Nov. 13 14

Sebenza Small 21 2013

Un compact optimisé

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (4 notes)

Afin de compléter mon Large 21 par un plus compact mais présentant les mêmes qualités intrinsèques j’ai fait l’acquisition d’un Small 21. Mon a été fabriqué le 9 juillet 2013, ce qui permet d’ailleurs de voir que a fait évoluer son packaging. Ce qui pourrait passer pour un détail, mais en fait non, puisqu’il s’agit d’une démarche respectueuse du client qui reflète un état d’esprit. L’acquisition du Small se fait dans une démarche de réduction de la taille des que j’utilise comme , compte tenu d’un contexte juridique qui, sans être modifié sur le fond concernant le port du , considère ce dernier comme une terrible transgression qui doit être réprimée de manière impitoyable. A ce sujet je renvois le lecteur intéressé à la lecture de l’article de Gildas Roussel dans le numéro de novembre 2013 de LPDC.
 

Dans ce contexte pas réellement enthousiasmant pour nous autres amateurs, utilisateurs et collectionneurs de , il est sans doute de bon aloi de consentir à une diminution de la taille des lames que l’on utilise en milieu urbain comme . Bien sûr la prise en compte de mesures raisonnables pour accentuer le caractère socialement tolérable de nos activités ne fait pas disparaître les de travail et les à vocation . On peut dire qu’il existe suffisamment de lieux et d’activités dans des secteurs extra-urbains pour pouvoir continuer à utiliser une gamme aussi vaste que complexe de de différentes tailles.
 

J’ai décidé depuis la seconde moitié de l’année 2013 de mettre en service le Small qui est lui-même associé à un petit Böker Plus Panatella pour les tâches les moins ardues. Je dispose ainsi d’une approche graduée en termes de puissance de coupe qui va de l’ouverture des enveloppes par le Panatella à l’ouverture d’emballages cartonnés par le Small 21. En société, les deux passent fort bien et ne suscitent aucuns commentaires désapprobateurs.
 

Le Small est un très compact toujours construit autour du système Reeve Integral Lock et qui dans un effort d’optimisation permet de disposer d’une lame très coupante pour un encombrement minimal. Le mesure 10 cm fermé pour 17,70 cm lame déployée. L’utilisation du permet réellement de disposer d’un poids plume qui pourra être clipé dans une poche, même si j’ai opté à titre personnel pour un étui en cuir vendu par Armes Bastilles. Au moins le est protégé et il est solidement positionné à la ceinture. Dans un proche futur ce pourrait bien trouver sa place dans un tiroir de mon bureau sur mon lieu de travail, ou j’aurai alors tout loisir de le porter à la ceinture dans la journée.

Le est construit avec deux côtes de 6Al4V, soit du de grade 5, la référence en coutellerie et dans l’industrie. Les côtes possèdent la même épaisseur de 3 mm que pour le Large . La découpe du ressort est strictement identique, si bien que l’on dispose toujours d’un verrouillage de grande puissance. Ce verrouillage est immédiat et il est stable, il reste constant même lorsque la prise en main s’accroit sur le manche.

Associé à un bout de verrou dont on sait qu’il est trempé, le du Small offre une garantie majeure de longévité supérieure à celle des autres systèmes RIl, sauf pour ceux qui sont désormais dotés d’un liner d’interface métallique. On remarque que poursuit ses travaux sur le durcissement du verrou, avec le modèle 25, mais toujours avec la fameuse bille en céramique technologique héritée de L’Ununzz. Le modèle 25 rejoindra ma collection pour tester cette nouvelle variante de verrou renforcé et surtout la magnifique lame qui mêle émouture concave et émouture convexe.

Le Small est doté d’un clip en de qualité, parfaitement fonctionnel sans être ridiculement dur. Ce clip possède une seule position ce qui est logique pour un destiné essentiellement à des utilisateurs droitiers…



La visserie tronconique auto-serrante décrite en détail par Guillaume reste la meilleure disponible à ce jour. Le est démontable par l’utilisateur, ce qui est la volonté personnelle de . En vertu de quoi le est livré avec un instrument pour démonter la visserie et un petit sachet de graisse pour lubrifier les washers, ce qui est nécessaire lors de la réception du , ou bien après une longue période de stockage. Pour beaucoup d’autres fabricants de , y compris de de qualité le démontage est une opération qui annule la garantie « constructeur ».

La lame est réalisée en acier Crucible CPM-S35VN avec une dureté raisonnable de 58-59 RKC. On note au passage que Crucible est un partenaire important de dans la mesure où on doit aux initiatives du coutelier sud-africain la mise au point du S30V puis du S35VN qui est une évolution du S30V par adjonction de niobium.

