Fév. 14 27

Rockstead Shin

Le pliant ultime ?

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Rockstead est une firme japonaise produisant de manière semi-artisanale plusieurs modèles de et pliants. Ces au prix élevés et produits en nombres réduits, ont acquis une très haute réputation auprès des amateurs si bien que Rockstead éprouve, au moment où j'écris, des difficultés à faire face à la demande.
 
Le Shin est un liner lock de très haut de gamme qui a l'ambition de marier les qualités de la coutellerie traditionnelle japonaise avec les techniques et les matériaux les plus modernes.


Il est livré dans une boite en balsa et accompagné par un certificat d'authenticité.


Ce certificat indique la date de réalisation, décrit précisément le modèle ainsi que la dureté mesurée de l'acier constituant la lame.


Le manche est en alliage d'aluminium avec un insert en peau de raie pastenague. C'est, avec la peau de requin, un des matériaux traditionnels utilisé sur les manches de katana japonais. Sur le Shin cet insert est magnifique et il contribue à améliorer la tenue du manche avec une texture caoutchouteuse.



La prise en main est excellente du fait de deux autres particularités. Tout d'abord le manche vu de dessus est légèrement plus large dans sa partie centrale. Voici une comparaison avec le manche du ou on voit bien la différence de profil :


Second facteur, en vue de profil l'arrière du manche redescend quelque peu ce qui contribue à maintenir la main dans la bonne position et assure la prise :


Contrairement à ce que pourrait faire penser un examen superficiel, le manche n'est pas de structure "intégrale" (c'est à dire d'une seule pièce). En réalité il s'agit de deux pièces d'aluminium jointes...mais la qualité de la jointure est telle qu'il est difficile de s'en rendre compte.
Le déploiement et le repliement de la lame sont d'une souplesse impressionnante, le verrouillage est franc et solide avec un verrou en acier (ce qui assure sa durabilité au contact du talon de la lame). Seul bémol, la bille de rétention est assez faible et il suffit d'un petit coup sec pour que la lame sorte de son logement.


Le modèle Shin mesure 21 cm et pèse 145g. On retrouve donc presque exactement les dimensions et le poids d'un 25. La lame du Shin est juste un poil plus épaisse à 3,7 mm alors que celle du est indiquée à 3,56 mm sur le site de .


La lame mesure 95 mm de long avec un tranchant utilisable d'environ 90 mm. Cette lame porte le nom du modèle ainsi que le numéro de l'exemplaire en question. On retrouve le trou traditionnel des Rockstead dans la partie supérieure de la lame. Le site web de la firme indique que cette ouverture est utilisée lors de la construction pour faire passer un outil, mais elle a bien évidemment aussi un but de signature visuelle sur la plan du design.



Le modèle Shin possède une émouture convexe, ce qui est assez rare sur un . C'est un peu plus difficile à réaffuter mais la résistance est améliorée puisqu'il y a plus de métal derrière le tranchant qu'avec une émouture concave (hollow grind). Cette émouture est polie à la main lors de la finition du jusqu'à atteindre le stade du miroir. C'est magnifique à regarder mais c'est une vraie plaie à photographier ;-)



L'acier utilisé est très particulier puisqu'il s'agit de la nuance YXR7 produite par Hitachi Steel. Il s'agit là d'un acier issu de la métallurgie des poudres et ayant les machines-outils à haute vitesse comme principale application (matrix high speed tool steel).
La dureté (hardness) obtenue après la trempe est hors du commun puisqu'elle est mesurée à 65,4 sur l'échelle de Rockwell pour mon exemplaire. La résistance (toughness) est également décrite comme excellente.
Le seul problème de cet acier est le risque de rouille puisque la proportion de chrome n'est que de 5%. C'est pour cette raison que la lame du Rockstead Shin est protégée par un revêtement DLC (Diamond like carbon coating) déposé en phase vapeur. Le polissage miroir participe également grandement à la protection contre la rouille.
 
Rockstead propose presque systématiquement ses modèles en deux versions qui diffèrent par leur acier. Outre la version YXR7, il est donc possible de commander un modèle Shin en acier laminé qui utilise une âme en acier ZDP-189 prise en sandwich entre deux plaques de VG10. Lors du dernier SICAC j'ai eu l'occasion de discuter avec le patron de Rockstead, Mr Hiroshi Hanada. Sa recommandation générale est d'opter pour la version YXR7 qui, bien que billant un peu moins haut sur l'échelle de Rockwell que le ZDP-189, est plus résistante aux chocs.


