Sep. 13 15

Strider SMF version 2012

Une très belle réalisation

  • Currently 4.5/5

Note : 4.5/5 (2 notes)

Le Strider Military Folder possède la particularité d’être un fermant qui a été adopté en nombre très limité par le corps des Marines des Etats-Unis (Det-1, MARSOC). De cette manière il a été l’un des rare fermants à disposer d’un National Stock Number (NSM) 1095-01-531-5015 après son adoption en 2002-2003. Par la suite il bénéficia d’un succès important sur le marché civil américain auprès des amateurs de tactiques. Je ne souhaite pas être trop dur à l’égard du travail de Mick Strider, en raison d’une campagne de délation conduite à partir des années 2009 et qui a bien failli causer la disparition de Strider Knives. Je ne veux pas me prononcer sur cet aspect que je juge détestable. Après une longue traversée du désert, Mick Strider a réussi à rétablir une nouvelle ligne de production et à commercialiser ses créations à partir de 2012. J’ai donc profité de cette renaissance pour acquérir deux modèles, un SNG avec une lame en CMP-S30V avec une finition stonewashed/polie satinée et un SMF en version CC c’est-à-dire Conceal Carry.

Le SMF CC est une version allégée du SMF original plus compatible pour un port en poche confortable, même si là aussi la forme bien particulière du manche rend cet aspect plus difficile. En revanche, le gain de masse a été considérable et désormais c’est la lame qui représente l’essentiel du poids.

Certes on peut regretter la finition tigerstrip de la lame qui n’apporte rien, mais comme l’avais déjà expliqué Guillaume à propos d’un SNG, c’est sans doute parce que l’aspect rêve du produit est important pour un certain nombre d’acheteurs américains et européens.

Le SMF CC mesure 13,2 cm fermé et 22,7 cm lame déployée pour une masse de 168 grammes.

Le est toujours construit selon une structure composite avec une platine en et une côte en G10. Dans le cas particulier de la version CC, la platine en a été amincie de manière considérable puisqu’elle dépasse rarement les 2 mm !! Toutefois, le verrou est maintenu à une épaisseur de 3 mm pour assurer un verrouillage sans faille.

Et c’est bien le cas l’engagement du est immédiat et le blocage de la lame est parfait. La platine en a subi un traitement thermique particulier qui lui confère une finition très séduisante avec un dégradée de nuance du plus bel effet. En revanche, il n’est pas possible d’affirmer que le verrou a été trempé ce qui serait quand même préférable sur un dont le prix est supérieur à 500 euros !!!.

Strider semble avoir éliminé tous les anciens problèmes qui pouvaient conduire à un verrouillage défectueux et c’est parfait comme cela. Le frame est fort bien ajusté et il n’y a pas de variation dans son enfoncement lorsque la main vient se refermer sur le manche. C’est déjà une bonne indication sur la rigueur de l’ajustage. Le verrou dispose du Lock Bar Stabiliser conçu par Rick Hinder et qui nous paraît être également une bonne caractéristique mécanique, dans la mesure où le système empêche toute déformation irréversible du verrou lors des opérations de retrait de ce dernier.

La côte en G-10 brun/beige est elle aussi amincie et le G-10 possède une finition poncée dont l’aspect visuel et tactile ressemble à du bois. La finition est exempte de toute critique.

Le manche possède une épaisseur de 9 mm avec une hauteur moyenne de 3 cm et une hauteur maximale de 4 cm à l’extrémité du manche. Si ce manche permet une excellente prise en main, il est extrêmement volumineux en poche.

Le dispose d’un clip en de bonne facture, 5 cm de long pour approximativement 1 cm de large. Il n’est pas trop dur et reste donc utilisable.

La lame massive possède une géométrie Drop Point agréable et polyvalente. L’axe de pivot de la lame est particulièrement massif et nécessite un outillage spécial qui n’est pas fourni avec le (c’est dommage pour le prix..). Cette lame est réalisée en acier CPM-154 qui est la version métallurgie des poudres du 154 CM. Sur le plan technique on obtient des caractéristiques très intéressantes qui surclassent sans problème le 154 CM, pourtant excellent selon moi.

On bénéficie d’une distribution homogène des carbures et d’une cohérence structurelle plus forte. Toutefois, cet acier reste inférieur au CPM-S30V d’une manière assez marquée selon les données métallographiques fournies par Crucible. On peut ajouter que si le S30V est meilleur, le CPM-154 se prête mieux à des opérations permettant la production en série de lame. Le CPM-154 est donc un des très rares aciers que l’on puisse désigner comme un acier de coutellerie. La dureté est probablement de 59/60 RKC ce qui est raisonnable.

La lame mesure 10 cm avec une zone coupante de 80 mm ce qui est un rapport un peu médiocre pour un tel gabarit. Son épaisseur est de 5 mm. L’émouture est de type plate intégrale, avec un tranchant robuste et fort coupant, mais très en dessous d’un acier comme l’Elmax, voire même su S30V/S35VN.
La lame possède un finger choil permettant une tenue avancée du pour des travaux de coupe de précision. Toutefois, je persiste à penser que sur un il eut été préférable de disposer d’un tranchant plus long.

Le dos de la lame est intégralement plat avec une zone de crantage assez agressive de 3,5 cm de long pour y appuyer le pouce. On note l’existence d’un crantage supplémentaire sur le dessus, l’un sur le frame, l’autre sur le G-10. L’arrière du manche possède aussi un crantage à vocation ergonomique.
La finition tigerstrips de la lame est remarquablement réalisée même si elle ne sert à rien de concret.
 

Le Strider SMF CC est un magnifique, mais sa rareté et son prix le limite désormais à la collection. Ce qu’il est toujours possible de déplorer, mais pour n’importe quel amateur il restera une pièce de choix à posséder. La livraison dans un sac en plastique transparent est vraiment un choix borderline, pas cohérent avec le prix de l’objet…

Ils ont lu aussi :

  • Lion Spy C157 GTIP" title="Couteau C157 GTIP"/> Lion Spy C157 GTIP" class="preview" title="Couteau C157 GTIP" />
  • Lion Steel SR-1 A Moletta" title="Couteau SR-1 A Moletta"/> Lion Steel SR-1 A Moletta" class="preview" title="Couteau SR-1 A Moletta" />

Découvrez l'auteur


Commentaires

1 -

LuD Merci pour la revue !

 


LuD | Le Lundi 16/09/2013 à 16:26 | [^] | Répondre

2 - Re:

Darksun Avec plaisir.

 


Darksun | Le Mercredi 18/09/2013 à 19:45 | [^] | Répondre