Cette lame qui reprend le même profil clip point que le grand modèle possède une épaisseur de 3 mm. L’émouture est toujours réalisée en creux, l’aspect convexe du tranchant est un peu moins marqué sur mon modèle compact que sur le grand modèle. Mais toujours est-il qu’il s’agit d’une lame incroyablement coupante et d’une efficacité redoutable. Le dos de la lame est arrondi, il existe une zone crantée destinée à poser le pouce d’une longueur de 1,7 mm.

La lame mesure 75 mm avec un tranchant de 74 mm un ratio optimal. La lame possède la finition stonewashed qui a fait la réputation de . Elle est aussi belle que celle du Large .
 



Le Small est un must pour les amateurs d’ classieux avec un niveau de réalisation qui est davantage celui d’un semi-custom que d’un semi-industriel. Le blog de Guillaume est le site qui m’a fait découvrir et acheter le , non par mimétisme mais par étude rationnel d’un concept incroyablement abouti.

Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - même démarche

 Même démarche et même conclusion pour le small sebenza.
Très bonne analyse.
Frs

 


frs | Le Jeudi 14/11/2013 à 16:08 | [^] | Répondre

2 - Je ne peux qu'approuver...

Damas ...petit, discret, solide mais c'est un Sebenza!

 


Damas | Le Jeudi 14/11/2013 à 21:59 | [^] | Répondre

3 - Re: Je ne peux qu'approuver...

Damas

Du même genre, autre EDC très efficace, le TK4 de Fallkniven

 


Damas | Le Vendredi 15/11/2013 à 13:32 | [^] | Répondre

4 - Suberbe revue pour mon couteau préféré !

Anzioluz  Oui.. encore merci à toi, Darksun, pour une nouvelle revue qui fait le tour de la question sur la Roll's des "gentleman folders".
Le mien est un Classic pour gaucher, en S30V, que j'utilise quotidiennement depuis environ sept ans (encore une fois, merci à Guillaume pour ses conseils), en tirant dessus à boulets rouges. Le seul pliant aussi solide qu'un fixe, et qui peut donc tout faire, absolument tout ; de la rectification du sabot d'une brebis jusqu'à peler sa pomme dans le TGV sans que la mémé d'à côté ne pousse des cris d'orfraie..
Petite remarque : sur le mien, l'angle du tranchant de la pointe est franchement plus ouvert que celui du restant de la lame, et ce pour renforcer sa solidité ; et pour l'aiguisage, il faut donc bien relever le poignet à la fin du geste. Or certains ne le font pas, et se plaignent donc que leur pointe ne coupe pas.. Je ne sais si sur ton modèle 21 il en va de même..

Anzioluz a donné 5 couteaux à Darksun

 


Anzioluz | Le Samedi 16/11/2013 à 12:06 | [^] | Répondre

5 - Re: Suberbe revue pour mon couteau préféré !

Darksun Bonjour

Merci pour ton commentaire.

Concernant la géométrie de la pointe de mon modèle je confirme ton observation a priori le tranchant possède bien la caractéristique que tu mentionnes et va requérir effectivement un traitement adpaté.

Je pense surtout que c'est un travail à faire au calme avec du temps et une bonne connaissance de la géométrie du tranchant imaginé par Chris Reeve.

 


Darksun | Le Samedi 16/11/2013 à 13:01 | [^] | Répondre

6 - découpe de faisan

 Découpe avec le small Sebenza d' une cuisse de faisan dans un restaurant étoilé et sourire admiratif du maître d' hôtel qui m' a proposé de le laver lors de la désserte !
J' ai du refuser sa proposition.
frs

frs a donné 5 couteaux à Darksun

 


frs | Le Samedi 16/11/2013 à 17:13 | [^] | Répondre

7 - Envie !