La firme Rockstead base une grande partie de sa communication sur la qualité de coupe exceptionnelle de ses avec de fréquentes démonstrations en live dans les salons.
Je ne peux que confirmer cette réputation puisque le tranchant de mon Shin est absolument extraordinaire, le meilleur parmis tous les de ma collection. Je ne sais pas si c'est l'acier, le profil ou le minutieux polissage miroir mais le résultat est là : un vrai sabre laser !


Bien entendu il y aurait de quoi être sceptique devant un tel étalage de superlatifs à propos du Rockstead Shin. Quand on lit les commentaires sur les sites d'amateurs de , on voit que plusieurs personnes dénoncent les tarifs élevés pratiqués par Rockstead, s'interrogent sur leur qualité réelle et même parfois dénoncent le côté "snob" ou "hype" qui entourerait ces .
En réponse à ça je ne peux que vous inviter à regarder les trois vidéos postés par Jim Skelton à propos de son Rockstead Shin. En voyant les vidéos et en écoutant l'avis d'un amateur qui possède de nombreux customs prestigieux, on comprend  que la réputation de qualité de Rockstead est parfaitement méritée :
 
- [Rockstead Shin unboxing & initial thoughts www.youtube.com/watch ]
- [Rockstead Shin Full Review PT.1 www.youtube.com/watch ]
- [Rockstead Shin Full Review PT.2 www.youtube.com/watch ]
 
En conclusion le Rockstead Shin est un d'une qualité absolument exceptionnelle. Qu'il s'agisse de l'acier, de la lame, du manche ou de l'action du verrou, on est dans le très haut de gamme. 
Ses seuls défauts sont une bille de rétention un poil faible et surtout prix très élevé qui, hélas, empêchera de nombreux amateurs de profiter de ses qualités.

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - formidable couteau

Darksun

Voici un magnifique couteau et une revue excellente!!

En dehors de l'aspect corrosion, je pense que la dureté extrême de la lame va limiter son usage à des fonctions qui ne pourront pas être qualifiées de tactiques.

Toutefois, il est certain qu'il s'agit d'une certaine idée de la perfection qui ne me laisse pas insensible.

Cordialement

 


Darksun | Le Jeudi 27/02/2014 à 15:14 | [^] | Répondre

3 - Re: formidable couteau

Certes l'acier est très dur mais, selon les commentaires qu'on trouve sur le YXR7, il résiste aussi très bien aux chocs. Non, ce qui freine vraiment un usage débridée du couteau c'est tout simplement son prix. Je n'ai pas envie d'abimer une telle diva et sa superbe robe miroir

Je t'avoue qu'il ne m'étais même pas venu à l'esprit d'employer mon Shin pour des tâches "qualifiées de tactiques".

 


patrick_g | Le Jeudi 27/02/2014 à 20:34 | [^] | Répondre

6 - Re: formidable couteau

Darksun

Bonjour patrick,

je voyais l'aspect tactique "light", le vrai celui qui commence avec l'ouverture de colis en carton renforcé..

Et oui c'est bien une diva qui mérite beaucoup d'attention.

Le prix conséquent freine la diffusion de ce produit haut de gamme, mais c'est à l'évidence un collector très intéressant.

 


Darksun | Le Vendredi 28/02/2014 à 11:51 | [^] | Répondre

2 -

 je ne connaissais pas, mais tres beau couteau.
sympa aussi votre CR qui donne envie d'en acheter un.
mais vu le prix......presque 2x un large sebenza 21......pas pour tout le monde!

salutations

 


birdy1962 | Le Jeudi 27/02/2014 à 20:33 | [^] | Répondre

4 - Re:

Oui on peut comparer le prix avec celui du Sebenza et se dire que ça ne vaut pas le coup.
Mais je crois que ce n'est pas comme ça qu'il faut raisonner.

En réalité il n'y a pas vraiment de justification rationnelle à payer plus que 80 ou 100 euros pour un pliant de qualité. Dans cette gamme de prix on trouve par exemple un Benchmade Griptilian, que j'utilise en EDC, et qui est un excellent couteau. Alors pourquoi payer 5 fois ce prix pour un Sebenza ? Est-ce que le sebenza est 5 fois meilleur ?
Non, bien sûr que non. Il est meilleur mais pas dans de telles proportions.

Ce qu'il faut voir c'est que la montée en qualité s'accompagne d'une montée plus que proportionnelle en prix. Une Renault Clio est une bonne voiture mais une Porsche 911 est meilleure. Pourtant elle n'est pas meilleure au point de coûter 8 ou 9 fois le prix de la Clio.

