Mai 14 22

Variations sur le Griptilian

Comment améliorer un classique ?

  • Currently 5/5

Note : 5/5 (2 notes)

Le modèle Griptilian est un best-seller de la firme américaine et il est devenu au fil des années un classique de l'.


Ce , déjà décrit ici par Anzioluz, utilise le mécanisme axis-lock et il est disponible en de nombreuses versions sur le site de . Sans même évoquer les modèles mini-Griptilian, on trouve donc le classique 551 (ouverture via un thumstud ambidextre), le 550 (avec Spydey hole) et le 553 (profil ). On peut ajouter la présence ou pas de serrations, la couleur de la lame (noire ou finition satin), la couleur du manche, etc...

Avec toutes ces options on comprend bien que la combinatoire fait que chacun peut trouver chaussure à son pied...mais est-ce vraiment le cas ?
Que faire si on veut un Griptilian qui sort un peu plus de l'ordinaire ?

Outre mon  modèle 551 je vous propose donc de jeter un oeil sur deux autres variations originales du Griptilian.


La première de ces variations est le modèle RSK Mk1 conçu en collaboration avec Doug Ritter, un spécialiste américain de la survie.


A l'examen de la photo on voit que le manche de couleur noire n'a pas changé. Il s'agit toujours d'un polymère de synthèse nommé Noryl GTX avec un quadrillage en relief pour améliorer la préhension. Assez moche il faut bien le dire, et aussi un peu cheap, mais ça fait le boulot.
En fait la vraie différence du RSK Mk1 par rapport au Griptilian 551 se situe au niveau de la lame.


Première chose : la finition Stonewash qui diffère de la classique finition satin du 551. Elle permet de masquer plus facilement les traces d'usure et offre un aspect mat attrayant.
On voit aussi que l'émouture et le profil sont différents. Le RSK Mk1 (en haut sur la photo ci-dessous) propose un profil drop point plus pur ainsi qu'une lame plus large pour permettre de poser le pouce en avant de la rampe crantée.
Son émouture est plus haute que celle du 551 et elle est complètement plate.


Enfin, dernière différence d'importance, l'acier utilisé sur le modèle de Doug Ritter est le très bon CPM S30V. Cet acier issu de la  métallurgie des poudres offre de meilleures performances que le banal 154CM du Griptilian classique.

En définitive, pour un prix à peine supérieur, on obtient un qui est indiscutablement meilleur que le Griptilian 551 classique.

Toutefois le look est presque le même et on peut souhaiter aller plus loin dans la différenciation. Il faut pour cela aller piocher dans le catalogue de firmes proposant de modifier les industriels. Deux descriptions d'un Griptilian légèrement customisé ont déjà été publiées sur ce site.
On a d'abord le kit "Wilkins grip" décrit ici par Guillaume et aussi le manche Cuscadi qui fait l'objet de cet article écrit par Daniel.
 
Pour ma part j'ai souhaité aller un peu plus loin avec la version "Vingtième anniversaire" proposée par Cuscadi à partir d'un Griptilian 550HG.



Le manche noir en Noryl GTX a été remplacé par deux plaquettes de micarta vert olive dont le look a été vieilli par un traitement chimique pour donner un côté "vintage". Les vis ainsi que le pivot ont également profité de ce traitement.
La lame, une version sheepfoot avec Spydey Hole, a été passée à l'acide après une finition stonewash. Autre bon point, elle est complètement stérile puisque tous les marquages et autres logos ont disparu.



Le clip est également très différent, plus ergonomique et franchement plus beau que le clip classique.


Un backspacer en micarta avec un crantage en relief très marqué permet d'améliorer la prise en main du . L'impression de solidité n'a rien à voir avec celle que donne le manche en Noryl GTX très "plastique" des versions non modifiées.



À l'arrivée on obtient un qui a vraiment de la gueule, même par rapport au RSK Mk1.




Le prix de cette version "tunée" par Cuscadi est assez élevée, le double d'un Griptilian classique, mais c'est la contrepartie d'une customisation de qualité.

Au final on voit que personne n'est condamné à se contenter d'un Griptilian de base. On peut opter pour la sobriété et la qualité de la lame d'un Doug Ritter RSK Mk1 ou bien partir sur une version vraiment différente avec le Cuscadi "Vingtième anniversaire".
Le Griptilian est un tel succès que les variantes et les offres de "tuning" prolifèrent. Il sera vraiment difficile de ne pas trouver son bonheur au sein d'une telle profusion ;-)


Ils ont lu aussi :


Découvrez l'auteur


Commentaires

1 - Salut Patrick

Darksun

Bonjour Patrick,

très cordiale salutation et félicitation pour le contenu et l'iconographie de cette magnifique revue.

Le Griptilian est réellement devenu un classique, mais cela étant il est effectivement possible de l'améliorer.

 

Darksun a donné 3 couteaux à patrick_g

 


Darksun | Le Jeudi 22/05/2014 à 15:33 | [^] | Répondre

2 - Ma petite collection Griptilian

Voici mes Griptilians, tous équipés de plaquettes Wilkins (Cuscadi n'ayant jamais répondu à mes demandes...). Il ne me reste plus qu'à investir dans un Mk1!

 


NIKO | Le Vendredi 23/05/2014 à 11:32 | [^] | Répondre

3 - Re: Ma petite collection Griptilian

Belle collection. Bravo

Pour ce qui est de Cuscadi, c'est étrange parce que je n'ai eu aucun problème de réactivité avec eux. Pour info l'email qui est utilisé de leur côté est mail(arobase)cuscadi.de

 


patrick_g | Le Vendredi 23/05/2014 à 11:37 | [^] | Répondre