Bonjour à tous,
Me voici en quelques mots : je découvre cet univers merveilleux des couteaux, et suis encore pleinement ignorant de la technique et de l'art de ces objets de désirs, mais pour me guérir, je dévore ce forum depuis déjà quelque temps.
Amoureux des couteaux de poche depuis mon enfance, (déjà bien loin...), je freine des quatre fers pour ne pas casser ma tirelire sans savoir si mon choix sera le bon !
Les prix des beaux couteaux me fait un peu hésiter (Sebenza...ah !!!), et les prix trop bas me font plutôt peur.
Donc, je cherche à me forger (tiens, tiens...) une opinion dans le bain de tous vos billets.
Je cherche cet objet qui me suivra partout, discrètement clipé dans ma poche, pour tomber naturellement et facilement sous ma main chaque fois que le besoin se fera sentir. En baroud ou à la maison, pour tailler, couper un steak ou une branche gênante, découper un oeuf en rondelles ou ...ou... je ne sais pas, moi !
Un compagnon de tous les jours, un objet délicat et puissant, solide, sensuel, séduisant dans tous ses détails.
Qualité de coupe, facilité d'affûtage, solidité de l'acier, durabilité de la visserie...voilà de quoi réfléchir.
J'ai tout du petit nouveau qui rentre en sixième, impressionné par les "grands" qui en connaissent tout un rayon, qui possèdent déjà une, deux, trois ou plus encore de ces belles lames et jonglent avec les détails comme s'ils sortaient d'une l'école de coutellerie !
Heureusement que l'ambiance et  le style de ce forum sont sympathiques, je crois que je vais trouver quelques conseils éclairés et affûtés !
Une question me tarabuste :  après avoir choisi le modèle qui me fera craquer, où vais-je enfin pouvoir trouver le marchand sérieux et digne de confiance pour acquérir mon cadeau ? Internet? Coutellerie près de chez moi (Toulouse), y-a t'il un réseau secret ? Allez, je sais que ce forum n'a pas de vocation commerciale, mais un conseil n'engage personne, il éveille seulement l'attention de votre lecteur.
Merci donc pour l'animation de ce site, les bons commentaires et superbes photos...
A bientôt ?
Deb31

 


Deb31 | Le Mardi 12/08/2014 à 18:04 | [^] | Répondre

8 - Re: Envie !

Darksun

Bonjour Deb31,

Tout d'abord c'est Guillaume qu'il convient de remercier pour l'existence et la qualité exceptionnelle de son blog, en ce qui me concerne je me borne à apporter une contribution.

C'est certain, le Sebenza est un couteau remarquable que j'ai découvert grâce au blog de Guillaume, sa qualité de réalisation comme sa polyvalence en font un couteau de très grande qualité.

Sur la question du budget associé à des couteaux de qualité, je pense que l'Endura de Spyderco ou encore la gamme des Barrage et des Griptilian de Benchmade : il faut prévoir un budget compris entre 90 et 140 euros et l'on a déja un outil coupant très performant.

L'Endura est un Lockback fabriqué au Japon qui dispose d'une lame en VG-10, c'est un classique du couteau de travail, ultra-polyvalent. L'entretien du VG-10 est sans problème et le tranchant est fort coupant.

Les Barrage et Gripitilan sont des couteaux de la gamme Benchmade qui existent en version normale ou bien mini : pour un usage polyvalent mon intérêt personnel va vers les couteaux de taille "ordinaire" même si l'on peut ensiger une version mini en milieu urbain et une version standard pour les autres cas de figure.

L'acier le plus répendu est le154 CM américain qui est trés efficace et s'entretien bien : pour un usage polyvalent majeur une lame à géométrie Drop Point est optimale.

Encore mieux le Benchmade Volli possède une lame en CPM-S30V avec une émouture plate exceptionnelle : le prix reste contenu à 140 euros et tu dispose d'un acier haut de gamme issu de la métallurgie des poudres. Son entretien est plus délicat que le VG-10 ou le 154 CM mais le tranchant dure aussi plus longtemps.

Sur Toulouse je ne suis pas en mesure de te donner une réponse c'est une ville que je ne fréquente pas.

Sur Paris si tu cherche des conseils personnalisés Armes bastille est la référence : la contrepartie réside dans des tarifs plus élevés mais c'est du sérieux.

Pour les sites Internet j'utilise régulièrement la Coutellerie Tourangelle : trés sérieux avec un choix considérable.

Couteaux Center est aussi un site français de confiance avec des frais de port gartuits à compter de 100 euros d'achats.

The Best Knife fr et EU est un site de confiance, avec des frais de port offert, mais les délais peuvent être un peu long.

 


Darksun | Le Mercredi 13/08/2014 à 10:10 | [^] | Répondre

9 - Re: Envie !

Anzioluz Salut,

Je suis OK avec les dires de l'excellent Darksun ; mais pour ma part je te conseille le Delica 4, à lame lisse de chez Spyderco que tu peux acheter sur le site sérieux qu'est Tourangelle. Prends le avec le manche orange fluo pour pouvoir le repérer en permanence.