Le Rockstead Shin est (au moins) deux fois plus cher que le Sebenza 25 mais il n'est pas deux fois meilleur. C'est certes un meilleur pliant sur le plan purement technique (le look est une autre histoire, on aime ou pas) mais son rapport qualité-prix est plus mauvais. Et le rapport qualité-prix du Sebenza est plus mauvais que celui du Griptilian.

Donc la motivation de l'achat, si bien entendu on en a les moyens, ne peut pas être rationnelle. C'est un coup de coeur, une pulsion passionnelle, une envie d'ajouter un trophée à une collection.
Et puis ça coûte moins cher qu'une Porsche

 


patrick_g | Le Jeudi 27/02/2014 à 20:51 | [^] | Répondre

5 - zdp

sierramatch  Prix en baisse avec la lame en zdp, mais bon reste ds des prix de couteaux de collection pas pour aller au bois le samedi et pas à laisser trainer sur un bar de club le dimanche matin. Mais c'est une belle pièce et je suis très contant de connaitre la firme, d'accord avec l'analyse il ne vaut pas son prix pour un utilitaire certainement mais quand on aime on ne compte pas, un 22 S&W tir toutes ses balles ds le 10 pour 350€ pourquoi acheter un Korth 5 fois plus cher?

 


sierramatch | Le Jeudi 27/02/2014 à 21:10 | [^] | Répondre

7 - La Bête est belle..

Anzioluz  .. unique, à en baver d'envie, comme d'ailleurs tout ce que fait Rockstead.
Mais là où je m'interroge, c'est le problème de l'aiguisage par lequel il faudra bien passer tôt ou tard, quand tu auras découpé ta centaine de cartons.. à moins que tu considères la Bête comme un pur coutal de collection.
Déjà que ce n'est pas évident d'obtenir un tranchant rasoir avec mon Sebenza et mon wakidahshi d'Eric Plazen..
En tous cas, félicitations pour ton goût et ta revue.

Anzioluz a donné 5 couteaux à patrick_g

 


Anzioluz | Le Vendredi 28/02/2014 à 21:21 | [^] | Répondre

8 - Re: La Bête est belle..

En fait Rockstead conseille de simplement entretenir la lame en la passant sur un cuir ou bien (encore mieux selon eux) de la passer sur une toile de jean clouée sur une planche et enduite d'un liquide de type polish.
L'acier est tellement dur qu'il n'y a pas besoin de l'aiguiser....juste de le maintenir avec quelques allers-retours sur cette toile de jean.

Il y a une page dédiée à ce sujet sur le site Rockstead mais actuellement leur site est down.

 


patrick_g | Le Samedi 01/03/2014 à 16:36 | [^] | Répondre

9 - Re: La Bête est belle..

Anzioluz  Oui, c'est ce que je fais avec mon wakizashi d'Eric PLAZEN. Mais ça a malgré tout ses limites en cas d'utilisation intensive du coutal. Tôt ou tard il faut passer par la pierre ; et moi, pour ce seul mini-sabre, j'ose pas encore ; même si je prétends (modestement) maîtriser maintenant la plupart des techniques d'aiguisage.. Le cuir ou le jean, c'est de longs moments.. de très longs moments, pour arriver à qq ch de correct..

 


Anzioluz | Le Jeudi 06/03/2014 à 13:28 | [^] | Répondre

10 -

Tout d'abord, un grand merci pour tes analyses toujours pertinantes de tous ces couteaux.
Tu classes ce Rockstead comme étant la meilleure lame que tu es dans ta collection.
Je suis curieux de savoir, pour un passionné comme toi, quelles sont, disons, les 10 meilleures lames que tu as possédées?
D'ailleurs si d'autres membres du site veulent se lancer, pourquoi pas, mais avec un minimum d'argumentations sensées.
Mon but étant de posséder une lame très tranchante, à l'image de celle ci, sans avoir à hypothéquer un rein pour l'obtenir!

 


NIKO | Le Lundi 17/03/2014 à 15:38 | [^] | Répondre

11 - Re:

C'est toujours difficile de faire un classement de ce genre.
Disons simplement que, parmis mes couteaux qui sont accessibles financièrement, j'ai toujours trouvé que les Spyderco avaient un très bon tranchant. Je n'ai jamais été déçu par cette marque sur ce plan là.

 


patrick_g | Le Vendredi 21/03/2014 à 09:35 | [^] | Répondre