la base 100 est donnée par le 440 C, le test est une opération mécanique de coupe de cartons enduits de silice, dans ce test scientifique le 154 CM obtient seulement un indice de 125!!). Toujours selon Crucible pour des applications de coutellerie, le traitement thermique recommandé doit procurer une dureté comprise entre 58-61 HRC.

Toujours est-il que l’émouture réalisée en creux permet l’obtention d’un tranchant très coupant. La lame du modèle 0450 possède une longueur de 85 mm pour un tranchant utilisable de 84 mm : un ratio difficile à optimiser. La lame possède une hauteur de 20 mm, ce qui reste très confortable.

Ce est un excellent qui vient enfin concurrencer les et dans ce créneau toujours très porteur. On note la couleur rouge retenue pour la visserie arrière du manche, et qui me paraît être un petit clin d’œil à la couleur bleu en usage sur les . La réalisation est de très haut niveau.

Pour conclure sur la comparaison que j’ai faite avec mon Small , je dirais que celui-ci est un outil coupant plus robuste qui conserve un vrai potentiel , même sous un format compact. Le 0450 est un excellent destiné exclusivement à un usage urbain raisonnable, mais dans ce cadre c’est une petite merveille, dont le prix demeure correct.

Ils ont lu aussi :



Mots-clés :

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Zou !

Guillaume Et voilà la revue du 0450, tant demandée !

 


Guillaume | Le Jeudi 09/07/2015 à 21:35 | [^] | Répondre

2 - merci Darksun...

 ben apres avoir lu le ZT 0808 et le ZT 0450 ben rien!!
parce que j'aime le look du 0808 et la lame du 0450 !!!

Monsieur ZT pouvez pas faire un comme j'aime??? LOOOL 


encore merci pour ces CR super précis.....

salutations

 


birdy1962 | Le Vendredi 10/07/2015 à 22:37 | [^] | Répondre

3 - Merci

Ronin Merci encore une fois pour cette revue , je crois qu'on a un large panel de couteaux ZT pour faire son choix. Par contre qu'est ce qui est gênant dans le système KVT par rapport à la poussière, je n'arrive pas à le voir sur les photos?
Les roulements à billes sont-ils apparents?

 


Ronin | Le Samedi 11/07/2015 à 09:59 | [^] | Répondre

4 - Re: Merci

Darksun Bonjour,

je ne considère pas le système KVT comme particulièrement vulnérable dans un environnement européen et/ou américain. En revanche, les roulememts sont effectivement visibles ce qui impliqué qu"une utilisation réellement tactique, comme pièce d'équipement militaire le rend plus fragile à un environnement sablonneux dans des endroits qui ont été récemment des théâtres d'opérations : En Irak on trouve un sable qui possède la texture du talc et qui a mis à mal des mécanismes réputés être résistants...

On peut donc considérer que des rondelles en bronze phophoré sont simplement plus sûres.

Toutefois; compte-tenu de l'usage raisonnable que l'on peut envisager pour le 808 ou le 0450 il n'y a aucun problème.

 


Darksun | Le Samedi 11/07/2015 à 10:15 | [^] | Répondre

5 - Petite remarque concernant le maintien en position fermée

Bonjour,

j'ai acquis ce couteau très récemment et j'ai deux petites remarques à faire le concernant qui pourront interresser les lecteurs de cette très bonne revue :
- le maintient en position fermé assuré par la bille insérée dans le liner est un poil dur sur mon couteau, peut-etre cela s'amenuisera-t-il avec le temps, en tous cas je l'espère. Le couteau s'ouvre sans difficulté mais un poil plus de souplesse aurait été le bienvenu. D'un autre coté, une ouverture fortuite parait ainsi littéralement impossible.
- le liner qui assure la contact avec le talon de la lame assure aussi une sécurité anti déformation du liner lock en titane et ça c'est très bien !

Personnellement ravi de cette acquistion, pour peu que le look vous convienne, c'est une option à considérer avec beaucoup d'attention.

 


outchou | Le Jeudi 06/08/2015 à 19:16 | [^] | Répondre

6 - Superbe EDC

Seki Super revue pour un superbe EDC! C'est marrant, jusqu'à maintenant j'étais un peu réfractaire au nom même de la marque "Zéro Tolerance". Maintenant que je découvre, je trouve très intéressante. Particulièrement ce couteau: belles lignes, équilibrée, léger sans se faire oublier semble-t-il, titane et proche des 190 mm. Je trouve, mais c'est très personnel et c'est un avis à 2 balles, que 190 mm, c'est la dimension idéale pour un EDC urbain. 180 mm, comme le spyderco delica qui m'accompagne souvent, je trouve un peu juste, question de polyvalence. Son "aîné", l'endura, avec ses près de 210 mm, ça devient encombrant, malgré la polyvalence et légèreté de "l'animal". Donc, 190 mm /200 mm, je trouve qu'on se situe dans la bonne proportion. C'est certainement aussi une question de pogne.

 


Seki | Le Vendredi 07/08/2015 à 00:03 | [^] | Répondre

7 - Re: Superbe EDC

Darksun Bonjour,

Je pense que ZT a fait beaucoup de progrès pour se sortir de l'ornière des couteaux tactiques lourds comme un ane mort, et les progrès accomplis sont remarquables en 2015.

Pour la longueur je suis assez d'accord 190 à 200 mm c'est tout à fait raisonnable pour un EDC urbain qui reste polyvalent.

 


Darksun | Le Vendredi 07/08/2015 à 11:03 | [^] | Répondre

8 -

 Mon premier couteaux ! Pas beaucoup de recul par rapport à tant d'expérience. Mais très bonne qualité perçu , poid plume et Ça Coupe fort!!

 


jordan | Le Lundi 06/06/2016 à 14:54 | [^] | Répondre