C'est un outil idéal pour commencer à t'habituer au monde des couteaux car il est solide, discret, léger, polyvalent, facile à aiguiser puisque sa lame ne fait que 2,5 cm d'épaisseur et son émouture est plate ; et son prix est plus qu'abordable.
En fait c'est l'Endura que te conseille Darksun, mais en légèrement plus petit, donc plus "passe-partout".
Ces deux modèles sont les "mascottes" de la marque. C'est dire..

Après tu pigeras qu'il en va des couteaux comme des outils, cad un par situation.. 

Le top du top étant bien sûr le Sebenza - j'ai une préférence pour le Small car je n'aime pas trop les grands pliants - , mais pour débuter je ne te le conseille pas : à cause de son tranchant convexe qui demande une certaine expérience dans le domaine de l'aiguisage qu'il serait dommage de louper sur un coutal de cette classe et de ce prix.

Sois le bienvenu sur la planète Couteaux, et sur ce merveilleux site créé par Guillaume qui veille admirablement au grain depuis déjà des lustres..

PS/ Déjà sache que l'ennemi n°1 d'un couteau est la céramique de l'assiette dans laquelle tu veux couper ton steak, et qui te flingue le fil de ton outil.. Pour cette opération, un Opinel au carbone n°8 est plus que parfait..

 


Anzioluz | Le Mercredi 13/08/2014 à 19:24 | [^] | Répondre

10 - Re: Envie !

Darksun

Oui c'est vrai le Delica avec sa lame en acier VG-10 et une émouture plate intégrale permet déjà de se faire une idée concrète de ce qu'est un bon couteau.

Ensuite, si tu souhaite effectivement utiliser ton couteau dans ton assiette, il est préférable d'avoir un matériel dédié, personnellement j'utilise un Thiers à cran plat avec une lame en acier 12C27 qui assure un travail de coupe parfait pour un usage alimentaire.

Je porte ce couteau en plus de mon EDC habituel pour éviter de flinguer la lame de l'EDC sur la céramique de l'assiette, et puis comme mes EDC coupes un peu de tout en matière d'emballage je prèfère séparer les tâches...

L'Opinel est une valeur sûre toujours très prisée.

Ensuite sur le choix d'un EDC il convient de prendre en compte l'environnement urbain ou non et la fonction principale du couteau : le choix est vaste tu peux effectuer un grand nombre de combinaison.

 


Darksun | Le Jeudi 14/08/2014 à 08:50 | [^] | Répondre

11 - Choix Sebenza

Bonjour à tous,
Vu sur le site de Couteaux Berthier un Seb "Insigo", cotoyant les Classic.
Je trouve sa lame fort belle, et au profil un poil moins agressif.
Mais j'aimerai avoir un avis technique: quel pourrait être l'inconvénient ou l'avantage de cette lame Insigo, (en laissant de côté l'hestétique, qui reste un sujet trop personnel) ? Quelqu'un a t'il déjà utilisé ce couteau, et si oui, quellle impression ressentie ?
Merci à tous les contributeurs, et bonne journée à vous.
Cordialement,
Deb31

 


Deb31 | Le Jeudi 26/02/2015 à 07:25 | [^] | Répondre

12 - Re: Choix Sebenza

Guillaume C'est le tranchant qui change. Sur les Classics, le fil est convexe alors que sur les Insingo il est bien plat. Insingo veut dire "rasoir" en Zoulou, c'est donc un outil pour trancher alors que le Classic est plus versatile avec sa forme de lame.

 


Guillaume | Le Jeudi 26/02/2015 à 14:14 | [^] | Répondre

13 - Re: Choix Sebenza

Merci pour ce retour rapide !
Est-ce que cela change quelque chose pour l'affutage ? L'un d'eux serait-il plus facile à aiguiser ?

 


Deb31 | Le Jeudi 26/02/2015 à 19:01 | [^] | Répondre

14 - Re: Choix Sebenza

Guillaume Un tranchant plat est théoriquement plus facile à aiguiser qu'un tranchant convexe.

 


Guillaume | Le Vendredi 27/02/2015 à 11:10 | [^] | Répondre

17 - Re: Choix Sebenza

Salut Guillaume,
Je m'adresse au pro. Je vais enfin acquérir un sebenza. J'ai finalement choisi le small sebenza 21 avec insert Micarta et ergo g/d. Le prix est élevé mais il me plait beaucoup mieux (et finalement peu importe le prix...). Que penses-tu des inserts Micarta? Merci.

 


Pico | Le Dimanche 29/05/2016 à 14:33 | [^] | Répondre

18 - Re: Choix Sebenza

Guillaume Salut Pico,

J'en pense le plus grand bien ! D'autant plus que j'ai un modèle comme le tien :


 
J'ai pris la photo il y a cinq minutes.

Plus sérieusement, les plaquettes micarta améliorent la prise en main sur un couteau qui est assez mince. C'est une bonne plus value sur le small qui n'est pas forcément nécessaire sur le large.

Deuxième remarque : quand tu recevras le couteau, tu verras que le micarta sera clair. Au fil du temps il se "patinera" et deviendra très foncé comme sur le mien.

Donne des nouvelles, si tu le veux bien, quand tu le réceptionnes !

 


Guillaume | Le Dimanche 29/05/2016 à 15:54 | [^] | Répondre

19 - Re: Choix Sebenza

Merci pour le retour. Te redis. En principe ça sera pendant l'été.

 


Pico | Le Dimanche 29/05/2016 à 19:27 | [^] | Répondre

15 -

 J’ai reçu il y a quelques jours un petit Sebenza 21 à lame Insingo. Pas grand chose bien sûr à ajouter à tout ce qu’on peut en lire, quelques premières impressions, esthétiques surtout.

 
Je suis porté sur les couteaux pas trop grands et pas trop agressifs, j’avais eu rapidement des Sebenza en mains, mais pas d’Insingo. Ce qui m’a foudroyé  d’entrée, c’est la beauté de la lame pied de mouton, une forme que j’aime beaucoup. La ligne de départ de l’émouture parallèle à la ligne du tranchant et, ce que je n’avais pas remarqué sur les photographies, le croisement sur le dos des trois lignes du dos, de l’émouture et du contre-tranchant sont absolument magnifiques et ajoutent de la fluidité au dessin de la lame à la finition soyeuse. Le dos un peu plus haut que la ligne du manche et le grip légèrement incliné assurent un bon appui du pouce, le grip du dos (joliment arrondi) aurait pu être légèrement plus long à mon goût. La lame tranche fort, elle est un peu moins rasoir d'origine que sur certains couteaux. Je n'ai jamais eu de S35VN, j'espère que l'acier n'est pas trop difficile à aiguiser, mais la lame étant assez plate, ça ne devrait pas poser trop de problèmes j'imagine. L’ouverture est facile et très douce, le verrou costaud à la fermeture. Pas un poil de jeu bien sûr.
 
Le couteau n’est pas vraiment beau au premier regard, il faut un tout petit moment pour se faire à pureté et à la simplicité des lignes du manche et à l’absence de fanfreluches sur celui-ci, on commence très vite à apprécier (il faut bien se justifier l’achat durant la première heure!). Le toucher légèrement rugueux du titane gris-vert est agréable, le grip du métal excellent. J’ai de plutôt petites mains, la préhension normale est plaisante, on peut tenir le couteau de diverses façons, c’est toujours aussi franc et précis.
 
Le couteau léger (83 g vérifiés) se fait oublier en poche, rien n'accroche, il est discrètement et correctement maintenu par le clip, mais pour l’instant je préfère le porter dans le petit étui de ceinture ouvert Pony vendu par AB sur lequel je regrette un peu le bouton-pression sur le passant. Rien d’important.
 
Il est trop tôt bien sûr pour parler du comportement à l’utilisation et dans le temps, mais il va beaucoup servir je pense. Tout semble tellement homogène pour un usage général courant, la conception, la fabrication et la finition, la dimension adaptée à mes habitudes, le toucher, les sensations, la manipulation, tout est parfait. Tout paraît simple, net, utilitaire, sans chichis. Le lanyard donne envie de se mettre aux noeud-noeuds :-)
 
Mes quelques centimes. Merci à tous ceux qui ont créé et à ceux qui participent à ce beau blog et qui contribuent à en garder le bel esprit. Et bien sûr à Darksun pour tous ses essais et particulièrement celui-ci.
 
Jimmy

 


JimmyP | Le Mardi 07/04/2015 à 10:08 | [^] | Répondre

16 - le roi des edc.

Merci pour cette très bonne revue, pour ce couteau exemplaire, qui reste à ce jour pour moi le meilleur petit couteau EDC polyvalent. On peut l'utiliser à table, il est socialement acceptable, très compact mais avec une lame suffisante pour la plupart des tâches usuelle de tout les jours, sa maintenance est simplissime.

C'est le genre de couteau qui n'éblouit pas quand on le sort, mais qui s'apprécie avec le temps ; plus je m'en sers, plus j'en suis dingue.

 


Charlie | Le Dimanche 15/05/2016 à 11:45 | [^] | Répondre